Retour

Relations extérieures bilatérales et institutionnelles des régions : l'implication de toutes les parties prenantes est indispensable

Horta, Les Açores 22 Novembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Relations extérieures bilatérales et institutionnelles des régions : l'implication de toutes les parties prenantes est indispensable

"Les relations extérieures bilatérales et multilatérales des régions seront couronnées de succès si elles sont axées sur des thèmes et des résultats concrets et si elles impliquent tous les acteurs, gouvernements, parlements, société civile et communautés universitaires et économiques. Un bon exemple de cette approche inclusive est le "quadrilogue" pratiqué au Centre Européen pour l'Interdépendance et la Solidarité mondiales du Conseil de l'Europe, basé à Lisbonne et connu sous le nom de Centre Nord-Sud", a déclaré le Secrétaire général du Congrès, Andreas Kiefer, lors d'un débat organisé le 22 novembre 2018 à Horta, sur l'île Faial (Açores), dans le cadre du premier Forum Parlementaire Transatlantique.

La mission du Centre Nord-Sud est de donner à la société civile, en particulier aux jeunes et aux femmes, par le dialogue interculturel et l'éducation à la citoyenneté mondiale, les moyens de jouer un rôle actif dans les Etats membres du Conseil de l'Europe et les régions voisines.

"Outre les instruments juridiques tels que la Convention-cadre européenne sur la coopération transfrontalière des collectivités ou autorités territoriales (Convention de Madrid), les relations extérieures des régions sont essentiellement régies par des protocoles d'accord informels. Le Congrès du Conseil de l'Europe et le Comité des Régions de l'UE sont des organes institutionnels au sein des organisations internationales, tandis que les associations européennes de régions coopèrent politiquement au développement de la démocratie, des droits de l'homme et de l'Etat de droit et à la résolution des problèmes brûlants identifiés dans les Objectifs du développement durable des Nations Unies ", a-t-il ajouté.

Le Forum a été organisé par l'Assemblée législative régionale des Açores et les présidents des parlements législatifs régionaux et de leurs conférences nationales d'Autriche, de Belgique, d'Italie, d'Espagne, du Portugal et de Finlande, ainsi que du Cap-Vert, des États-Unis d'Amérique (Conférence nationale des législatures d'État) et du Brésil (Union nationale des législateurs et Assemblées législatives des Etats).