Back

La Commissaire demande des mesures concrètes afin de garantir les droits d’Oyub Titiev

Lettre
Strasbourg 17/07/2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Commissaire demande des mesures concrètes afin de garantir les droits d’Oyub Titiev

La Commissaire aux droits de l’homme a aujourd’hui rendu publique une lettre adressée au procureur général de la Fédération de Russie, M. Yury Chaika, concernant la situation de M. Oyub Titiev, directeur du Centre des droits de l’homme « Memorial », qui fait actuellement l’objet de poursuites en République tchétchène.

Dans cette lettre, la Commissaire réclame que des mesures concrètes soient prises afin de garantir le respect des droits de M. Titiev, y compris sa libération immédiate. Elle demande également des informations sur les suites données à la décision du Bureau du procureur général de conduire une enquête sur les défaillances identifiées par le Conseil présidentiel des droits de l’homme dans le dossier de M. Titiev.

En outre, la Commissaire souligne le travail considérable mené par M. Titiev pour défendre les droits de l’homme dans le Caucase du Nord, et spécifiquement son engagement pour établir les responsabilités dans de graves violations des droits de l’homme perpétrées par des représentants des forces de l’ordre ou d’autres services de sécurité.

« Les États ont le devoir de créer un environnement propice au travail des défenseurs des droits de l’homme, en permettant aux individus, groupes et associations d’exercer librement leurs activités, et de promouvoir et protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales, sans restriction aucune », écrit-elle. « Cela est d’autant plus important dans des contextes qui présentent déjà de nombreux défis pour la protection des droits de l’homme. »