Retour La Croatie se distingue lors de l’exposition numérique « Libre de créer - créer pour être libre »

La Croatie se distingue lors de l’exposition numérique « Libre de créer - créer pour être libre »

L'exposition numérique « Libre de créer – créer pour être libre », initiative unique du Conseil de l'Europe, accompagne le Manifeste sur la liberté artistique à l'ère numérique et les Rapports sur la liberté artistique en Europe. Ce projet, lancé par le Comité de la culture, du patrimoine et du paysage (CDCPP) du Conseil de l'Europe, souligne l'importance de la liberté d’expression artistique et créatrice face aux défis mondiaux.

La Croatie s’est jointe à l'exposition numérique organisée par le musée d’art contemporain de Zagreb avec deux artistes novateurs. Tomislav Gotovac (1937-2010) est considéré comme le précurseur de l’art de la performance en Croatie. Il a été l'un des principaux artistes du pays à la fin du XXe siècle. Son œuvre « Zagreb, I Love You » est devenue l’une des œuvres d'art public les plus emblématiques de Croatie. Lorsqu’on évoque les performances publiques de Tomislav Gotovac et que l’on en discute, il est important de reconnaître son engagement en faveur du principe de « création libre ». Ce concept n’était pas seulement une position philosophique, mais aussi une approche pratique de la création artistique qui encourageait la spontanéité, l’improvisation et l’engagement auprès du public.

Sandra Vitaljić (1972) s’intéresse aux questions sociales et aborde les thèmes de la violence domestique, de l’immigration, de la mémoire collective et de la construction de l’identité nationale. Dans son travail théorique et curatorial, elle s'intéresse à la photographie de conflit et à l'éthique de la représentation photographique lorsque la photographie saisit des questions sociales critiques telles que la violence domestique, la mémoire collective et la construction de l’identité nationale. Son œuvre « Beloved », qui rejoint maintenant l’exposition numérique, illustre la volonté de l’artiste d’utiliser la photographie comme outil de commentaire social et de changement, afin de nous inciter à réfléchir au pouvoir des images de façonner la compréhension et les attitudes de la société.

Strasbourg, France 3 juin 2024
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
Illustration du Comité Directeur de la Culture, du Patrimoine et du Paysage (CDCPP)
Secrétariat
  • Daniil KHOCHABO
  • Alison HELM

 Contactez-nous par e-mail