Accueil
Convention du
Conseil de l'Europe
Ratifications et signatures
 
Mécanisme de monitoring
A propos du mécanisme de suivi
GRETA
Comité des Parties
 
Évaluations
Au sujet des évaluations
Monitoring par pays
Profils de pays
 
Publications  
Rapports par pays
Rapports généraux
Dépliants
Bande dessinée
 
Autres activités
Secrétariat
Web Resources
GRETA Accès restreint
Réinitialisation du mot de passe
Comité des Parties
 Accès restreint

Le GRETA publie un rapport sur l'Albanie

Strasbourg, 02.12.2011 - Le Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) du Conseil de l’Europe publie aujourd’hui son premier rapport d’évaluation sur l’Albanie.
Dans son rapport, le GRETA note les mesures importantes prises par les autorités albanaises pour prévenir et lutter contre la traite des êtres humains, parmi lesquelles la mise en place du Coordinateur national pour la lutte contre la traite des êtres humains et du mécanisme national d’orientation pour l’identification et l’assistance des victimes de la traite. Néanmoins, le GRETA considère que les autorités albanaises devraient porter plus d’attention à la traite à l’intérieur du territoire albanais, qui serait en augmentation. Des recherches complémentaires sont nécessaires pour mettre cette question en lumière et servir de source d’information pour les futures mesures politiques.
Bien que de nombreuses campagnes de sensibilisation aient été menées, le GRETA considère que les autorités doivent faire plus pour combattre les stéréotypes et les préjugés qui perdurent à l’encontre des groupes marginalisés, favorisent la traite et empêchent la réintégration des victimes. Le GRETA exhorte également les autorités albanaises à prendre des mesures visant à assurer l’accès à l’éducation et à l’emploi des groupes vulnérables à la traite.
Dans le domaines de l’assistance aux victimes, le GRETA exhorte les autorités albanaises à faire en sorte que toutes les mesures d’assistance prévues par la loi soient garanties en pratique, en assurant le financement nécessaire des ONG qui interviennent en la matière. Une attention particulière devrait également être portée à la coopération avec les pays de destination s’agissant du rapatriement des victimes.
En outre, le GRETA exhorte les autorités albanaises à renforcer les mesures de protection des victimes de la traite, en tenant dûment compte de la situation des enfants victimes, qu’elles acceptent ou non de participer aux procédures judiciaires. Par ailleurs, le GRETA considère que les autorités devraient prendre des mesures pour garantir l’application de la législation relative à la confiscation des produits des crimes liés à la traite et l’exercice effectif du droit d’indemnisation des victimes.
Avant d’élaborer son rapport d’évaluation, le GRETA a tenu des consultations avec les autorités concernées et les organisations non gouvernementales participant à la lutte contre la traite en Albanie. Un premier projet confidentiel de ce rapport a été envoyé aux autorités albanaises et leurs commentaires ont été pris en compte dans le rapport final adopté par le GRETA. Ce rapport est publié avec les commentaires finaux des autorités albanaises, comme le prévoit la Convention.
Sur la base du rapport du GRETA, le Comité des Parties à la Convention envisagera l’adoption de recommandations adressées au Gouvernement de l’Albanie.