Retour

Elections locales en Slovénie : La délégation du Congrès du Conseil de l’Europe salue un scrutin ordonné, mais appelle à des règlementations plus cohérentes et à une réflexion sur le nombre de mandats des maires

Ljubljana, Slovénie 21 novembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Elections locales en Slovénie : La délégation du Congrès du Conseil de l’Europe salue un scrutin ordonné, mais appelle à des règlementations plus cohérentes et à une réflexion sur le nombre de mandats des maires

Une délégation du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, composée de 18 participants, a effectué une mission d'observation des élections locales en Slovénie. Les observateurs ont été déployés, le 20 novembre 2022, jour du scrutin, dans différentes régions de Slovénie afin de suivre les procédures électorales dans 120 bureaux de vote, y compris le dépouillement dans 7 bureaux de vote.

« Dans l'ensemble, nous avons assisté à une journée électorale calme et ordonnée, sans incidents ni anomalies majeures, » a déclaré le Chef de la délégation David Eray (Suisse, PPE/CCE), lors d’une conférence de presse à Ljubljana, le 21 novembre. Il a salué le haut niveau de confiance dans le système électoral slovène, tant du côté des électeurs que des candidats aux élections, ainsi que l’existence de droits de vote spéciaux pour les trois minorités ethniques du pays, « une caractéristique importante d'un environnement politique véritablement démocratique et inclusif ».

La délégation du Congrès a, toutefois, insisté sur la nécessité de réglementations plus cohérentes, notamment en ce qui concerne le scellement des urnes, le secret du vote, et l’installation des bureaux de vote. En confiant à la Commission électorale nationale certains pouvoirs de coordination ou de contrôle, ainsi que des instructions claires sur les modalités pratiques du jour du scrutin, la professionnalisation de la gestion électorale pourrait être encore renforcée, a déclaré M. Eray

« Nous pensons également qu’une réflexion devrait être menée en Slovénie pour reconsidérer les mandats des maires et réduire à deux le nombre de mandats consécutifs, comme c'est également le cas dans d'autres pays européens. Le fait que les maires slovènes, une fois élus, sont très difficiles à défier par de nouveaux concurrents n'est pas propice au changement démocratique, » a déclaré le Chef de la délégation soulignant un risque d’accumulation de pouvoir, de manque de transparence et de désengagement de la jeune génération dans la politique.

S’agissant du financement des campagnes, le Chef de la délégation a appelé à revoir la réglementation concernant les faibles limites de dépenses existantes pour les campagnes afin d'éviter que les candidats ne se tournent vers des moyens créatifs pour collecter des dons pour leurs campagnes. En outre, M. Eray a salué l’élection, pour la première fois, d’une femme à la présidence de la Slovénie tout en rappelant que des progrès restent à faire en ce qui concerne l'implication des femmes au niveau local qui ne sont que 10 % environ à être élues en tant que maires.

Le rapport sur la mission d’observation sera présenté pour adoption lors de la 44e session du Congrès du Conseil de l’Europe, en mars 2023.

Voir aussi : Page web du Congrès sur l'observation des élections locales et régionales

Contact : Renate Zikmund, [email protected]


suivez-nous suivez-nous