Back

Luttons contre le terrorisme dans le respect du droit

Le Monde, 03/02/2016

La pérennisation de l’état d’urgence est néfaste et risque d’offrir une victoire aux agresseurs et à la peur en stigmatisant collectivement les musulmans, estime Nils Muiznieks, commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe. Les récentes déclarations du gouvernement français annonçant son intention de demander au Parlement de prolonger l’état d’urgence laissent présager une période difficile pour les droits de l’homme en France.

Proclamé et prolongé dans l’émotion provoquée par les horribles attaques de Paris de novembre2015, cet état d’urgence semble avoir eu des effets concrets relativement limités en matière de la lutte contre le terrorisme, mais il a en revanche fortement restreint l’exercice des libertés fondamentales et affaibli certaines garanties de l’Etat de droit. Il faut éviter de pérenniser cette situation...

Lire l'article complet paru dans le monde