Retour

La Commission électorale centrale de Géorgie lance les écoles de développement électoral pour la cinquième année consécutive

headline Tbilissi, Géorgie 15 juillet 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Commission électorale centrale de Géorgie lance les écoles de développement électoral pour la cinquième année consécutive

Le 15 juillet, la Commission électorale centrale de Géorgie (CEC) a lancé le projet « Ecoles de développement électoral » qu'elle met en œuvre avec le soutien du Conseil de l'Europe.

L'objectif du projet est de stimuler l'engagement civique et une meilleure participation aux élections chez les jeunes géorgiens. Les bénéficiaires de la formation sont des jeunes âgés de 18 à 24 ans issus de toute la Géorgie.

Le cours, d’une durée de dix jours (15 au 26 juillet), sensibilise les jeunes à des questions telles que : les systèmes électoraux, l’administration électorale, les élections de 1919 à l’Assemblée constituante de la Géorgie, les principes électoraux démocratiques, les organes électifs en Géorgie, les acteurs électorales, la transparence et l’accessibilité des élections, l’égalité de genre, etc.

Après la mise en œuvre réussie du projet en 2015-2018, la couverture du projet a encore été élargie cette année. Des formations ont été organisées simultanément à Tbilissi et dans 25 municipalités (Gurjaani, Sighnaghi, Telavi, Akhmeta, Rustavi, Gardabani, Marneuli, Dusheti, Akhalgori (Tserovani, établissement pour personnes déplacées), Gori, Khashuri, Borjomi, Akhaltsikhé, Ambrolauri, Sachkhere, Zestaphoni, Samtredia, Khoni, Koutaïssi, Ozurgeti, Senaki, Zougdidi, Poti, Batumi et Kobuleti).

La formation est dirigée par les membres des commissions électorales de district et les formateurs de l'administration des élections. Les 26 et 28 juin, le Centre de formation de la CEC a organisé la formation de 54 formateurs.

Le projet « Ecoles de développement électoral » est mis en œuvre avec le soutien conjoint du Conseil de l'Europe dans le cadre du projet « Réforme de la pratique électorale en Géorgie » et de la Fondation internationale des systèmes électoraux (IFES).