Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul)

A la une

L’Espagne ratifie la Convention d'Istanbul. Plus qu’une ratification pour que la Convention d'Istanbul rentrera en vigueur !

[10/04/2014] Aujourd'hui M. l’Ambassadeur Fernando ALVARGONZÁLEZ, Représentant Permanent de l’Espagne auprès du Conseil de l'Europe, a transmis l’instrument de ratification de la Convention d’Istanbul (STCE 210).

 

Projet sur la violence à l'égard des femmes en Ukraine – 1ère réunion du Comité de pilotage

1st Steering Commitee Ukraine[08/04/2014] Le Comité de pilotage du projet « Prévention et lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique en Ukraine » a tenu sa première réunion le 3 avril 2014 à Kiev. La réunion était présidée par Mme Nataliya Fedorovych, vice-ministre de la politique sociale, en présence de représentants des partenaires principaux du projet, à savoir : le Ministère des affaires étrangères, le Ministère de l'intérieur, le Ministère de la justice, le Ministère de la santé, le Bureau du Procureur général, le Bureau du médiateur, le Service national des statistiques, la Plateforme stratégique de genre (ONG), la Verkhovna Rada, ainsi que la Cour suprême, et le donateur Sida en tant qu’observateur.

Les participants ont discuté de la situation de la violence à l'égard des femmes en Ukraine, l’action menée, les réussites et les défis. Le contenu et la logique d’intervention du projet proposés par le Conseil de l'Europe ont été bien reçus. La documentation du projet qui établit la base des travaux et activités futurs, a été approuvée à l'unanimité.

Le projet est financé par le Gouvernement de la Suède, et mis en œuvre par le Conseil de l'Europe.

Ordre du jour de la réunion (en anglais et ukrainien)

 Blessées à mort, Strasbourg, 9 avril 2014, 14h00

Blessées à mort[02/04/2014] La prochaine réunion du Réseau parlementaire pour « le droit des femmes de vivre sans violence » sera une représentation du spectacle de théâtre « Blessées à mort », écrit par l’auteure italienne et animatrice de télévision Serena Dandini.

« Blessées à mort » présente des histoires courtes de femmes ayant perdu la vie, victimes de violence fondée sur le genre. Les histoires sont lues à la première personne afin de faire comprendre aux spectateurs ce qu’a ressenti la victime. A l’occasion de cette représentation au Conseil de l’Europe, la Présidente de l’Assemblée parlementaire, la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe, plusieurs membres du Réseau, la photographe et réalisatrice française Carole Mathieu Castelli et Serena Dandini liront les histoires.

Les membres du Réseau tiendront un échange de vues avec l’auteure après la représentation.

L’interprétation sera assurée en anglais, français, allemand, italien et russe. Si vous souhaitez y assister, nous vous prions de bien vouloir nous contacter avant le lundi 7 avril.

Nous prions les participants de bien vouloir arriver dans la salle avant 13h50 (salle 5, Palais de l’Europe).

Adresse électronique : womenfreefromviolence@coe.int Lien à Ferite a morte

Violence à l’égard des femmes – La réponse du Conseil de l’Europe

[19/03/2014] Le 19 mars 2014, le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe a tenu un débat thématique sur la violence à l’égard des femmes – La réponse du Conseil de l’Europe. Tous les orateurs ont reconnu l’importance et la valeur des mesures prises par le Conseil de l’Europe pour soutenir les États membres dans leurs efforts en vue de prévenir et de combattre la violence à l’égard des femmes. Dans ce contexte, ils ont mis en avant l’importance de la Stratégie du Conseil de l'Europe pour l'égalité entre les femmes et les hommes (2014-2017) et de la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul). Une coopération bien ciblée et des synergies avec d’autres organisations régionales et internationales, en particulier l’UE, ONU Femmes, l’OHCHR, l’OEA et l’OSCE, ont accru la visibilité des travaux du Conseil de l’Europe dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la protection des femmes contre la violence et ont conduit à faire largement reconnaître la Convention d'Istanbul comme instrument mondial pour éradiquer la violence fondée sur le sexe.

