L’importance de l’enseignement de l’histoire a été clairement affirmée au plus haut niveau politique lors des sommets des chefs d’Etat et de gouvernement du Conseil de l’Europe de 1993, 1997 et 2005.

Le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe en tant qu’organe normatif a adopté les Recommandations aux Etats membres en particulier sur l'enseignement de l'histoire en Europe au XXIe siècle et sur Le dialogue interculturel et l’image de l’autre dans l’enseignement de l’histoire.

L’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe s’est elle aussi exprimée à diverses occasions sur ce sujet adoptant ses Recommandations sur L’histoire et l’apprentissage de l’histoire en Europe et L’enseignement de l’histoire dans les zones de conflit et de post-conflit.

Ces documents clés reflètent les changements qui ont eu lieu dans la Grande Europe depuis la fin des années 1980, à commencer par la chute du mur de Berlin ainsi que le processus actuel de mondialisation qui, dans tous les Etats membres, ont rendu de plus en plus nécessaire la compréhension du rôle de l’éducation dans la gestion démocratique de la diversité.

Les recommandations sont adressées aux gouvernements des Etats membres, dans le respect de leurs structures nationales, régionales ou locales et de leurs compétences respectives en particulier dans le domaine de l’enseignement de l’histoire.

Le groupe cible principal inclut les enseignants d’histoire. Les autres groupes cibles comprennent les autorités des musées, les secteurs de l’édition, les médias audiovisuels, les centres culturels, les services culturels des autorités locales ou régionales, les organisations non gouvernementales, les bibliothèques, etc.

Faire face au développement de la diversité culturelle et la mondialisation impliquent des changements profonds quant aux programmes et aux méthodes scolaires en général, et plus particulièrement concernant l’enseignement de l’histoire dans toute sa complexité. Des réformes de l’enseignement de l’histoire devrait prendre en compte les points de vue de la pluralité des nations, des cultures, des genres, des âges et des individus, contribuant ainsi à la réconciliation et à la construction de la paix en permettant aux communautés divisées par un conflit ou une guerre de comprendre le point de vue de l’autre.

Pour mettre en œuvre les recommandations du Comité des Ministres et de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe concernant l’enseignement de l’histoire, des projets intergouvernementaux, régionaux et bilatéraux ont été lancés réunissant des historiens, des concepteurs de programmes scolaires, des auteurs de matériels pédagogiques, des formateurs de professeurs d’histoire, des enseignants en activité, des muséologues et des représentants d’ONG.

Des outils pédagogiques tels que la publication électronique interactive Histoires partagées pour une Europe sans clivages et A look at our pasten tant que résultats principaux de ces projets sont destinés aux formateurs d’enseignants, aux enseignants et à leurs élèves ainsi qu’aux familles.

Dernière publication Dernière publication

Histoires partagées pour une Europe sans clivage

 

 

 

 

 

 

 

Un livre électronique interactif destiné aux formateurs de maîtres, aux enseignants en formation, aux enseignants en activité et à leurs élèves
 

En savoir plus >>