Back

La Belgique devrait se garder de recommencer à placer des enfants migrants en détention et devrait étendre les solutions alternatives à la détention pour les familles avec enfants

Lettre
Strasbourg 19/12/2016
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Belgique devrait se garder de recommencer à placer des enfants migrants en détention et devrait étendre les solutions alternatives à la détention pour les familles avec enfants

Dans une lettre adressée au secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration de la Belgique, M. Theo Francken, rendue publique aujourd'hui, le Commissaire Muižnieks met en garde contre la reprise de la pratique consistant à placer en détention des familles de migrants avec enfants.

Au sujet de la note de politique générale faite récemment par le secrétaire d’Etat, le Commissaire estime que la mise en service d’unités familiales fermées près de l’aéroport de Bruxelles serait contraire à l’intérêt supérieur de l’enfant.

« Le placement de migrants en détention, même en dernier recours et pour une brève période, est une mesure qui ne devrait jamais être appliquée à des enfants, car elle est disproportionnée et risque d’avoir sur eux des effets particulièrement néfastes », affirme le Commissaire.

Le Commissaire demande instamment aux autorités de revenir sur leur décision de renouer avec la pratique de la détention. Il les invite à maintenir et développer les solutions qui permettent d’éviter le placement en détention de familles de migrants et de demandeurs d'asile, en rappelant que c’est un domaine où la Belgique a joué un rôle moteur en Europe ces dernières années.