Retour

Le Secrétaire général du Congrès s’adresse à l’Assemblée générale de la CALRE

CALRE Seville, Espagne 10 novembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Ouvertue de l'Assemblée Générale de CALRE - de gauche à droite : Mr. Juan Pablo Durán Sánchez (Président de CALRE), Mr Juan Espadas (Maire de Séville), Ms. Susana Díaz Pacheco (Présidente du gouvernement d'Andalousie) ; Mr Magnus Berntsson (Président de l'Assemblée des Régions d'Europe) et Mr Andreas Kiefer (Secrétaire général du Congrès du Conseil de l'Europe)

Ouvertue de l'Assemblée Générale de CALRE - de gauche à droite : Mr. Juan Pablo Durán Sánchez (Président de CALRE), Mr Juan Espadas (Maire de Séville), Ms. Susana Díaz Pacheco (Présidente du gouvernement d'Andalousie) ; Mr Magnus Berntsson (Président de l'Assemblée des Régions d'Europe) et Mr Andreas Kiefer (Secrétaire général du Congrès du Conseil de l'Europe)

S’adressant à l’Assemblée générale de la Conférence des Assemblées législatives régionales européennes (CALRE), le 9 novembre 2017, à Séville (Espagne), le Secrétaire général du Congrès, Andreas KIEFER, a salué la qualité de la coopération entre la CALRE et le Congrès. Il a insisté sur le rôle clé des parlementaires régionaux qui participent, au Congrès et au Comité des régions, à la promotion de la coopération entre les différents parlements régionaux. « Les deux présidents des institutions européennes représentatives des pouvoirs locaux et régionaux – Karl Heinz LAMBERTZ pour le Comité des régions de l’Union européenne et Gudrun MOSLER-TÖRNSTRÖM pour le Congrès du Conseil de l’Europe – sont d’anciens présidents de parlements régionaux dotés de pouvoirs législatifs », a-t-il souligné. Le Secrétaire général du Congrès a observé que beaucoup de questions traitées par la CALRE et ses parlements membres figuraient aussi au programme d’activité 2017-2020 du Congrès et, de fait, parmi les domaines de coopération. Il a invité les membres de la CALRE à s’entretenir avec les rapporteurs du Congrès pour contribuer à la préparation des prochaines visites de suivi du Congrès dans leurs pays respectifs. « Ces visites sont l’occasion de présenter les innovations démocratiques telles que celles exposées aujourd’hui dans les études de cas des groupes de travail de la CALRE, mais aussi d’identifier les lacunes et de stimuler les réformes », a-t-il conclu.

Discours d'Andreas KIEFER (anglais)

Programme de l'Assemblée général de CALRE (anglais)