Back

Le président du Congrès du Conseil de l’Europe met en garde contre des "référendums" russes fictifs dans les territoires ukrainiens

Présidence Strasbourg, France 31 août 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le président du Congrès du Conseil de l’Europe met en garde contre des

Dans le contexte d'indices croissants d'éventuels "pseudo-référendums" dans les territoires ukrainiens actuellement occupés par la Russie, le Président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, Leendert Verbeek, a exhorté les autorités russes à s'abstenir de tels projets.

Dans le cadre des élections régionales prévues le 11 septembre en Fédération de Russie, selon l'analyse d'ONG internationales, de soi-disant « référendums » pourraient être organisés dans les zones ukrainiennes actuellement occupées par Moscou, notamment Kherson et Zaporijjia ainsi que dans les oblasts de Donetsk et de Louhansk.

« Cela signifierait que le président Poutine poursuivrait sa politique impérialiste, qui a conduit à une guerre en Europe jamais vue depuis 1945 à cette échelle. J'exhorte donc les autorités russes à s'abstenir de tels projets », a déclaré le président du Congrès, Leendert Verbeek.

Le Congrès s'est toujours prononcé haut et fort en faveur de la préservation de l'intégrité territoriale des pays membres du Conseil de l'Europe, selon le Président du Congrès. « La Russie n'est plus membre du Conseil de l'Europe. Mais l'Ukraine l'est - et nous sommes unis derrière ce pays et son peuple et nous ferons tout ce qu'il faut pour continuer à soutenir l'Ukraine et aider ses autorités locales et régionales", a précisé M. Verbeek.

Une recommandation sur la tenue de référendums au niveau local, adoptée par le Congrès en 2021, contient des orientations claires sur la manière dont les référendums doivent être organisés aux niveaux local et régional - et sur ce qu'il convient d'éviter. "Si la Russie utilise le référendum, un instrument démocratique précieux en soi, pour intensifier davantage sa politique agressive vis-à-vis de l'Etat membre du Conseil de l'Europe, l'Ukraine, il s'agit d'un abus de cet instrument et d'une nouvelle tentative de détruire la démocratie et l'État de droit. Par conséquent, si la Russie devait maintenir les projets de tels référendums fictifs dans les territoires ukrainiens, nous considèrerons les résultats nuls et non avenus », a conclu le président du Congrès, Leendert Verbeek.

Voir aussi:


follow us follow us