Retour

Le Congrès adopte un rapport sur les élections municipales dans « L’ex-République Yougoslave de Macédoine »

34e session Strasbourg, France 28 Mars 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Congrès adopte un rapport sur les élections municipales dans « L’ex-République Yougoslave de Macédoine »

A l’automne dernier, le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux a effectué une mission d’observation des élections municipales dans « L’ex-République Yougoslave de Macédoine » le 15 octobre 2017. Suite à cette mission, un rapport, présenté par le rapporteur Karim VAN OVERMEIRE (Belgique, NI), a été adopté le 28 mars 2018 dans le cadre de la 34eme Session.

Le Congrès a conclu que les élections ont été, d’une manière générale, bien organisées et conformes aux normes internationales. Le rapporteur a notamment souligné l'amélioration de la situation des médias, notamment une couverture médiatique plus équilibrée de la campagne et de meilleures conditions de travail pour les journalistes.

« Malgré ces améliorations, l’atmosphère générale du pays reste marquée par de profondes divisions et une vive polarisation fondée sur les appartenances ethniques et politiques », a déclaré Karim VAN OVERMEIRE. Le rapporteur a insisté sur l’importance d’améliorer la transparence du processus électoral, à la fois dans les bureaux de vote et au niveau de la Commission électorale centrale. Il estime qu’il est nécessaire de garantir une séparation entre les intérêts de l’Etat et ceux des partis afin d’assurer des conditions de concurrence équitables pour tous les candidats et de prévenir l’utilisation abusive de ressources administratives pendant les campagnes électorales.

Le Congrès invite les autorités de « L’ex-République Yougoslave de Macédoine » à accorder une attention particulière à l’exactitude des listes d’électeurs et à veiller à une participation effective des femmes à la vie politique locale. En outre, il recommande d’améliorer les conditions légales aux recours effectifs dans les litiges électoraux, afin que les plaintes soient examinées de manière impartiale. Le Congrès encourage aussi les autorités à organiser la formation des agents électoraux afin de garantir une application uniforme de la réglementation électorale.

Le rapport réaffirme également la nécessité pour les communes d’avoir accès à des ressources financières suffisantes en général, notamment en ce qui concerne leur capacité à organiser des élections locales.

Rapport CPL34 (2018)02

Discours de Karim VAN OVERMEIRE (anglais)

Video du débat

** 34e session du Congrès **
Dossier 34e session - AgendaVidéos et photos - MediaboxApplication mobile du Congrès - Twitter #COECongress