L'analyse des résultats du 4e cycle de suivi de la mise en œuvre de la Recommandation Rec(2002)5 sur la protection des femmes contre la violence dans les États membres du Conseil de l’Europe a été mise à la disposition des participants. Le document présente une vue d’ensemble de la situation dans 46 des 47 États membres du Conseil de l’Europe en ce qui concerne les mesures visant à lutter efficacement contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique. Il constitue une source précieuse d’informations pour tous ceux engagés dans la prévention et la lutte contre cette violence.

La Hongrie signe la Convention d'Istanbul

[14/03/2014] Aujourd'hui, la Hongrie est devenue le 25ème Etat membre du Conseil de l'Europe à signer la Convention d'Istanbul.

La Convention de Belém do Pará et la Convention d’Istanbul : Une réponse à la violence faite aux femmes dans le monde - Side Event à la 58e session de la Commission de la condition de la femme (10 mars 2014, siège de l’ONU, New York) 

[5/03/2014] Cette manifestation parallèle examinera l’incidence de la Convention de Belém do Pará sur l’harmonisation des lois des Etats parties, le potentiel de la Convention d’Istanbul en tant que cadre de référence pour agir au niveau national, et favorisera la mise en œuvre des normes des deux conventions au niveau mondial.

Dossier spécial de l'événement (en anglais)

L'agence des droits fondamentaux de l’Union européenne présente les principaux résultats d’une enquête sur la violence à l’égard des femmes dans l’UE

[5/03/2014] Les principaux résultats de l’enquête menée par la FRA sur la violence à l’égard des femmes, publiés le 5 mars 2014, inclus les données sur l‘expérience des femmes en terme de violence physique, sexuelle et psychologique à travers les états membres de l’UE.
 
L’enquête confirme que la violence à l’égard des femmes est une maltraitance à grande échelle sous-évaluée à travers l’UE, avec 33 % des sondées ayant connu une expérience de maltraitance physique et/ou sexuelle dès l’âge de 15 ans ; 22% ayant subi des violences physiques et/ou sexuelles avec leur conjoint ; et 67 % admettant ne pas avoir signalé des faits plus importants commis par leur conjoint à la police ou à une autre organisation.
 
L’enquête joint une recommandation à l’UE afin d’envisager l’accession à la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul) et indique en outre que les résultats de l’enquête peuvent être un soutien aux états membres de l’UE en vue de la ratification de la Convention d’Istanbul.

Liens vers la couverture médiatique:

www.theguardian.com/world/2014/mar/05/violence-against-women-eu

Une Européenne sur trois victime de violence physique ou sexuelle

Extent of violence against women in EU revealed

The violence epidemic: Half of women in Britain admit they have been physically or sexually assaulted according to shocking new figures

Jede dritte Frau in der EU Opfer von Männergewalt

One Billion Rising for Justice for Women Victims of Violence

1 billion rising for justice [14/02/2014] On estime qu'une femme sur trois sur la planète sera violée ou battue au cours de sa vie. C'est un milliard de femmes.ONE BILLION RISING FOR JUSTICE cette année souligne le droit des femmes à l'abri de la violence et de la nécessité de créer des espaces de sécurité pour les femmes dans toutes les institutions qui sont chargés de leur faciliter l'accès à la justice. La campagne met également en évidence que la violence à l’égard des femmes recoupe avec d'autres sources d'inégalité, tels que la pauvreté et le racisme. Plus d'informations sur la campagne sur le lien suivant : http://www.onebillionrising.org/about/campaign/

