Jeunesse - Les jeunes construisent l'Europe


Apprentissage interculturel des langues: Programme 2008

Apprentissage interculturel des langues pour renforcer la coopération internationale jeunesse

Table des matières

Programme 2008
Présentation du programme interculturel de langues du Conseil de l’Europe pour les animateurs et travailleurs de jeunesse
A qui s’adressent ces stages?
Profil des candidats
Comment se porter candidat
Critères de sélection
Conditions de participation
Calendrier du programme
Dates et lieux des stages 2008

Programme 2008 

Consulter la base de données des activités

Présentation du programme interculturel de langues du Conseil de l’Europe pour les animateurs et travailleurs de jeunesse  

Les compétences interculturelles et la maîtrise d’une langue étrangère sont considérées des conditions essentielles pour la mobilité des jeunes, le développement d’activités internationales et une participation accrue des jeunes, une des priorités des activités de la Direction de la Jeunesse et du Sport. Les stages interculturels de langues, à l’origine, répondaient à la nécessité d’offrir aux animateurs et travailleurs de jeunesse les compétences nécessaires pour pouvoir travailler avec des jeunes de toute l’Europe. Ces stages font partie du programme « Développement de la qualité et mesures de soutien ». Ils combinent l’apprentissage d’une langue suivant une méthodologie d’éducation non formelle et l’apprentissage interculturel, aussi nécessaire que la langue elle-même pour venir à la rencontre d’autres cultures, traditions et pays.

Le but des stages interculturels de langue est de promouvoir le dialogue interculturel en mettant l’accent sur les droits de l’homme et l’élaboration de politiques de jeunesse au niveau européen, en donnant l’occasion aux jeunes de différents milieux et pays de se rencontrer.

Les objectifs stratégiques du programme interculturel de langues, qui contribue ainsi à un meilleur travail de jeunesse et une coopération internationale, sont:

  • promouvoir le dialogue interculturel, ainsi que la compréhension et la coopération internationale;
  • donner l’occasion aux jeunes et aux travailleurs de jeunesse de découvrir la diversité des actions jeunesse dans les différents pays;
  • encourager la mise en réseau des organisations de jeunesse européennes;
  • contribuer à la diversité des langues parlées dans le travail international de jeunesse.

Les objectifs pédagogiques sont de développer les connaissances et l'expérience des participants dans les domaines suivants:

Education aux droits de l'homme:

  • découverte de l'approche de la Direction de la jeunesse et du sport en matière d'éducation aux droits de l'homme dans son travail avec les jeunes;
  • exploration des liens entre l'apprentissage interculturel, le dialogue interculturel et l'éducation aux droits de l'homme;
  • prise de conscience de l'importance des questions de droits de l'homme et de l'éducation aux droits de l'homme dans les activités de jeunesse internationales;
  • découverte de la situation des droits de l’homme dans les pays où se tiennent les stages par la rencontre d’ONG de jeunesse, de représentants de la jeunesse et d’autres partenaires.

Apprentissage interculturel et dialogue interculturel:

  • prise de conscience de l’importance de l’apprentissage interculturel pour le dialogue interculturel;
  • encouragement au dialogue interculturel à travers l’apprentissage interculturel et la prise de contact / le travail en réseau avec des ONG locales et des associations de jeunesse dans le pays de stage;
  • échange d'expérience et approfondissement des théories de l'apprentissage interculturel;
  • établissement d'un lien entre les expériences faites par les participants durant le stage et la réalité de leur travail de jeunesse;
  • transmission et échange d'informations sur les outils éducatifs;
  • réflexion sur le rôle de l'apprentissage interculturel dans le travail international de jeunesse, en mettant l’accent sur la promotion de la diversité et le respect des différences culturelles.

Travail de jeunesse:

  • acquisition de connaissances sur les organisations de jeunesse représentées par les participants;
  • découverte des structures européennes du travail de jeunesse;
  • réflexion sur le rôle du travail de jeunesse;
  • apprentissage de la réalité du travail de jeunesse dans les pays hôtes des différents stages interculturels de langue.

Ces objectifs seront atteints par le développement de compétences linguistiques et de communication, en particulier celles nécessaires pour le travail de jeunesse et la coopération internationale.

Pour pouvoir participer au dialogue interculturel, promouvoir une compréhension internationale, les droits de l’homme et la démocratie, les jeunes d’aujourd’hui doivent développer une communication et une coopération véritables. L’enseignement des langues avec une forte dimension interculturelle peut contribuer à la compréhension active et critique de la culture propre à chacun et à celle des autres cultures. Les stages permettent aux participants de réaliser à terme des échanges multiculturels et de tenter de développer cette compréhension et cette coopération internationales. Ils appellent également à s’intéresser à d’autres domaines que celui de la langue et à s’ouvrir par exemple à l’histoire, la politique, la culture, l’idéologie, la géographie, la religion, la vie de tous les jours dans un autre pays.

