Retour

Anders Knape : La coopération transfrontalière, facteur de cohésion et de développement territorial en Europe

Activités de coopération Turku, Finlande 12 septembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Anders Knape : La coopération transfrontalière, facteur de cohésion et de développement territorial en Europe

Lors de la 9e réunion annuelle de la Conférence des collectivités régionales et locales pour le Partenariat oriental (CORLEAP), le 12 septembre 2019 à Turku, Finlande, le Président du Congrès, Anders Knape a souligné l’importance de la coopération transfrontalière pour réduire les disparités entre territoires, favoriser la cohésion et contribuer à l’intégration économique transfrontalière à long terme.

« La promotion de la coopération directe entre les collectivités locales et régionales par-delà les frontières est une préoccupation constante du Congrès depuis de nombreuses années » a-t-il souligné en rappelant les travaux du Congrès en la matière, ainsi que la Convention de Madrid, adoptée par le Conseil de l’Europe, qui prévoit des accords de coopération transfrontalière entre collectivités territoriales de pays membres ou non de l'UE.

Dans un rapport sur les perspectives d'une coopération transfrontalière efficace en Europe, adopté en 2013, le Congrès recommande, en particulier, l’adoption de dispositions juridiques pour la subsidiarité horizontale. Il encourage également le transfert de compétences et de ressources aux organismes de coopération transfrontalière, une utilisation accrue des services partagés au-delà des frontières, ainsi que la formation et le renforcement des capacités des acteurs concernés.

Lors de la 37e session du Congrès qui se tiendra à Strasbourg du 29 au 31 octobre prochains, les membres du Congrès examineront un rapport portant sur la répartition équitable des impôts dans les zones transfrontalières et tiendront un débat sur le développement culturel transfrontalier des territoires.

Le Président du Congrès a également mentionné les activités de coopération du Congrès en Ukraine et en Arménie, visant à « renforcer les capacités des autorités locales et de leurs associations, ce qui leur permettrait également de poursuivre la coopération avec leurs homologues au-delà des frontières ».