Pour le Conseil de l'Europe, l'accès à la justice est un droit humain et une partie intégrante de la promotion de la primauté du droit . En 2012, la Commission du Conseil de l'Europe pour l'égalité entre les femmes et les hommes (GEC) a commandé une Étude de faisabilité « Garantir aux femmes l’égalité d’accès à la justice », qui a mis en évidence un certain nombre d'obstacles qui limitent les chances des femmes de revendiquer leurs droits en justice. Comme premier événement de suivi, une audition sur «L'accès à la justice pour les femmes victimes de violences» a eu lieu à Paris le 9 Décembre 2013, où des obstacles juridiques, institutionnels, sociaux et culturels rencontrés par les femmes victimes de violence en quête de justice ont été discutés , ainsi que des mesures qui peuvent aider à les supprimer. Les conclusions de l'audition de Paris mettent en lumière un certain nombre d'obstacles auxquels se heurtent encore les femmes victimes de violences à accéder à la justice . Des obstacles socioéconomiques et culturels à l’égalité d’accès à la justice des femmes victimes de violences, inclut la peur et la honte, l’ignorance des procédures officielles et des aides disponibles, la dépendance économique, l’inquiétude au sujet du sort des enfants et les effets différenciés des mesures d’austérité selon les sexes. En outre, les femmes victimes de la violence sont face à des obstacles juridiques et procéduraux, y compris les procédures pénales longues, le renoncement fréquent des victimes à porter plainte, la corruption et les faibles taux de condamnation ainsi que les pratiques discriminatoires. L’accès à la justice pour les groupes de femmes vulnérables est également critique, y compris sur les services d’aide, dans une langue qu’elles ne comprennent, prendre en compte les multiples motifs de discrimination (femmes immigrées, handicapées, roms, LGBT, femmes pauvres, femmes âgées et femme en prison).

Grâce à la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul), prévenir et combattre ces violences n’est plus une question de bonne volonté mais une obligation juridiquement contraignante. Afin d'accroître l'accès à la justice pour les femmes victimes de violences, SIGNER, RAFIFIER ET APPLIQUER LA CONVENTION D’ISTANBUL !

La Convention d'Istanbul et les MGF

MGF et Convention d'Istanbul [10/02/2014] Pour plus d'information merci de lire notre fiche thématique sur les mutilations génitales féminines (MFG).

Violence contre les femmes : le projet de loi de la députée autorisant la ratification de la Convention d'Istanbul

Françosie Imbert [04/02/2014]  (Source: La Dépêche du Midi - France) Françoise Imbert a présenté mercredi devant la Commission des Affaires étrangères (CAE), le projet de loi autorisant la ratification de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre les violences à l’égard des femmes et la violence domestique. Plus communément appelée «Convention d’Istanbul», elle est le premier instrument international combinant trois caractéristiques importantes. Contrairement aux autres conventions internationales sur le sujet, celle présentée par la députée de la 5e circonscription de la Haute-Garonne s’avère être un réel instrument juridiquement contraignant qui, dit-elle «permet de détailler, mais surtout lutter efficacement contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. lire plus...

Le Parlement d'Andorre ratifie la Convention d'Istanbul

Parliament Andorra [31/01/2014]  Le 23 Janvier, le Parlement d'Andorre a ratifié la Convention d'Istanbul. Nous espérons qu'Andorre va bientôt déposer l'instrument de ratification à Strasbourg. Une fois l'instrument de ratification déposé, une seule ratification sera nécessaire pour l'entrée en vigueur de la Convention d'Istanbul.

Temps forts du Conseil de l'Europe en 2013 - Egalité entre les femmes et les hommes et violence à l’égard des femmes

CoE Highlights 2013 [31/01/2014]  2013 a été une année riche en activités et en réalisations dans le cadre du Programme transversal du Conseil de l'Europe pour l’égalité entre les femmes et les hommes. L’adoption de la Stratégie du Conseil de l'Europe pour l’égalité entre les femmes et les hommes (2014 2017) a constitué une avancée significative de l’Organisation dans son action visant à instaurer l’égalité de fait entre les sexes et à soutenir l’application de ses normes dans les Etats membres. La Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes (Convention d’Istanbul) est à présent connue d’un nombre accru de personnes au sein des organisations internationales, des gouvernements, des organisations de la société civile et du grand public. lire plus...

Le mariage forcé: Le Parlement écossais s'engage à appliquer la nouvelle loi proposée au Royaume-Uni, conformément à la Convention d'Istanbul

Scottish Parliament [24/01/2014]  Le mariage forcé est en passe de devenir une infraction pénale en Ecosse, rapprochant la législation à celle de la Convention d'Istanbul. Le Parlement écossais a décidé d'appliquer le projet de Loi sur les comportements antisociaux, la criminalité et la police actuellement soumis au Parlement britannique. En savoir plus sur le sujet ici (source: STV) et ici (source: le Courrier).


