Retour

Le Secrétaire Général adjoint s’exprime lors de la Journée de la libération

Strabourg 9 mai 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Secrétaire Général adjoint s’exprime lors de la Journée de la libération

« Le Conseil de l’Europe a été créé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale avec un but précis : plus jamais ça. Ne plus jamais subir ce nationalisme agressif et extrémiste, cette haine exacerbée », a déclaré Bjørn Berge lors du débat organisé par la Conférence des rabbins européens au Palais de l’Europe à l’occasion de la Journée de la libération. Le Secrétaire Général adjoint a souligné l’importance de la commémoration et le rôle irremplaçable du Conseil de l’Europe dans le travail de réconciliation.

« Je pense qu’aujourd’hui encore, et depuis plusieurs décennies, la discrimination, la xénophobie et l’antisémitisme ne cessent de nous préoccuper ; c’est pourquoi nous devons conjuguer nos efforts, promouvoir les droits de l’homme et le respect mutuel, pour vivre ensemble dans l’harmonie et la paix », a-t-il déclaré.

Le Représentant spécial sur les crimes de haine antisémites et anti-musulmans et toute forme d’intolérance religieuse, Daniel Holtgen, a également participé à la conférence, décrivant le travail mené par l’Organisation pour la commémoration de l’Holocauste et soulignant les défis posés par le discours de haine dans le monde virtuel et dans le monde réel.

L’initiative lancée par le philanthrope German Zakharyayev s’inscrit dans le cadre de la Journée de la libération, célébrée par la communauté juive pour commémorer la victoire des Alliés et la fin de la Seconde Guerre mondiale (dans le calendrier juif, la Journée coïncide cette année avec le 8 mai).