Editor de continguts Editor de continguts
Vés enrere

Les jeunes doivent faire front contre le populisme, le nationalisme et l’extrémisme, qui menacent d’étouffer leurs voix, déclare la Secrétaire Générale

Secrétaire Générale Strasbourg 28 juin 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Les jeunes doivent faire front contre le populisme, le nationalisme et l’extrémisme, qui menacent d’étouffer leurs voix, déclare la Secrétaire Générale

Ouvrant la Semaine d’action de la jeunesse, grand événement organisé à Strasbourg pour célébrer le 50e anniversaire du secteur jeunesse du Conseil de l’Europe, la Secrétaire Générale de l’Organisation, Marija Pejčinović Burić, a appelé les jeunes à continuer de s’engager pour revitaliser la démocratie et lutter contre les nouvelles menaces qui pèsent sur les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit, notamment dans le contexte de l’actuelle agression militaire de la Russie contre l’Ukraine.

« Cette semaine d’action verra éclore des idées et des exemples qui seront source d’inspiration, à la fois au Conseil de l’Europe et dans tous les pays du continent », a déclaré Marija Pejčinović Burić aux quelque 450 participants de la Semaine d’action de la jeunesse, soulignant que les recommandations formulées au cours de la semaine « seront entendues, car elles viennent à un moment important, marqué par le retour des populismes et des nationalismes sur notre continent ».

Ces tendances « menacent de réduire votre voix au silence », les a-t-elle mis en garde, soulignant que l’agression brutale, illégale et continue de la Russie contre l’Ukraine en est l’exemple le plus extrême. « Les conséquences en sont choquantes : viols, meurtres et tortures, autant de crimes que nous avions espéré ne jamais revoir en Europe », a déclaré la Secrétaire Générale. « De nombreux jeunes sont restés dans le pays et sont témoins de ces horreurs, qui les hanteront à jamais. D’autres ont dû fuir leur foyer, et quitter leurs villes ou villages pour se mettre en sécurité dans les pays voisins. Nos pensées les accompagnent. » La Secrétaire Générale a ajouté que plusieurs jeunes militants ukrainiens participent à la Semaine d’action de la jeunesse, et mentionné d’autres modes de coopération du Conseil de l’Europe avec les organisations et autorités ukrainiennes responsables de la jeunesse, expliquant que l’Organisation adapte ses activités à l’évolution de la situation.

Depuis un demi-siècle, le Conseil de l’Europe joue un rôle moteur dans le développement de politiques de jeunesse participatives et inclusives, du travail de jeunesse et de la recherche sur la jeunesse en Europe. De nombreux progrès ont été accomplis, qui revêtent une grande importance pour l’Europe, comme l’ont rappelé la Secrétaire Générale et d’autres orateurs lors de la séance d’ouverture : l’Ambassadeur Breifne O’Reilly, Représentant Permanent de l’Irlande et Président du Comité des Ministres, Spyros Papadatos, Président du Conseil consultatif sur la jeunesse, et Véronique Bertholle, Adjointe à la Maire de Strasbourg. La promotion active de la démocratie participative et de l’engagement des jeunes est l’une des priorités de la Présidence irlandaise, qui apporte son soutien à l’événement.

Parmi les éléments marquants du travail du Conseil de l’Europe avec et pour les jeunes depuis 1972 figurent la création de deux Centres européens de la jeunesse à Strasbourg et à Budapest, l’établissement du Fonds européen pour la jeunesse, destiné à apporter un soutien financier et éducatif à des projets lancés par des jeunes, et la création d’un système de cogestion unique en son genre, qui réunit des gouvernements, le Conseil de l’Europe et des jeunes pour veiller à ce que la voix des jeunes soit prise en compte dans l’élaboration des politiques aux niveaux national et international. Les campagnes « Tous différents – tous égaux » et la campagne contre le discours de haine ont été lancées par des jeunes et s’adressaient à des jeunes dans tous les États membres. Les orateurs ont souligné que le Conseil de l’Europe poursuivra ses activités avec des jeunes, des gouvernements et d’autres acteurs de ses États membres, comme le prévoient la stratégie 2030 du secteur jeunesse et la Recommandation du Comité des Ministres sur la protection de la société civile de la jeunesse et des jeunes, ainsi que dans d’autres cadres.

La Semaine d’action de la jeunesse est un événement phare de la campagne de jeunesse pour revitaliser la démocratie, « Démocratie ici, Démocratie maintenant ». Tout au long de la semaine, les jeunes débattront de questions urgentes telles que le droit de vote, la non-discrimination, l’égalité entre les femmes et les hommes, le rôle de l’éducation dans la construction de la démocratie, la menace du discours de haine, les jeunes issus des minorités, la participation « disruptive » des jeunes, la citoyenneté numérique, ainsi que la paix et la résilience face à un conflit armé.


 Discours de la Secrétaire Générale


Editor de continguts Editor de continguts
3 October 2022 Dublin (Farmleigh House) (hybrid - 9 a.m.-5.45 p.m. G.M.T.)

International conference on children’s rights in Dublin

5-7 October 2022 Chania (Crete, Greece)

Cultural Routes Annual Advisory Forum

Visualització del contingut web Visualització del contingut web

       

Visualització del contingut web Visualització del contingut web
galleries link
Visualització del contingut web Visualització del contingut web
Visualització del contingut web Visualització del contingut web