 

Le Lobby européen des femmes était au Parlement européen à Strasbourg - 10 décembre 2013

 [13/12/2013] Les membres du Parlement européen se joignent aux ONGs de femmes et au Conseil de l'Europe dans leur appel à la Convention d'Istanbul comme un outil pour promouvoir les droits des femmes et pour éliminer la violence sexuelle et le viol. lire plus....(disponible seulement en anglais)  source: LEF et regarder la vidéo (4mins 15 secondes dans la vidéo)
 

Audition sur "l'accès à la justice pour les femmes victimes de violence" - Paris, France, 9 décembre 2013

 [09/12/2013] La Commission pour l'égalité entre les femmes et les hommes (GEC) du Conseil de l’Europe, en partenariat avec les autorités françaises organise une audition sur le thème de "l'accès à la justice pour les femmes victimes de violence". Cette consultation fait partie des activités et des travaux en cours en matière d’égalité d'accès des femmes à la justice définie comme une priorité par la Commission pour l'égalité entre les femmes et les hommes.

Les thèmes qui seront abordés comprendront entre autres : l'égalité d'accès des femmes à la justice : évolution et normes; l'accès à la justice pour les femmes victimes de violence : standards du Conseil de l'Europe et autres normes régionales et internationales pertinentes; évaluation et élimination des obstacles auxquels sont confrontées les femmes dans le système judiciaire (y compris les obstacles juridiques, procéduraux, socio-économiques et culturels); les expériences et les bonnes pratiques des Etats membres du Conseil de l'Europe.

Pour plus d'information sur l'audition merci de cliquer sur le  lien vers le site web de l'audition

Le Danemark signe la Convention d'Istanbul !

 [11/09/2013] Aujourd'hui, le Danemark devient le 27e Etat membre du Conseil de l'Europe à signer la Convention d'Istanbul. Ambassadeur Claus von Barnekow, Représentant permanent du Danemark auprès du Conseil de l'Europe, a signé la Convention en présence de la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l'Europe.
 

Le Secrétaire général du Conseil de l'Europe appelle à ratifier la Convention du Conseil de l’Europe contre la violence à l’égard des femmes

 [25/11/2013] À l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le Secrétaire Général Jagland a encouragé les Etats membres à ratifier la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes. lire plus...
 

La Serbie ratifie la Convention d'Istanbul. Plus que 2 ratifications et la Convention d'Istanbul rentrera en vigueur !

 [21/11/2013] Aujourd'hui, la Serbie est devenue le huitième Etat membre du Conseil de l'Europe à ratifier la Convention d'Istanbul. Plus que 2 !
 

Women’s Aid et Trade Union Congress (TUC) pressent le gouvernement britannique à ratifier la Convention d'Istanbul

 [15/11/2013] Le 25 novembre la Fédération Women’s Aid d’Angleterre et le TUC vont lancer une campagne demandant au gouvernement britannique de ratifier la Convention d’Istanbul du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.

Le gouvernement britannique a signé la Convention en 2011, mais deux ans plus tard, ne l’a toujours pas ratifiée. Ratifier la Convention signifie que le gouvernement britannique devra mettre toutes les dispositions en vigueur dans sa politique intérieure et sa législation, cela permettra de renforcer la protection des femmes fuyant la violence domestique et envoyer un signal clair que le Royaume-Uni ne tolère pas la violence à l’égard des femmes.

Consultez le site Web www.womensaid.org.uk ou @womensaid sur Twitter pour plus d'informations.
 

L'Autriche ratifie la Convention d'Istanbul. Plus que 3 ratifications et la Convention d'Istanbul rentrera en vigueur !

 [14/11/2013] Aujourd'hui, l'Autriche est devenue le septième Etat membre du Conseil de l'Europe à ratifier la Convention d'Istanbul. Le Ministre des Affaires étrangères, M. Michael Spindelegger, a signé la Convention en présence du Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, lors de la présentation des priorités de l'Autriche pendant la présidence du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe pour les six mois à venir.
 