Les stages combinent différents éléments qui permettent aux participants d’acquérir une compréhension interculturelle et des compétences de communication dans la langue cible, adaptées aux activités du travail de jeunesse, ainsi qu’une aptitude pour continuer à développer des attitudes interculturelles et à apprendre la langue après le stage:

  • ateliers et activités sur l’apprentissage interculturel, l’éducation aux droits de l’homme et le travail international de jeunesse dans la langue cible;
  • des cours faisant appel à une variété de matériels et d’activités ayant rapport au travail de jeunesse et aux besoins et intérêts des participants; ces cours sont liés aux thèmes des ateliers. Ils permettent l’écoute, la pratique, la lecture et l’écrit tout en développant la connaissance de la grammaire et du vocabulaire;
  • des périodes de travail individuel pour consolider l’apprentissage et pratiquer des aptitudes spécifiques;
  • un contact avec des associations de jeunesse locales pour découvrir le travail de jeunesse au niveau local;
  • un programme de visites culturelles et de travail jeunesse.

Les équipes pédagogiques sont constituées d’enseignants en langue et d’un/e formateur/trice jeunesse (sauf pour le stage d’arabe qui en compte deux) maîtrisant la langue cible. Ils alternent les sessions mais se coordonnent pour assurer le lien et l’enrichissement mutuel entre apprentissage linguistique et non linguistique, et pour utiliser des méthodologies similaires (approche et pratiques non formelles). Mais le succès du stage repose sur l’initiative des participants, qui sont maîtres et responsables de leur propre apprentissage. Les équipes pédagogiques jouent le rôle de consultants pour l’apprentissage.

La liste des stages proposés pour 2008 se trouve en fin de document.

A qui s’adressent ces stages? 

L’appui des organisations

L’organisation/la structure de jeunesse dans laquelle le/la candidat(e) est actif(ve) doit être rattachée à l’une des organisations/structures de jeunesse suivantes:

  • une organisation ou un réseau international(e) non gouvernemental(e) de jeunesse;
  • un conseil national de jeunesse;
  • une agence nationale du Programme JEUNESSE de l’Union Européenne;
  • une municipalité, autorité locale, régionale ou nationale;
  • un ministère ou le CDEJ (Comité Directeur Européen pour la Jeunesse).

Les stages interculturels de langue doivent être compris comme des activités de renforcement des capacités des organisations de jeunesse. C'est pourquoi, les candidat(e)s doivent impérativement être nommés par leur organisation qui doivent justifier de leur choix par les bénéfices que représente la participation de leur candidat(e) pour les projets et activités qu'il/elle mène au sein de l’organisation ou pour le développement de l’organisation au niveau européen/international.

Les participant(e)s choisi(e)s doivent être conscient(e)s de l’importance de leur participation au stage interculturel de langue pour le développement de leur organisation. Il leur sera demandé de prendre part à une activité de suivi qui fera l'objet d'un rapport à l'intention de l'organisation et de la Direction de la jeunesse et du sport..

Ces organisations/structures sont LES SEULES habilitées à présenter des candidatures. Les candidatures qui ne sont pas proposées par une telle organisation/structure ne seront pas admissibles

Profil des candidats 

Les candidat(e)s doivent:

  • être activement impliqué(e)s dans le travail de jeunesse, dans une association ou un réseau de jeunesse ou autorité, de préférence européenne ou international(e), ou engagé(e)s à assumer des responsabilités à un niveau international;
  • être âgé(e)s de 18 à 30 ans;
  • être convenablement informé(e)s de leur organisation et de l’organisation/structure internationale ou nationale qui les propose (les participant(e)s devront présenter les activités de leur association aux autres participant(e)s);
  • s’intéresser à la dimension interculturelle du stage;
  • avoir un besoin clairement défini de développer des compétences interculturelles en langue;
  • être disposé(e)s à contribuer au développement du programme et à la vie du groupe, et assumer la responsabilité de leur propre apprentissage;
  • accepter de prendre part à une activités de suivi qui sera d'utilité pour leur organisation.

  • Ces stages:
    - ne sont pas adaptés à des débutants ou des apprenants ayant un niveau de langue avancé
  • - demandent un engagement, de l'initiative et la participation active des participants

Comment se porter candidat 

La soumission des candidatures et des recommandations se fera directement en ligne grâce à une plateforme électronique spécialement conçue pour cela .

http://coe.opencontent.it

Les candidats devront:

1. accéder à la plateforme et suivre les instructions pour procéder à leur enregistrement
2. remplir le formulaire de candidature en ligne
3. imprimer leur candidature avant de la soumettre (cette copie devra être envoyée à leur organisation)
4. à la fin de l’opération, ils recevront un message de confirmation qui comprendra également un numéro de référence qu’ils devront noter soigneusement
5. ils devront ensuite envoyer à leur organisation nominante la copie papier de leur candidature par la poste (ou une version scannée par email), en leur communiquant leur numéro de référence, afin que celle-ci remplisse le formulaire de recommandation

Les organisations nominantes devront

1. accéder à la plateforme et suivre les instructions données séparément de celles des candidats et procéder à leur enregistrement.
2. télécharger le formulaire de recommandation et le compléter (en indiquant le numéro de référence du/de la candidat(e) et en utilisant un formulaire de recommandation séparé pour chaque candidature)
3. scanner le document, dans la mesure où nous ne pourrons prendre en considération que les documents avec signature (veuillez éviter d’envoyer des fax à la Direction de la jeunesse et du sport).
4. télécharger sur la plateforme le ou les formulaire(s) de recommandation en format pdf scanné(s). Le système permettra à chaque organisation de soumettre trois recommandations par stage. Le document soumis au premier téléchargement sera prioritaire sur les autres. L’ordre de téléchargement sur la plateforme est donc important.

