Retour

Le Maroc adhère à la Convention de Budapest sur la cybercriminalité et à son Protocole sur la xénophobie et le racisme

Secrétaire Générale adjointe Strasbourg 29 juin 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Khalid Afkir et Gabriella Battaini-Dragoni

Khalid Afkir et Gabriella Battaini-Dragoni

Aujourd'hui, le Maroc a déposé les instruments d'adhésion à la Convention de Budapest sur la cybercriminalité et à son Protocole additionnel sur la xénophobie et le racisme.

Avec l'adhésion du Maroc, la Convention sur la cybercriminalité compte désormais 60 États parties. Onze autres États l'ont signée ou ont été invités à y adhérer.

Le Conseil de l'Europe et l'Union européenne continueront à soutenir le Maroc à travers les projets GLACY+ et CyberSouth en renforçant sa législation et ses capacités de justice pénale pour lutter contre la cybercriminalité.