Retour

Les ministères techniques de Géorgie discutent de la collecte de données sur la violence à l'égard des femmes dans la perspective de l’évaluation à venir du GREVIO

Strasbourg 30/10/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Les ministères techniques de Géorgie discutent de la collecte de données sur la violence à l'égard des femmes dans la perspective de l’évaluation à venir du GREVIO

Le 19 octobre 2019, le Conseil de l'Europe, en coopération avec le ministère de la Justice de Géorgie, a organisé un atelier sur les capacités institutionnelles à l'intention des membres de la Commission interministérielle sur l'égalité entre les hommes et les femmes, la violence à l'égard des femmes et la violence domestique à Kachreti. Cette commission coordonne la mise en œuvre des politiques relatives à l'égalité des sexes et à la prévention de la violence à l'égard des femmes dans le pays.

L’atelier avait pour objectif de familiariser les membres de la Commission, issus des ministères et d’organismes publics, avec les exigences de la Convention d’Istanbul en matière de collecte de données ainsi qu’avec leurs implications. Cela a également permis de présenter plus en détail le mécanisme de suivi de la Convention. Ketevan Sarajishvili, représentante du ministère de la Justice, ministère qui co-préside la Commission, a souligné que la tenue de cet atelier arrivait à point nommé car la Géorgie sera sujette au processus d’évaluation du GREVIO qui débute en 2020. La Commission, en tant qu'organe de coordination créé conformément à l’article 10 de la Convention d’Istanbul, sera responsable de la planification et de la coordination des préparatifs pour les informations que le pays doit soumettre au GREVIO.

Les membres de la Commission ont pu échanger avec Mme Rosa Logar, ancienne membre et vice-présidente du Groupe d’experts sur la violence sous l’action des femmes et la violence domestique (GREVIO), y compris sur le questionnaire standard utilisé pour les évaluations du GREVIO. En outre, les participants ont tiré des enseignements de l’expérience d’autres pays déjà évalués par le GREVIO.

L’atelier s’est tenu dans le cadre du projet « Prévenir et combattre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique en Géorgie».