Back

La Commissaire demande des informations au Gouvernement grec sur son projet de créer des centres d’accueil fermés dans les îles de la mer Égée

Lettre
Strasbourg 03/12/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
©Giorgos Moutafis

©Giorgos Moutafis

La Commissaire a publié aujourd’hui un échange de lettres avec le ministre grec de la Protection des citoyens, Michalis Chrysochoidis, et le ministre délégué à la Politique migratoire de la Grèce, Giorgos Koumoutsakos, au sujet des projets visant à transférer les migrants des îles de la mer Égée vers le continent et de créer des centres d’accueil fermés sur ces îles, comme annoncés par le gouvernement il y a quelques jours.

La Commissaire demande des informations sur le régime de privation de liberté qui sera en vigueur dans les nouvelles infrastructures que le gouvernement souhaite ériger. Elle voudrait également savoir si le gouvernement a l’intention de déplacer dans ces nouveaux centres fermés toutes les personnes qui n’auront pas encore été transférées vers le continent au moment de leur ouverture, et si tous les nouveaux arrivants seront hébergés dans ces établissements.

La Commissaire demande par ailleurs des éclaircissements sur la décision d’opter pour des centres d’accueil et d’identification fermés et sur les garanties que le Gouvernement grec entend instaurer pour veiller à ce que la rétention constitue une mesure de dernier ressort, ainsi que des détails sur les projets gouvernementaux concernant les alternatives à la rétention sur les îles, notamment pour les personnes vulnérables, dont les enfants.

Enfin, en attendant la mise en œuvre des mesures annoncées, la Commissaire demande des informations sur toute mesure prise dans l’immédiat pour améliorer les conditions de vie de ceux qui se trouvent toujours à l’intérieur et autour des infrastructures actuelles sur les îles de la mer Égée.