Retour

Journée tunisienne de la femme : « L’égalité des genres, une condition essentielle pour la démocratie »

Sud-Med 13 août 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Journée tunisienne de la femme : « L’égalité des genres, une condition essentielle pour la démocratie »

« Avec la promulgation du Code du Statut Personnel en Tunisie, le 13 août 1956, le principe de l’égalité de l’homme et de la femme a été institué sur le plan de la citoyenneté. Depuis lors, la Tunisie a réalisé des avancées considérables, en particulier ces dernières années, en adoptant des mesures concrètes pour renforcer le rôle des femmes et leur participation active dans la société, en particulier au niveau local, » a salué Constance de Pelichy (France, PPE/CCE), Porte-parole Sud-Med du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux et Maire de La Ferté St-Aubin, à l’occasion de la Journée tunisienne de la femme, le 13 août 2020.

La porte-parole du Congrès a notamment mentionné la loi électorale amendée en 2017 et ses obligations de parité horizontale et verticale qui a conduit à 47% de femmes dans les conseils municipaux et 20% de femmes Présidentes de Conseils, y compris la Maire de Tunis. « Aujourd’hui, la Tunisie se distingue comme leader en matière d’égalité des genres, en particulier dans le monde arabe, » a-t-elle souligné tout en appelant à poursuivre les efforts.

« La réalisation de l’égalité des genres est une condition sine qua non, non seulement d’une véritable démocratie, mais également de la justice sociale et du développement économique de nos pays. Or, ce combat est loin d’être gagné, en Tunisie comme ailleurs, » a déclaré la porte-parole en insistant sur les nombreuses barrières qui demeurent contre l’engagement plein et entier des femmes dans la société.

« Le Congrès du Conseil de l’Europe est convaincu que le niveau local offre de meilleures chances de changement et de participation des femmes dans les conseils et les exécutifs municipaux ou régionaux. C'est également le niveau le plus propice pour l'implication directe des femmes dans l'administration quotidienne des collectivités et pour le développement des talents politiques, » a-t-elle expliqué.

« Au sein du Conseil de l’Europe, le Congrès traite des questions d’égalité des genres et de la participation active des femmes aux niveaux local et régional depuis plus de 20 ans. Nous devons poursuivre ce combat, et cela n’est possible qu’avec la participation de tous les membres de la société, » a-t-elle conclu.

Dans le cadre de ses travaux, le Congrès examinera un rapport sur la lutte contre la violence sexiste à l’égard des femmes en politique au niveau local et régional, lors de sa 39e session qui se tiendra fin octobre 2020.

Le programme de Partenariat Sud-Med adopté par le Congrès en 2017 vise à accompagner les réformes territoriales et à renforcer la gouvernance décentralisée dans les pays voisins bénéficiaires. Ce programme contribue à la réalisation des volets local et régional de la politique du Conseil de l’Europe à l’égard des régions voisines, en particulier des Partenariats de voisinage avec le Maroc et avec la Tunisie (2018-2021). Les activités organisées dans ce cadre bénéficient du soutien financier du Liechtenstein, de la Norvège et de l’Espagne.