Lutte contre la traite des êtres humains


Les mcanismes anti-traite de l'ONU et du Conseil de l'Europe combinent leurs forces afin de lutter contre la traite des tres humains en Europe et au-del

    Strasbourg / Genve (5 juillet 2013) Deux mcanismes cls d'experts internationaux anti-traites combinent leurs forces pour renforcer la lutte contre la traite des tres humains en Europe et au-del. Il y a prs de 21 millions de victimes dexploitation par le travail forc, y compris la traite, dans le monde, dont environ un million dans les Etats membres de lUnion europenne, selon les estimations de lOrganisation internationale du travail.

    La Rapporteuse spciale des Nations Unies sur la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, Joy Ngozi Ezeilo, et le Groupe dexperts sur la lutte contre la traite des tres humains du Conseil de l'Europe (GRETA) ont consolid leur coopration lors d'une toute premire runion pour discuter des faons novatrices et efficaces de travailler ensemble et d'amliorer l'change d'informations pour lutter contre la traite des tres humains.

     Les 15 experts membres du GRETA font la grande force de cet organe car ils apportent une large varit d'expertise et de spcialisation  a dit Mme Ezeilo.  Cette richesse et diversit ne peuvent que renforcer une approche intgre de lutte contre le flau multidimensionnel de la traite des tres humains en Europe et au-del.

    Mme Ezeilo sest exprime ainsi lors d'une runion organise par le GRETA Strasbourg (France), qui a permis une discussion sur des questions fondamentales relatives l'application au niveau national de la dfinition internationale de la traite des tres humains, aux groupes spcifiques vulnrables la traite, tels que les enfants, et au renforcement des synergies entre les deux mcanismes d'experts.

     Le GRETA, mcanisme indpendant charg d'valuer la mise en uvre de la Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des tres humains, est reconnaissant la Rapporteuse spciale des Nations Unies de promouvoir l'chelle mondiale la Convention et ses normes leves dans le domaine de la protection des victimes de cette violation flagrante des droits de l'homme  a dit M. Nicolas Le Coz, Prsident du GRETA.

     La Convention, actuellement applicable dans 40 pays en Europe, et les rapports du GRETA sont devenus une source d'inspiration pour les organes des Nations Unies et pour les organisations rgionales. Leur impact doit s'tendre au-del de lEurope grce nos efforts communs  a-t-il ajout.

     Je me rjouis de continuer la coopration entre mon mandat et les experts du GRETA afin de renforcer l'efficacit de notre qute collective visant mettre un terme la traite des tres humains l'esclavage des temps modernes, qui prend de plus en plus d'ampleur et dont les rpercussions en termes de droits de l'homme sont croissantes  a ajout la Rapporteuse spciale des Nations Unies.

    La rencontre entre les deux mcanismes se situe dans un contexte plus large d'une approche coordonne de lutte contre la traite avec et entre les mcanismes rgionaux et subrgionaux identifis dans le rapport de Mme Ezeilo au Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies en juin 2010, rapport labor avec le concours de nombreux organes rgionaux et subrgionaux anti-traite, y compris le GRETA.

    Ce rapport et ses recommandations ont t discuts par des experts anti-traite rgionaux, y compris le GRETA, lors d'une consultation qui s'est tenue Dakar en 2010. Les experts ont soulign la ncessit d'une coordination efficace des diffrentes initiatives anti-traite et d'une coopration renforce de tous les acteurs impliqus dans la lutte contre la traite afin de maximiser les ressources disponibles et de minimiser les duplications.


    (*) Pour accder une copie du rapport, veuillez cliquer sur : http://www2.ohchr.org/english/bodies/hrcouncil/docs/14session/A.HRC.14.32.pdf
    http://daccess-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/G11/122/48/PDF/G1112248.pdf?OpenElement

    FIN

    Pour plus d'information, veuillez crire la Division anti-traite du Conseil de l'Europe Trafficking@coe.int

    Joy Ngozi Ezeilo (Nigria) a commenc son mandat en tant que Rapporteuse spciale des Nations Unies sur la traite des tres humains, en particulier des femmes et des enfants en aot 2008. Elle est indpendante de tout gouvernement et remplit ses fonctions titre individuel. Mme Ezeilo est avocate des droits humains et professeure l'Universit du Nigria. Elle a travaill au sein de diffrentes instances gouvernementales et t consultante auprs de diverses organisations internationales. Elle a publi de nombreux articles sur une large varit de sujets, y compris les droits de l'homme, les droits des femmes et la charia. Pour de plus amples informations, veuillez consulter : http://www.ohchr.org/EN/Issues/Trafficking/Pages/TraffickingIndex.aspx

    Pour plus dinformations et pour toute requte des mdias, merci de contacter Federica Donati (+ 41 22 917 94 96 / fdonati@ohchr.org / srtrafficking@ohchr.org)