Retour

Commémoration de l’Holocauste des Roms : agir à tous les niveaux de gouvernance pour mettre fin aux discriminations

Roms Strasbourg, France 3 août 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Commémoration de l’Holocauste des Roms : agir à tous les niveaux de gouvernance pour mettre fin aux discriminations

« Il y a 76 ans, des milliers de Roms – femmes, hommes et enfants - ont été exterminés par le régime nazi. Nous commémorons cette date en appelant tous les niveaux de gouvernance à s’engager contre les discriminations et les violences qui perdurent envers les Roms, » a déclaré John Warmisham, rapporteur du Congrès sur les Roms, à l’occasion de la Journée de commémoration de l’Holocauste des Roms, qui se tient chaque année, le 2 août.

« Les élus locaux et régionaux ont une responsabilité particulière à cet égard et peuvent contribuer à l’intégration des Roms sur leurs territoires. Mais il est essentiel que les stratégies soient coordonnées entre tous les niveaux de gouvernance : local, régional, national, européen et international, » a souligné le rapporteur du Congrès.

Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux a lancé plusieurs initiatives afin de lutter contre les préjugés envers les Roms et de favoriser leur intégration. Il a récemment publié un Manuel sur les droits de l’homme pour les élus locaux et régionaux, qui comprend un chapitre consacré aux droits des Roms avec un rappel du cadre juridique et du rôle que peuvent jouer les collectivités territoriales, ainsi que des bonnes pratiques mises en œuvre dans plus plusieurs pays.

Le Congrès a également lancé l’Alliance européenne des villes et des régions pour l’inclusion des Roms dont le but est de créer des réseaux nationaux entre maires ainsi qu’une Déclaration contre l'antitsiganisme afin de donner à l'ensemble des élus locaux et régionaux des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe la possibilité de prendre position publiquement contre les discriminations envers les Roms. En outre, tous les deux ans, le Congrès décerne le Prix Dosta ! à des municipalités qui ont mis en œuvre des initiatives novatrices pour l'intégration des Roms.