Zurück

Pologne : Il faut d’autres mesures encore pour mettre en œuvre la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires

Comité d'Experts de la Charte européenne des Langues régionales ou minoritaires Strasbourg 17 décembre 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Pologne : Il faut d’autres mesures encore pour mettre en œuvre la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires

Depuis son entrée en vigueur en Pologne en 2009, la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires s’applique aux langues suivantes : arménien, biélorusse, tchèque, allemand, karaïm, cachou, leko, lituanien, romani, russe, slovaque, tatar, ukrainien et yiddish. Dans un nouveau rapport (en anglais) le Comité d’experts - qui évalue les actes juridiques, les règlements et les pratiques en vigueur dans les différents Etats en ce qui concerne leurs langues régionales ou minoritaires - constate que la « situation de ces langues » varie considérablement, et que le choix fait par la Pologne d’appliquer les mêmes engagements à l’ensemble d’entre elles soulève des problèmes pour la mise en œuvre de la Charte.

Selon le rapport, bien qu’un cadre juridique soit en place et que les autorités apportent un soutien financier dans des domaines tels que l’éducation, les médias ou la culture, une approche plus proactive et plus structurée serait nécessaire pour garantir la mise en œuvre des dispositions ratifiées. Il conviendrait d’élaborer une stratégie d’application de la Charte à chacune des langues, conformément aux engagements ratifiés et aux recommandations de suivi, en collaboration avec les locuteurs. L’enseignement des langues régionales ou minoritaires, tel qu’il est prévu par les engagements ratifiés, reste rare et l’enseignement de la langue uniquement en tant que matière reste le modèle le plus répandu. Un système de subventions généreuses des autorités nationales aux pouvoirs locaux pour soutenir l’enseignement des langues régionales ou minoritaires est en place ; cependant, la manière dont il est conçu et mis en œuvre doit être ajustée pour assurer plus de transparence et d’efficacité. La fourniture de manuels scolaires et la formation des enseignants restent des sujets de préoccupation.

Il faudrait prendre d’autres mesures dans les médias, où l’ambitieux projet de création d’une chaîne de radio et de télévision publique pour chaque langue reste un défi. Des programmes dans les langues régionales ou minoritaires sont diffusés, mais seulement pour certaines de ces langues.

Ce troisième rapport d’évaluation du Comité d’experts est fondé sur la situation politique et juridique prévalant au moment de la visite sur place du Comité d’experts en Pologne en juin 2021.


 Rapport exécutif en polonais

 Communiqué de presse
Pologne : Il faut d’autres mesures encore pour mettre en œuvre la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires


Der Europarat auf Der Europarat auf

       

Bilderdatenbank Bilderdatenbank
galleries link
Facebook Facebook
@coe auf Twitter @coe auf Twitter