Retour

Renforcement de la réponse de la justice aux cas de violence à l’égard des femmes et de violence domestique en Géorgie

Tbilissi, Géorgie 5 décembre
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Renforcement de la réponse de la justice aux cas de violence à l’égard des femmes et de violence domestique en Géorgie

Le 29 novembre, 42 procureurs, inspecteurs et membres du personnel du Département des droits de l'homme du Ministère géorgien de l'intérieur ont reçu leur certificat d'achèvement du programme HELP (Programme européen de formation aux droits de l’homme pour les professionnels du droit). Les participants ont suivi pendant 3 mois un cours en ligne HELP sur la violence à l'égard des femmes et la violence domestique, organisé conjointement par le Conseil de l'Europe, le Bureau du Procureur général de Géorgie et le Ministère de l'intérieur de Géorgie. Les participants sont maintenant formés sur les concepts clés, le cadre juridique international et européen et la jurisprudence européenne régissant la prévention et la protection des femmes et des filles contre la violence, en particulier sur la Convention d'Istanbul du Conseil de l'Europe.

Outre la formation de professionnels de la justice, le Conseil de l'Europe a fourni un appui d'experts pour réviser les lignes directrices du Bureau du Procureur général de Géorgie en matière de poursuites pour violence domestique, conformément aux normes de la Convention d'Istanbul. Le rapport et les recommandations du Conseil de l'Europe ont également été discutés le 29 novembre avec le Parquet général et les procureurs spécialisés dans la violence domestique. Les lignes directrices en matière de poursuites seront révisées en 2019 en fonction de ces recommandations. L'objectif est de renforcer la réponse des procureurs aux affaires de violence à l’égard des femmes et la violence domestique et de mieux protéger les femmes contre toutes les formes de violence en Géorgie.

Le Conseil de l'Europe a également soutenu les mesures visant à renforcer la coopération interinstitutionnelle dans le système judiciaire en Géorgie en organisant le 30 novembre une réunion de travail pour les procureurs, les juges et les avocats, y compris des représentants du ministère de l'Intérieur et de la Cour suprême, afin de discuter des réalisations et des lacunes dans l'application de la Convention d'Istanbul en Géorgie. La réunion s'est tenue dans le cadre du projet du Conseil de l'Europe "Prévenir et combattre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique en Géorgie". Des réunions similaires sont prévues pour 2019.