Retour

« Renforcer la participation de la société civile à la mise en œuvre et au suivi de la Convention de Lanzarote» rapport de conférence

Strasbourg 12 August 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
« Renforcer la participation de la société civile à la mise en œuvre et au suivi de la Convention de Lanzarote» rapport de conférence
Une conférence internationale sur «Le renforcement de la participation de la société civile à la mise en œuvre et au suivi de la Convention de Lanzarote» a eu lieu à Strasbourg (France) le 8 et 9 avril 2019. La conférence a réuni des représentants de plus de 35 organisations de la société civile (OSC), actives dans 20 états membres.
La résistance croissante de la société à débattre des questions sensibles et à faire respecter les droits de l'enfant dans ces domaines, le manque de coopération qui entraîne de nouveaux traumatismes chez les enfants victimes, tout comme le manque général de sensibilisation et de compréhension du phénomène de l’exploitation et des abus sexuels sur des enfants en ligne (OCSEA) figuraient parmi les défis communs identifiés par les participants. L'identification des défis communs a été suivie par l’échange de plusieurs pratiques prometteuses, ainsi que par le partage des leçons apprises. Parmi les principales conclusions de la conférence, citons:
 
⦁ La coopération entre les organisations de la société civile devrait être encouragée afin de faciliter les échanges de pratiques prometteuses, la production des matériels utiles et la mutualisation des ressources permettant de rendre compte et de surveiller la mise en œuvre de la Convention de Lanzarote ;
⦁ Des outils adaptés aux enfants et du matériel accessible pour expliquer la Convention de Lanzarote et le rôle de son organisme de surveillance devraient être développés pour faciliter les initiatives de sensibilisation, la mise en œuvre de consultations avec les enfants et d'autres activités entre acteurs étatiques et non étatiques;
⦁ Les matériels de sensibilisation devraient être fondés sur des preuves et développés en tenant compte de la participation des enfants, y compris des enfants de groupes vulnérables tels que les enfants ayant un handicap ;
⦁ Des mesures devraient être prises pour renforcer les mesures de protection, assurer la confidentialité de l’identité de la victime et faire en sorte que les enfants puissent signaler des abus même en l’absence de parents ou de tuteurs légaux;
⦁ Les comportements sexuels nocifs entre enfants devraient être traités par le biais de réponses éducatives et de santé publique, et non comme des comportements criminels nécessitant des poursuites;
⦁ La participation des enfants à la mise en œuvre et au suivi de la Convention de Lanzarote devrait être encouragée et facilitée.
 
Le rapport complet de la réunion se trouve dans le lien ci-dessous.
Afin de soutenir les efforts visant à renforcer la mise en œuvre de la Convention de Lanzarote par la participation des enfants et par des mesures de sensibilisation, le Conseil de l'Europe financera plusieurs subventions pour organisations non- gouvernementales dans le cadre du projet « Mettre Fin à l'Exploitation et aux Abus Sexuels sur Enfants en Ligne @ Europe » ("End OCSEA @ Europe"). Cinquante-six demandes de subventions ont été reçues en réponse à un appel lancé en mai 2019 et le processus de sélection est en cours. Les bénéficiaires seront annoncés à la fin de juillet 2019.
Remerciements:
Le Conseil de l'Europe remercie le Fonds pour l'Élimination de la Violence à l'Égard des Enfants de son soutien financier.
 

 

Conference report

End Online Child Sexual Exploitation and Abuse@Europe Project webpage

Protecting children from sexual exploitation and sexual abuse in the Republic of Moldova Project webpage

Responding to Child Sexual Exploitation and Abuse in Georgia Project webpage


Suivez-nous Suivez-nous
Contactez-nous Contactez-nous