www.coe.int/ecri
 

A propos de l'ECRI

Statut

Règlement intérieur

Membres de l'ECRI

 

Activités

Mandat

Monitoring par pays

Travaux sur des thèmes généraux

Déclarations

Sensibilisation

 

Bibliothèque

Publications

Recherche(Base de données HUDOC)

Communiqués de presse

 

 Secrétariat

Secrétariat

Contact

 

E-news

Abonnement

 

Accès restreint

Accès membres

Réinitialisation du mot de passe (expiration tous les 2 mois)

 
 
 
 
 
 


Programme d’action de l’ECRI sur les relations avec la société civile
(adopté le 20 mars 2002)

Introduction 

La lutte contre le racisme et l’intolérance dans laquelle l’ECRI est engagée ne sera pleinement efficace que si la société civile adhère à cette lutte. En effet, pour s’attaquer aux phénomènes racistes et xénophobes, il faut non seulement des actions de la part des gouvernements (auxquels s’adressent les recommandations de l’ECRI), mais aussi la participation de la société civile. L’ECRI attache une grande importance, non seulement à faire passer son message anti-raciste dans la société civile en général, mais aussi à impliquer dans le même temps les différentes composantes de la société dans un dialogue interculturel basé sur le respect mutuel. C’est dans ce contexte qu’elle développe le programme d’action sur les relations avec la société civile exposé ci-dessous. Tout en s’adressant principalement aux diverses composantes de la société civile, l’ECRI recommande cependant aux gouvernements de promouvoir et de faciliter le dialogue et les diverses activités envisagées dans le Programme d’action.

Ce programme vise, entre autres, à contribuer de manière positive aux efforts généraux entrepris par le Conseil de l'Europe pour lutter contre le terrorisme et ses conséquences en intensifiant le dialogue multiculturel et inter-religieux. Il s’inscrit dans le contexte de l’approche globale du Conseil de l'Europe de promotion de la tolérance, et vient en complément aux actions menées dans des domaines tels que celui de l’éducation et de la culture, ainsi que de la sensibilisation aux droits de l’homme. Il constitue également le cadre de la contribution de l’ECRI à la mise en œuvre des conclusions des Conférences européenne et mondiale contre le racisme, qui ont chacune souligné l’importance qui s’attache à impliquer la société civile dans la lutte contre le racisme et l’intolérance.

Activités envisagées et lignes d’actions futures 

- Organisation de sessions d’information dans les États membres

A l’occasion de la publication des rapports pays-par-pays, des sessions d’information seront organisées dans les États membres en coopération avec des partenaires nationaux, le cas échéant sous la forme de tables-rondes réunissant les différents milieux concernés par la lutte contre le racisme et l’intolérance.

- Coopération avec les ONG

La coopération avec les ONG sera intensifiée en employant différentes méthodes, y compris des échanges d’informations écrites, des rencontres et des auditions. Ces méthodes seront employées d’une manière systématique, afin de constituer un réseau d’ONG partenaires de l’ECRI. Il devra s’agir d’un authentique partenariat avec des échanges dans les deux sens : les ONG constituent de précieuses sources d’information pour l’ECRI et elles peuvent aussi jouer un rôle dans la poursuite du développement des propres activités de l’ECRI.

- Développement d’une stratégie de communication

Une stratégie sera développée, à la fois pour mieux utiliser les médias dans la communication des résultats des travaux de l’ECRI, et pour faire passer le plus largement possible auprès de l’opinion publique le message anti-raciste. Cette stratégie de communication inclura les relations avec les « faiseurs d’opinion » ainsi que les relations avec les milieux directement concernés par la lutte contre le racisme. Elle comprendra également le développement du site web de l’ECRI « Lutte contre le racisme et l’intolérance » (www.coe.int/ecri).

- Activités d’information en direction des instances politiques du Conseil de l'Europe

Des méthodes seront recherchées pour améliorer le flux d’informations sur les résultats des travaux de l’ECRI en direction des instances politiques du Conseil de l'Europe, notamment le Comité des Ministres et l’Assemblée parlementaire.

- Contacts avec le secteur Jeunesse

Des contacts étroits seront établis avec le secteur Jeunesse du Conseil de l'Europe, étant donné son rôle essentiel pour toute action visant à impliquer la société civile dans la lutte contre le racisme et l’intolérance.