Exposition d’affiches des campagnes nationales pour la lutte contre la violence à l’égard des femmes, bâtiment de l'Agora

 [13/11/2013] Une exposition d’affiches des campagnes nationales pour la lutte contre la violence à l’égard des femmes se tient actuellement dans le hall d’accueil du bâtiment Agora, Conseil de l’Europe, Strasbourg. Le but de cette exposition est de montrer de quelle façon l’Europe agit contre la violence à l’égard des femmes. Elle marquera la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre) et contribuera aux 16 jours d’activisme contre la violence à l’égard des femmes, qui se dérouleront du 25 novembre au 10 décembre 2013.

Cette exposition est organisée par la Division égalité entre les femmes et les hommes et la violence à l’égard des femmes de la Direction Générale des droits de l’Homme et des affaires juridiques du Conseil de l’Europe. Lien vers les affiches....

La Bosnie-Herzégovine ratifie la Convention d'Istanbul !

 [07/11//2013] Aujourd'hui, la Bosnie-Herzégove est devenue le sixième Etat membre du Conseil de l'Europe à ratifier la Convention d'Istanbul. Ambassadeur Almir Šahović, Représentant permanent de la Bosnie-Herzégovine auprès du Conseil de l'Europe, a déposé l'instrument de ratification à Strasbourg en présence du Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l'Europe.
 

"Promotion des droits de la femme dans la 3ème année de la Convention d'Istanbul" - Istanbul, Turquie, 6-8 novembre 2013

 [07/11/2013] La ministre de la Famille et des Politiques sociales de la Turquie, Mme Fatma Şahin, a ouvert aujourd'hui une conférence internationale visant à évaluer  l'impact de la Convention d'Istanbul jusqu'ici, de la promouvoir comme un outil global pour faire avancer les droits des femmes et d'encourager sa ratification et sa mise en œuvre. Dans ses remarques d'ouverture, Marja Ruotanen, Directrice de la Justice et de la dignité humaine du Conseil de l'Europe, a demandé le soutien des gouvernements et organisations internationales afin que la Convention puisse bientôt afficher la totalité de son fort potentiel positif. Lien vers le site de la Conférence...

"La Ratification de la Convention d'Istanbul est impérative" pour les efforts visant à lutter contre le féminicide

 [24/10/2013] Les députés verts et les membres du Comité des droits des femmes (FEMM) du Parlement européen, en coopération avec des ONGs sur les droits de l'homme et  féministes, ainsi qu'ONU Femmes, prennent position contre le «féminicide» (feminicidio en espagnol) ou "l'assassinat des femmes parce qu'elles sont des femmes". Dans cette nouvelle campagne vidéo lancée au Parlement européen, l'eurodéputée Ska Keller du Groupe des Verts / ALE et Mme Cécile Gréboval, Secrétaire générale du Lobby européen des femmes soulignent que la ratification de la Convention d'Istanbul du Conseil de l'Europe est «impérative» pour les efforts visant à  lutter contre les féminicides en Europe et en Amérique latine.

Audition sur "l'accès à la justice pour les femmes victimes de violence" - Paris, France, 9 décembre 2013

 [21/10/2013] La Commission pour l'égalité entre les femmes et les hommes (GEC) du Conseil de l’Europe, en partenariat avec les autorités françaises organise une audition sur le thème de "l'accès à la justice pour les femmes victimes de violence". Cette consultation fait partie des activités et des travaux en cours en matière d’égalité d'accès des femmes à la justice définie comme une priorité par la Commission pour l'égalité entre les femmes et les hommes.

Les thèmes qui seront abordés comprendront entre autres : l'égalité d'accès des femmes à la justice : évolution et normes; l'accès à la justice pour les femmes victimes de violence : standards du Conseil de l'Europe et autres normes régionales et internationales pertinentes; évaluation et élimination des obstacles auxquels sont confrontées les femmes dans le système judiciaire (y compris les obstacles juridiques, procéduraux, socio-économiques et culturels); les expériences et les bonnes pratiques des Etats membres du Conseil de l'Europe.

Vous pouvez vous inscrire ici. Pour plus d'information sur l'audition merci de cliquer sur le  lien vers le site web de l'audition

Le Danemark signe la Convention d'Istanbul !

 [11/09/2013] Aujourd'hui, le Danemark devient le 27e Etat membre du Conseil de l'Europe à signer la Convention d'Istanbul. Ambassadeur Claus von Barnekow, Représentant permanent du Danemark auprès du Conseil de l'Europe, a signé la Convention en présence de la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l'Europe.
 

