Back

La dissolution judiciaire des ONG Memorial compromet gravement la protection des droits de l'homme en Russie

Déclaration
Strasbourg 29/12/2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La dissolution judiciaire des ONG Memorial compromet gravement la protection des droits de l'homme en Russie

« Les décisions, rendues hier par la justice russe, de dissoudre deux groupes de défense des droits de l'homme importants, « International Memorial » et « Human Rights Centre Memorial », sur la base de la loi relative aux « agents de l’étranger », constituent un développement profondément regrettable , qui aura de graves conséquences pour la protection des droits de l'homme en Russie », a déclaré la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatović.

« Dès le mois de novembre, j’avais exhorté le Procureur général à abandonner les procédures de dissolution engagées contre ces ONG et j’ai souligné à maintes reprises le caractère répressif de la loi relative aux « agents de l’étranger ». L’utilisation de cette loi pour dissoudre des ONG de défense des droits de l'homme, qui sont des partenaires de longue date de mon institution, est totalement contraire aux obligations incombant à la Russie en matière de droits de l'homme. Je tiens à exprimer ici ma solidarité avec les courageux défenseurs des droits de l'homme qui œuvrent sans relâche en Russie pour défendre les droits de l’homme de l’ensemble de la population.

Les autorités russes devraient annuler immédiatement les décisions de dissoudre les ONG Memorial et devraient cesser de se montrer hostiles envers la société civile indépendante, les médias et les défenseurs des droits de l'homme. Elles devraient aussi revoir les dispositions de la loi sur « les agents de l’étranger » et sa mise en œuvre répressive et les mettre en conformité avec les normes internationales et européennes des droits de l'homme, afin de créer les conditions permettant aux défenseurs des droits de l'homme de mener leurs activités légitimes en toute sécurité. »