www.coe.int/prison
E-mail: DGI-PC-CP@coe.int


Conseil de coopération pénologique (PC-CP)
Mandat

 


Directeurs d'administration pénitentiaire
Autres conférences

 


Conventions
Recommandations
Recommandations dans d'autres langues
Décisions-cadre de l'UE

 


SPACE

 


European Sourcebook
Statistiques européennes
Conseil de l'Europe
Union européenne
Autres organes

 


Archives

 


Contact


14ème Conférence des Directeurs d'administration pénitentiaire
(Vienne, 19-21 novembre 2007)
“Gérer les Prisons dans un environnement de plus en plus complexe"
Les systèmes pénitentiaires modernes sont amenés à prendre en charge des groupes de détenus de plus en plus diversifiés. Cette conférence a examiné les problèmes que soulève la prise en charge, humaine et respectueuse, de deux groupes de détenus très différents.
1. Un nombre croissant de détenus est issu de groupes à problèmes et marginalisés. Cela inclut les détenus atteints de maladie mentale, les toxicomanes, les détenus appartenant à des minorités ethniques et de nationalité étrangère. Le personnel pénitentiaire doit développer un nouvel éventail de compétences afin de traiter ces détenus en conformité avec Règles Pénitentiaires Européennes ainsi que sur la base de la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’homme et des normes du Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT).
2. Actuellement les prisons maintiennent en détention des personnes accusées ou déclarées coupables de participation à des activités de terrorisme ou de crime organisé. Ainsi, les prisons doivent tenir compte des nécessités de la sécurité publique aussi bien que du respect des normes internationales telles que la Convention de Sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, la Convention Européenne pour la répression du terrorisme, la Convention européenne pour la prévention du terrorisme, la jurisprudence de la Cour Européenne des droits de l’homme et des normes du CPT, développées dans son rapport général annuel et particulièrement dans les 15e et 16e rapports.

La Conférence était ouverte aux Directeurs Généraux des Administrations pénitentiaires, aux représentants des Ministères de la Justice, des organisations internationales intergouvernementales, ainsi qu’aux représentants des organisations non gouvernementales internationales et nationales oeuvrant dans ce domaine, aux professionnels et aux chercheurs.

Conclusions
Programme
Liste des participants
Discours liminaire