Retour

Il ne faudrait pas que la Pologne se retire de la Convention d’Istanbul, selon la Secrétaire Générale

Strasbourg 31/7/2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Il ne faudrait pas que la Pologne se retire de la Convention d’Istanbul, selon la Secrétaire Générale

À la suite des informations récentes faisant état de l’intention de la Pologne de se retirer de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, ou Convention d’Istanbul, la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić, a formulé la déclaration suivante :

« Les annonces faites par des membres du gouvernement, selon lesquelles la Pologne devrait se retirer de la Convention d’Istanbul, sont alarmantes. La Convention d’Istanbul est le principal instrument international du Conseil de l’Europe visant à lutter contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique ; il s’agit même de son unique objectif. S’il existe des idées fausses ou des malentendus au sujet de la Convention, nous sommes prêts à engager un dialogue constructif pour les dissiper. Il serait fort regrettable que la Pologne quitte la Convention d’Istanbul, et ce retrait marquerait un grave recul dans la protection des femmes contre la violence en Europe. »