logo Council of Europe logo Council of Europe Human rights Channel - La chaîne des droits humains
 
 
 
 
 
 
 

Start To Talk Logo : starttotalk.org

Etes-vous une personnalité publique ?


Exercez-vous un rôle d’encadrement dans le sport ?


Dirigez-vous un club sportif, une association,


une fédération ?

Etes-vous un entraîneur, un athlète ?


Vos enfants pratiquent-ils des sports ?

Vous souciez-vous des enfants


et de leurs droits ?

Il est temps d’arrêter les abus sexuels sur les enfants dans le sport


Il est difficile pour les enfants d'en parler


Les adultes doivent briser le silence !

Start To Talk Logo : starttotalk.org


1 sur 5

 

 

Près d'un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle en Europe

Ceci concerne des attouchements sexuels, des viols, des harcèlements et agressions sexuelles, de l’exhibitionnisme, l’exploitation sous forme de prostitution et de pornographie, du chantage et des extorsions sexuelles en ligne…

Les abus sexuels laissent souvent des cicatrices à vie

 

Abus de pouvoir et de confiance

Entre 70% et 85% des enfants connaissent leur agresseur

La majorité des enfants sont victimes de personnes en qui ils ont confiance

Les abus arrivent aussi dans le sport

Dans le sport, les enfants peuvent être en danger car :

il existe une grande tolérance pour les violences physiques et blessures

leadership autoritaire et déséquilibre dans le rapport de force entre les entraîneurs et les athlètes

on évite le scandale : les incidents sont étouffés

le genre masculin domine

les contacts physiques sont souvent nécessaires

système de récompense

les conduites sexuelles inappropriées sont souvent tolérées, la discrimination et l’inégalité des genres acceptées

situations de risques potentiels : les vestiaires, les douches, le co-voiturage, les nuits hors de la maison

les enfants ont du mal à en parler

 

Environ 1/3 des enfants victimes d’abus ne parlent à personne

Certains enfants ne sont pas capables d’identifier les abus : les très jeunes enfants, ceux avec des handicaps

La peur de ne pas être cru, ou la peur des conséquences et représailles : impact potentiel sur la famille, la carrière, la réputation

Honte et culpabilité

Les enfants ne savent pas à qui en parler

Les athlètes sont supposés être forts, la vulnérabilité est considérée comme une faiblesse

Confusion : certains enfants croient être dans une vraie "relation"

 

Les adultes doivent briser le silence !

Le sport peut être un environnement de protection et valorisation pour les enfants

C’est aux adultes d’empêcher les abus, de protéger les enfants et d’aider à combattre l’impunité

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Briseurs de silence

Ce sont des athlètes, entraîneurs, leaders d’opinion et autres personnes qui S’ENGAGENT à prendre des MESURES concrètes pour arrêter les abus sexuels des enfants dans le sport

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

« J’ai atteint le plus haut niveau dans mon sport grâce à l’environnement épanouissant et sain dont j’ai pu bénéficier dès le début de ma carrière. Je sais que tous les enfants n’ont pas cette chance. Je vais agir à mon niveau pour que des codes de conduite soient imposés dans mon sport, pour minimiser les risques et savoir comment y répondre. »

Mélina Robert-Michon
Vice-Championne Olympique de lancer de disque (Rio, 2016)
Crédit photo : Stéphane Kempinaire – Kmsp

« Je suis aujourd’hui une femme pleinement épanouie, une cheffe d’entreprise, et une maman proche et à l’écoute de ses enfants. Je souhaite que, s’ils le désirent, ils puissent évoluer dans un environnement sportif sain où la parole est libérée »

Sarah Ourahmoune
Vice-Championne Olympique de boxe anglaise (Rio 2016)
Crédit photo : Pressesports

« Le sport, c’est ma vie. La pratique m’a apporté tellement de choses positives depuis ma plus tendre enfance. Nous, les athlètes, nous devons prendre la parole. Nous devons nous battre pour que les valeurs du sport soient protégées et que les terrains restent des lieux d’épanouissement pour tous les enfants, quelles que soient leurs origines. Je vais inciter d’autres sportives et sportifs à rejoindre cette cause »

Ayodélé Ikuesan
Sprinteuse, Vice-Championne d’Europe
Crédit photo : FFA (Fédération française d’athlétisme)

« A l’âge de 15 ans, j’étais championne nationale de gymnastique et j’ai participé aux Jeux Olympiques de Moscou. Je suis une survivante d’abus sexuels dans le sport. Cela m’a pris plus de 30 pour que je puisse en parler. Aujourd’hui, j’aide les survivants, et travaille à la promotion d’environnements sportifs sains et protecteurs. C’est aux adultes de créer un environnement sûr, sain et heureux pour les enfants. Nous devons briser le silence #StartToTalk »

