La consultation multipartite avait pour objet de rechercher les bonnes pratiques en matière d’éducation à la citoyenneté numérique (ECN) et de déceler les lacunes et les difficultés qui se présentent dans les contextes de l’apprentissage formel et informel.


Le rapport examine la place du développement des compétences en matière de citoyenneté numérique dans l’éducation, les types de ressources en ligne et les technologies de l’information d’aujourd’hui employés dans les structures scolaires, et cartographie les responsabilités administratives et juridiques des chefs d’établissements, enseignants, élèves et parents. Le rapport relatif à cette consultation multipartite fait l’objet du tome 2 de la Série sur l’éducation à la citoyenneté numérique.
 

Le rapport expose les conclusions de six mois de travaux de recherche menés de juillet à décembre 2016.
 

Un questionnaire en ligne sur les initiatives relatives à la citoyenneté numérique

Au cours de cette période, plus de 200 organisations et experts ont été contactés dans les 47 États membres du Conseil de l’Europe et invités à répondre à un questionnaire en ligne sur les initiatives en matière de citoyenneté numérique mises en œuvre dans leur pays.

Soixante-deux réponses à l’enquête initiale ont été reçues et ont permis d’identifier les bonnes pratiques mises en œuvre en Europe dans le domaine de la citoyenneté numérique, dont quarante-deux visaient les enfants et les jeunes.
 

L’analyse des réponses révèle que, sur un plan général, les bonnes pratiques :

  • ont un impact positif sur les personnes et/ou les communautés ;
  • s’avèrent efficaces dans la réalisation d’un objectif spécifique ;
  • peuvent être reproduites et sont adaptables à différents contextes ;
  • répondent aux besoins actuels et futurs de la population cible ;
  • sont réalisables et viables du point de vue technique, économique et social ;
  • contribuent à une société inclusive et sont adaptables aux personnes présentant des besoins éducatifs spéciaux ;
  • s’inscrivent dans un processus participatif capable de générer un sentiment d’appartenance de la part des personnes impliquées.
     

La deuxième enquête axée sur les compétences a été communiquée aux personnes de contact désignées pour les 42 projets destinés aux enfants afin :

  • de clarifier le niveau d’attention accordé aux 20 compétences dans les quatre domaines du modèle des compétences nécessaires à une culture de la démocratie
  • de recenser quatre domaines où compétences de plus ou moins grande importance 
  • d’identifier les éventuels pôles de compétences apparents dans les différents projets.