"Droits humains des femmes : les bonnes pratiques en matière de justice entre les femmes et les hommes" - Buenos Aires, Argentine, 25-27 septembre 2013

 [30/09/2013] Marja Ruotanen, Directrice de la justice et de la dignité humaine, a représenté le Conseil de l'Europe lors d’un séminaire international sur le thème "Droits humains des femmes : les bonnes pratiques en matière de justice entre les femmes et les hommes" (Buenos Aires, Argentine, du 25 au 27 Septembre 2013). Le séminaire international a réuni des représentants de haut niveau des gouvernements et des institutions judiciaires de l'Amérique latine, des représentants des organisations régionales et internationales et des organismes de défense des droits de l'Homme. Lors de son intervention, Mme Ruotanen a souligné le travail pionnier du Conseil de l'Europe dans les domaines des Droits de l'Homme, l'Etat de droit et la Démocratie, avec un accent particulier sur les questions liées à l'égalité entre les femmes et les hommes, l'accès à la justice et la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul) comme un outil global pour la violence basée sur le genre et garantir l'accès à la justice pour les femmes victimes de la violence. Lien vers le site de l'événement
 

Peace One Day Celebration 2013, La Haye, 21 septembre 2013

Peace One Day [12/09/2013] La contribution du Conseil de l'Europe à la Journée de la Paix le 21 septembre 2013 portera sur la sensibilisation de la violence à l'égard des femmes et la violence domestique, la Convention d'Istanbul comme un outil pour mettre fin à la violence fondée sur le genre, et le Mouvement contre le discours de haine . Pour plus d'informations...

La Suisse signe la Convention d'Istanbul!

Switzerland signature IC [11/09/2013] Aujourd'hui, la Suisse devient le 26e Etat membre du Conseil de l'Europe à signer la Convention d'Istanbul. Ambassadeur Charles-Edouard Held, Représentant permanent de la Suisse auprès du Conseil de l'Europe, a signé la Convention en présence de la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l'Europe.

L'Italie ratifie la Convention d'Istanbul

Ratification Italie [10/09/2013] Aujourd'hui, l'Italie est devenue le cinquième Etat membre du Conseil de l'Europe à ratifier la Convention d'Istanbul. Mme Maria-Cecilia Guerra, vice-Ministre du Travail et des Politiques et Ministre déléguée chargée de l'égalité des chances, a déposé l'instrument de ratification à Strasbourg en présence du Secrétaire Général du Conseil de l'Europe.
 

Nouveau projet avec le Lobby européen des femmes (EWL) : l'Europe se mobilise contre le viol et la Convention d'Istanbul comme un outil pour le changement !

EWL [9/09/2013] Le Conseil de l'Europe et le Lobby européen des femmes (EWL) va démarrer un nouveau projet visant à promouvoir la Convention d'Istanbul du Conseil de l'Europe avec un accent spécifique sur l'utilisation de la Convention afin d'améliorer la législation pénale en matière de violence sexuelle, notamment le viol. Pour plus d'informations...

CEDAW invite le Royaume-uni à ratifier la Convention d'Istanbul

CEDAW [19/08/2013] Lors de sa 55ème session qui a eu lieu à Genève, 8-26 Juillet, le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) a examiné le septième rapport périodique du Royaume-Uni sur sa mise en œuvre des dispositions de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes. Le septième rapport périodique du Royaume-Uni est disponible ici (CEDAW/C/GBR/7).

Dans ses observations finales (CEDAW/C/GBR/CO/7), le Comité a félicité le Royaume-Uni pour ses développements positifs, mais a également soulevé plusieurs questions. En tant que première recommandation dans le domaine de la violence à l’égard des femmes, le Comité a invité le Royaume-Uni à ratifier la Convention d'Istanbul. Le Comité a également formulé plusieurs autres recommandations spécifiques à l'État partie, comme d'intensifier ses efforts dans la protection des femmes, de poursuivre les campagnes de sensibilisation du public sur toutes les formes de violence à l’égard des femmes, y compris les femmes issues de minorités ethniques et noires, et d'intensifier les efforts pour former les policiers afin d'éliminer les préjugés concernant la crédibilité des victimes de violence domestique.