Gloria Viseras
Défenseure des athlètes pour un sport sain

« Il n'y a pas de moment aussi beau que l'enfance pour vivre vraiment le sport. Le sport a ce pouvoir unique de faire rêver les filles et les garçons tout en leur enseignant à construire leur propre vie. Nous, les personnes engagées dans le sport, avons l'obligation morale de lutter pour que les environnements sportifs soient toujours sains et réconfortants pour tous les enfants, partout dans le monde et quels que soient leurs origines »

Roberto Carlos
Vainqueur de la coupe du monde de la FIFA, Légende de la FIFA

« L’amour des enfants pour le sport est l’un des sentiments les plus purs et les plus beaux qui soient. Depuis l’enfance, le football a toujours été pour moi un havre de paix, et c’est exactement ce que le jeu devrait être pour chaque garçon ou chaque fille partout dans le monde. Toute personne qui aime le sport et se préoccupe de la vie humaine doit être prête à défendre la cause des enfants »

Iker Casillas
Vainqueur de la coupe du monde de la FIFA, Légende de la FIFA

« Nous sommes des millions à admirer les exploits de nos sportifs favoris. Excellents dans leur discipline, ils peuvent aussi être des modèles influents. C’est pourquoi j’appelle les meilleurs sportifs, entraîneurs et arbitres d’Europe à se faire les champions des droits de l’enfant. Brisons le silence autour des abus sexuels dans le sport ! Il n’y a pas de plus belle victoire que de rendre un enfant heureux. »

Thorbjørn Jagland
Secrétaire général du Conseil de l'Europe

« De nombreux enfants sont victimes d’abus dans la pratique de leurs activités sportives ; il est du devoir des adultes de mettre fin à ce phénomène et de créer des environnements sûrs. Nous n’avons pas de temps à perdre. Il nous faut #Briser le silence et les joueurs de futsal se sont engagés à se battre pour cette cause. »

Carlos Ortiz
Capitaine de l’équipe nationale masculine de la Fédération royale espagnole de football (RFEF)

« Il nous faut des mesures éducatives et des protocoles stricts pour identifier, prévenir et enrayer les abus sexuels qui, dans 80% des cas, interviennent dans le cercle de confiance de l’enfant. Les joueurs de futsal s’opposent à de tels actes et soutiennent #StartToTalk. »

Anita Lujan
Capitaine de l’équipe nationale féminine de la Fédération royale espagnole de football (RFEF)

« J’ai commencé à subir des abus sexuels à l’âge de douze ans au centre de formation pour jeunes du club de football Vitesse. J’ai gardé ce secret au fond de moi pendant vingt ans. Parler de ces choses-là représente un énorme tabou dans le monde du sport. J’ai traversé une profonde crise psychologique en raison des abus dont j’ai été la victime. C’est pourquoi je veux aujourd’hui venir en aide aux autres sportifs et mettre fin à ces actes. Pour ce faire, j’ai créé la Fondation « Break the silence”, dont l’action vise à prévenir et à enrayer les abus sexuels dans le sport. »

Renald Majoor
Directeur de la Fondation Break the silence Crédit photo: Jiri Buller

 

Meneurs de jeu

Ce sont des gouvernements, organisations, institutions, fédérations, clubs et équipes qui sont nos PARTENAIRES dans l’introduction des CHANGEMENTS nécessaires pour faire du sport un environnement de protection et valorisation pour TOUS LES ENFANTS


« Créer un environnement de jeu sûr pour les enfants fait partie intégrante de nos objectifs en matière de responsabilité sociale. Les outils et matériels développés par le Conseil de l'Europe dans le cadre de son initiative « Start to Talk » sont extrêmement précieux et complèteront certainement nos propres mesures. Nous nous engageons à coopérer avec le Conseil de l'Europe afin de renforcer la protection des enfants dans le sport, en particulier dans le football. »


« La FIFA souhaite exprimer son soutien à l'initiative « Start to talk » de l'Accord sur le Sport du Conseil de l'Europe (APES). La FIFA s’est engagée, de façon statutaire, dans sa politique des droits de l'homme, à respecter tous les droits de l'homme internationalement reconnus. Elle est en train d'élargir sa politique générale afin d'aborder précisément la protection des enfants et des adultes vulnérables. Grâce à des actions concrètes et à une coopération entre le Conseil de l'Europe et la FIFA en ce qui concerne l’élaboration des politiques, nous espérons bénéficier de l'expérience et de l'expertise de chacun et créer ainsi un environnement plus sûr pour les membres les plus jeunes et les plus vulnérables de nos communautés. »


