Retour

Harald Bergmann, porte-parole du Congrès pour les droits de l'homme : " La collecte de données sur les droits de l'homme permettra aux autorités locales géorgiennes d'élaborer des politiques fondées sur des preuves "

Coopération Borjomi, Géorgie 10 juin 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Harald Bergmann, porte-parole du Congrès pour les droits de l'homme :

S'exprimant lors de l'ouverture de l'école de printemps sur " les données relatives aux droits de l'homme et l'élaboration de politiques fondées sur des preuves au niveau local en Géorgie ", le porte-parole du Congrès pour les droits de l'homme, Harald Bergmann (Pays-Bas, GILD) a souligné que la bonne gouvernance est un concept directeur pour améliorer la démocratie locale et qu'il est impossible de concevoir une bonne gouvernance sans le respect des droits de l'homme.

Le porte-parole a souligné le rôle des autorités locales et sur la nécessité de collecter "des preuves, c'est-à-dire des informations pertinentes, spécifiques et mesurables qui permettent une prise de décision efficace".

L'école de printemps s'est tenue du 8 au 10 juin à Borjomi, en Géorgie dont le but était de développer la capacité des autorités locales à gérer les données dans le respect des droits de l'homme. Les participants se sont mis d'accord sur des listes de contrôle pour l'élaboration de politiques des droits de l'homme fondées sur des preuves, un résultat tangible qui les aidera dans leur travail quotidien.

L'événement a été organisé en collaboration avec l'Association nationale des autorités locales de Géorgie (NALAG) et a réuni des représentants des membres du Forum d'échange développé dans le cadre du projet, des organisations de la société civile et des représentants des bureaux régionaux du Public Defender.

Cet événement s’est tenu dans le cadre du projet "Renforcer la démocratie participative et les droits de l'homme au niveau local en Géorgie", mis en œuvre par le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux et la Direction générale de la démocratie, Division des élections et de la démocratie participative, dans le cadre du Plan d'action du Conseil de l'Europe pour la Géorgie 2020-2023 avec la contribution financière de la Coopération autrichienne au développement. Le projet vise à renforcer les cadres institutionnels de la participation citoyenne, à soutenir les autorités locales et leur association nationale dans leurs efforts pour protéger et promouvoir les droits de l'homme et à faire en sorte que les organisations de la société civile aient un réel impact sur la prise de décision locale.


suivez-nous suivez-nous