Le Royaume-Uni a signé la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique en juin 2012 et a exprimé son intention de la ratifier.

Amnesty International publie «Mettre fin aux mutilations génitales féminines : où en sommes-nous en Europe ?»

End FGM Campaing  [17/07/2013] La nouvelle publication d'Amnesty International, Mettre fin aux mutilations génitales féminines : où en sommes-nous en Europe ?, fait le point sur la situation en Europe en ce qui concerne la pratique des mutilations génitales féminines (MGF). Elle consolide les connaissances et les engagements recueillis par la campagne Mettre fin aux MGF à travers sa tournée Art for Action qui s’est terminée en février 2013. La publication propose une infographie avec les principaux faits, des descriptions de pratiques prometteuses en Europe et des recommandations pour l'Europe d'agir contre les MGF, y compris un appel à l'Union européenne et ses Etats membres à « signer et ratifier la Convention du Conseil de l'Europe ». La Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul) est un instrument juridique global qui tient compte non seulement des MGF, mais aussi de toutes les autres formes de violence fondée sur le genre. La publication peut être consultée ici. Pour plus d'informations sur la Convention d'Istanbul et les MGF, voir la fiche thématique sur les MGF.
 

Article d'opinion sur la violence à l'égard des femmes par le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe

Commissaire aux DH Conseil de l'Europe [11/07/2013] Dans une tribune publiée hier par New Europe, le Commissaire rappelle que la violence à l’égard des femmes est l’une des violations des droits de l'homme les plus graves et les plus répandues qui surviennent chaque jour en Europe. "Rien que ces trois dernières semaines, plus de cinq femmes ont été tuées dans différents pays, notamment en Autriche, en Espagne, en Italie, et en Ukraine. Ces meurtres ne sont que le haut d’un immense iceberg de milliers de cas se produisant partout dans le monde. Si l’on tient compte également de la violence non-mortelle à l’encontre des femmes, il semble évident que les choses doivent changer de toute urgence." Le Commissaire attire également l’attention des Etats membres sur les cinq domaines essentiels dans lesquels des mesures spécifiques devraient être renforcées. Lire l'article (en anglais uniquement)

La Suisse va signer la Convention d'Istanbul

Switzerland to sign the Istanbul Convention [10/07/2013] Le 3 juillet, le Conseil fédéral a adopté la Convention d’Istanbul que la Suisse signera prochainement. Pour plus d’informations
 

Le Danemark va signer la Convention d'Istanbul

Denmark to sign the Istanbul Convention [9/07/2013]  Le 27 Juin 2013, le gouvernement danois a décidé de signer la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique. Le gouvernement prévoit de soumettre un projet de loi concernant la ratification par le Danemark de la Convention au cours de la prochaine session parlementaire. Source : Women’s Council in Denmark
 

"Les médias et l’image de la femme" (4-5 Juillet 2013, Amsterdam)

Conférence de la Commission du Conseil de l’Europe pour l’égalité entre les femmes et les hommes organisée en partenariat avec le Ministère de l’Education, de la Culture et de la Science des Pays-Bas

Media et femmes Amsterdam [1/07/2013, Amsterdam] Les stéréotypes de genre constituent un sérieux obstacle à la réalisation d’une véritable égalité entre les femmes et les hommes et favorisent la discrimination fondée sur le genre. Chaque jour, dans le monde entier, nous sommes exposés à des images et à des informations provenant de sources très diverses. Ces contenus jouent un rôle essentiel dans la formation de nos opinions, de nos valeurs et de notre conception de ce qu’est un comportement souhaitable et acceptable pour un homme ou pour une femme. L’acceptation et l’imitation de ces prétendus « modèles d’identification » entraînent la perpétuation de stéréotypes féminins qui affectent tous les aspects de notre vie. La Conférence examinera les questions telles que les stéréotypes et le sexisme, l’exercice de responsabilités des femmes dans les médias, le rôle des nouvelles technologies médiatiques ou encore la relation entre la liberté d’expression et l’égalité entre les femmes et les hommes. (lien vers le site de la Conférence)