Organisations non gouvernementales

Groupe de travail pour l’abolition de la torture en Europe
(Commission droits de l’Homme)

Parallèlement à la Recommandation sur « L’évolution de la situation de la torture et des peines et traitements cruels, inhumains et dégradants dans les États membres du Conseil de l’Europe » qu’elle a adoptée le 24 janvier 2013, la Conférence des OING a décidé de la création d’un Groupe de travail afin de réaliser le suivi de ce texte.

La première réunion du GT pour l’abolition de la torture en Europe s’est tenue le mercredi 2 octobre 2013. Cette rencontre a permis de définir les modalités de fonctionnement du GT, ainsi que ses objectifs.
Il a été décidé que le GT se réunirait 4 fois par an et serait coordonné conjointement par Michel Aguilar de l’Union Bouddhiste européenne (EBU) et Sylvie Bukhari – de Pontual de la Fédération international de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (FIACAT).
Les objectifs retenus sont les suivants :

    A. Activités de plaidoyer et de lobbying auprès des Etats membres du CoE
    Ø Prévenir la torture en veillant au respect de tous les droits de l’homme ;
    Ø Condamner tout acte de torture ;
    Ø Répondre aux besoins des victimes d’actes de torture.

    B. Travail en collaboration avec les instances et les organes du CoE
    Ø Demander aux instances (APCE, Comité des ministres) et aux organes ;
    Ø (CPT, CEDH) d’examiner très régulièrement ce projet ;
    Ø Encourager les programmes de sensibilisation de formation.

    C. Travail en collaboration avec OING
    Ø Renforcer leur participation à la lutte pour l’abolition de la torture en Europe ;
    Ø Sensibiliser et encourager leurs membres nationaux à agir pour la prévention de la torture.

Afin de commencer à mettre en œuvre ces objectifs, le mercredi 29 janvier 2014 de 13h à 14h en salle 2 du Palais de l’Europe, le GT organisera un side event ayant pour titre « Une Europe sans torture: qu'en est-il réellement aujourd'hui? ». Cette action de sensibilisation aura pour but de mobiliser et fédérer le plus grand nombre pour éradiquer le fléau de la torture qui perdure en Europe.