www.coe.int/ecri
 

A propos de l'ECRI

Statut

Autres décisions CM

Règlement intérieur

Membres de l'ECRI

 

Activités

Mandat

Monitoring par pays

Travaux sur des thèmes généraux

Déclarations

Sensibilisation

 

Bibliothèque

Publications

Recherche(Base de données HUDOC)

Communiqués de presse

 

 Secrétariat

Secrétariat

Contact

 

E-news

Abonnement

 

Accès restreint

Accès membres

Réinitialisation du mot de passe (expiration tous les 2 mois)

 
 
 
 
 
 

 

Communiqué de presse en monténégrin

La lutte contre la discrimination raciale et l’intolérance au Monténégro: table ronde de la Commission Européenne contre le Racisme et l’Intolérance (ECRI) à Podgorica

Date: 7 octobre 2013.
Lieu: Podgorica – Apart Hotel Premier
Organisateurs : L’ECRI en partenariat avec le Défenseur des droits de l’homme et des libertés (Médiateur national)

Les participants à la table ronde discuteront des suites données aux recommandations faites par l’ECRI dans son rapport de 2011 sur le Monténégro. La table ronde sera organisée autour de trois sessions:

La réunion sera ouverte par Eva Smith, Présidente de l’ECRI, et Šućko Baković, Défenseur des droits de l’homme et des libertés. Des allocutions de bienvenue seront prononcées par Ranko Krivokapić, Président du Parlement Monténégrin et Suad Numanović, Ministre des Droits de l’homme et des Droits des minorités. Eva Smith et Baldur Kristjansson, membre de l’ECRI au titre de l’Islande, présenteront le dernier rapport de l’ECRI sur le Monténégro.

La table ronde réunira des représentants du Gouvernement central, des autorités locales et judiciaires, des organisations internationales, des ONG, des groupes minoritaires et de la société civile. Cet événement vise à contribuer positivement au débat national en matière de lutte contre la discrimination raciale et l’intolérance au Monténégro, ainsi qu’à sensibiliser le publique à ces questions.

Dans son premier rapport sur le Monténégro de décembre 2011, l’ECRI avait exprimé sa préoccupation par rapport à certains problèmes, notamment l'extrême pauvreté et les difficultés rencontrées par une partie importante de la population rom, ashkali et égyptienne et le statut juridique des «déplacés» et «personnes déplacées à l'intérieur du territoire". L’ECRI avait aussi adressé un certain nombre de recommandations aux autorités monténégrines, parmi lesquelles les deux suivantes feront l’objet d’un réexamen avant la fin de l’année prochaine :

La table ronde est ouverte à la presse. Elle débutera le lundi 7 octobre 2013 à 9h et se terminera à 17h.

Lien vers le programme en :

Anglais

Monténégrin

Conclusions

L’ECRI, organe de protection des droits de l’homme du Conseil de l'Europe, composé d’experts indépendants, est chargée du suivi des problèmes de racisme, de xénophobie, d’antisémitisme, d’intolérance et de discrimination fondée sur des motifs tels que la « race », les origines ethniques/nationales, la couleur, la nationalité, la religion et la langue (discrimination raciale) ; elle élabore des rapports et adresse des recommandations aux Etats membres.

Contact presse : Sylvia Lehmann, Conseil de l’Europe, tél. : +33 3 88 41 29 64; fax: +33 3 88 41 39 87; email: sylvia.lehmann@coe.int

Pour plus d'informations : www.coe.int/ecri