« Oro, Plata y Bronce se consacre à la promotion d'un sport sûr, exempt de toute forme de violence envers les athlètes. Nous soutenons les athlètes et leurs familles et travaillons avec les organisations et institutions sportives afin de réduire les risques pour les enfants, les jeunes athlètes et les adultes vulnérables. Nous sommes ravis de rejoindre et d'amplifier l’initiative #starttotalk du Conseil de l'Europe »


« Avec notre réseau de plus de 14 500 acteurs de terrain engagés dans la lutte contre l'exploitation sexuelle et la traite des enfants au Royaume-Uni, nous sommes ravis de soutenir la campagne #starttotalk. Nous nous engageons pleinement à faire connaître les normes, outils et ressources élaborés par le Conseil de l'Europe et à promouvoir l'engagement des « Briseurs de silence » dans l'ensemble de notre réseau »


« Les pouvoirs publics comme les organisations sportives ont le devoir de prévenir et de combattre les abus sexuels sur les enfants dans le sport. J’espère que les gouvernements, les organisations et les institutions seront nombreux à se joindre à nous pour que le sport offre un cadre sûr et protecteur à tous les enfants. Ne soyez pas un simple spectateur. Changez la donne ! »

Gabriella Battaini-Dragoni
Deputy Secretary General of the Council of Europe


« Le gouvernement espagnol accorde la plus grande priorité aux besoins et droits des enfants ainsi qu'aux efforts pour leur garantir des environnements sûres, sains et libres d'abus. Les activités physiques et sportives des enfants constituent une partie vitale de leur development intégral. Pour le Ministère de la Justice et le Conseil Supérieur du Sport, l'abus doit rester hors jeu. #abushorsjeu »

Ministère de la Justice et Conseil Supérieur du Sport. Gouvernement Espagnol (Dolores Delgado, Maria José Rienda).


« Vu le rôle unique que joue le sport dans les vies des enfants et des jeunes sportifs, plus particulièrement en matière d’éducation, de formation et de développement personnel et social, nous devons mettre l’accent sur la sensibilisation et la mise en place de mesures de protection au sein des organisations sportives, tout en donnant les moyens d’agir aux athlètes et en renforçant les capacités de l’entourage des athlètes face aux risques liés au harcèlement et aux abus sexuels dans le contexte sportif. »

Institut portugais du sport et de la jeunesse


« Le futsal est pratiqué par les filles et les garçons depuis leur plus jeune âge, à l’école ou dans les ligues et clubs de sport. L’activité est toujours entourée par des adultes. Marquez un but en jouant avec qui vous voulez, mais surtout, refusez toute situation inconfortable, n’ayez pas peur et #brisez le silence ! AJFS & AJFSF vous apporteront toute l’aide nécessaire. »

AJFS & AJFSF Association de joueurs de futsal professionnels (AJFS) et Association de joueuses de futsal (AJFSF) [Asociación de Jugadores profesionales de Fútbol Sala y Asociación de Jugadoras de Fútbol Sala Femenino]


« Nous sommes profondément affectés par l’immense souffrance endurée par les victimes d’abus sexuels. Ce qu’elles endurent est dramatique. C’est pourquoi nous prenons des mesures pour soutenir ces victimes, pour agir de façon décisive contre les auteurs de ces actes et pour éviter d’autres victimes. L’initiative #StartToTalk du Conseil de l’Europe nous est très utile. »

Comité olympique néerlandais*Fédération sportive néerlandaise (NOC*NSF)

 

Nous pouvons aider

 

Council of Europe Logo Council of Europe - End Child Sex Abuse Campaign Logo

La Convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels souligne les mesures à entreprendre

Elle protège les enfants dans 43 États européens

Pour arrêter l’abus des enfants dans le sport,
Le Conseil de l’Europe aide à :

Améliorer les législations et les politiques

Mettre en place des stratégies de protection des enfants

Etablir les codes de conduite

Former les professionnels du sport

Soutenir les parents

Soutenir les enfants

 

Pour en savoir plus

 

Il y a beaucoup d’outils du Conseil de l’Europe à votre disposition :

Construire un europe pour et avec les Enfants

Notre travail pour protéger les droits de l’enfant et éliminer la violence à l’encontre des enfants

Contactez-nous

Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Conseil de l'Europe,
Avenue de l'Europe F-67075 Strasbourg Cedex, France -
Tel. +33 (0)3 88 41 20 00
Clause de non-responsabilité - © Conseil de l'Europe 2018 - © Crédit photos - Contact - RSS - Signaler une fraude ou une corruption