Les organisations devront également informer les candidats. Les candidats qui souhaitent recevoir une copie de la recommandation devront la demander directement aux organisations. La Direction de la jeunesse et du sport ne fera suivre aucun document.

La date de clôture des candidatures complètes (candidature et lettre de recommandation en appui à la candidature) est fixée au 6 avril 2008, minuit (heure française). Les candidatures ou recommandations soumises après cette date ne seront pas prises en compte.

Tous les candidat(e)s et les organisations/structures qui les appuient recevront une réponse au 1er mai 2008.

  • - Aucun formulaire ne pourra être accepté après la date limite.
  • - Les formulaires incomplets seront refusés.
  • - Les candidatures non accompagnées d’une lettre de recommandation ne sont pas admissibles.
  • - Les candidatures qui ne sont pas proposées par une des organisations/structures ne sont pas admissibles

Merci d'adresser toutes les correspondances à l'adresse suivante: youth.language@coe.int

Critères de sélection 

La sélection des participants se fera selon les critères suivants :

  • la motivation des participant(e)s et leurs besoins d’apprentissage pour le développement d’activités de jeunesse;
  • le niveau de langue;
  • la priorité donnée par l’organisation qui propose la candidature;
  • les responsabilités du/de la candidat(e) dans le travail de jeunesse déterminées par les projets et activités qu’il/elle a décrit dans son formulaire de candidature qui sera également commenté par l’organisation qui l’a proposé(e);
  • la pertinence des projets et activités du/de la candidat(e) pour les priorités de la DJS.

Priorité sera donnée aux candidat(e)s défavorisé(e)s (par exemple jeunes travailleurs ou chômeurs) ou aux candidats qui n’auraient pas d’autres possibilités d’apprendre des langues étrangères.

Des aspects quantitatifs pour l’équilibre du groupe entreront également en ligne de compte :

  • quota maximum par type d’organisation;
  • équilibre femme/homme;
  • équilibre géographique.

Les candidat(e)s ayant déjà participé au programme des stages interculturels de langue de la Direction de la jeunesse et du sport NE sont PAS autorisé(e)s à présenter leur candidature.

Conditions de participation 

  • Frais de voyage

Les frais de voyage aller et retour sont pris en charge par le/a participant(e) ou par son organisation/sa structure.

Afin d’encourager la participation de jeunes défavorisé(e)s, la DJS a créé un fonds spécial destiné à couvrir partiellement les frais de transport de jeunes qui ne pourraient financer leur voyage.

Ce fonds est très limité (l'aide se monte, en moyenne, à € 80) et ne concerne qu’un nombre très restreint de participant(e)s.

Une lettre justifiant en quoi le/la candidat(e) doit être considéré(e) comme une personne défavorisée sera envoyée par le/la participant(e) au moment de la confirmation de sa candidature. Cette demande devra être soutenue par l’organisation qui a nommé le/la candidat(e), et devra comporter très clairement l'indication pour laquelle l'organisation ne peut pas contribuer aux frais de son/sa candidat(e).

  • Frais d’hébergement et de nourriture. Frais pédagogiques

Les frais d’hébergement et de nourriture ainsi que les frais pédagogiques sont pris en charge par le Conseil de l’Europe et par les autorités gouvernementales des pays hôtes. Cependant, les participant(e)s devront couvrir ces frais eux-mêmes s’ils sont absent(e)s du ou d’une partie du stage sans l’accord préalable de l’équipe enseignante.

Bien que tous les frais (hébergement, nourriture, frais pédagogiques) soient couverts par le Conseil de l’Europe et les autorités gouvernementales du pays hôte, aucun argent de poche pour des activités annexes ne sera versé. Les participant(e)s doivent prendre connaissance des informations sur le coût de la vie locale et se munir d’argent de poche pour leurs dépenses personnelles et autres activités.

Des informations pratiques concernant l'hébergement et le programme pour chaque cours seront envoyées directement aux candidats sélectionnés lorsqu'ils auront confirmé leur participation.

  • Frais d’inscription

Des frais d’inscription, à hauteur de 100 € par participant(e), doivent être payés en début de stage. Les participants qui bénéficient de l'aide spéciale aux frais de voyage ne sont pas dispensés de ces frais d'inscription.

Il y a très peu de places pour un grand nombre de demandes; aussi la DJS attire l’attention des participant(e)s sur le fait que lorsque qu’il/elle accepte de participer au stage, il/elle s’engage à être présent(e) pendant toute sa durée. Si, pour une raison quelconque, le/a participant(e) ne peut accepter la place offerte, il/elle est tenu(e) d’en informer immédiatement le Secrétariat de la DJS. Il en va de même pour les personnes sur la liste d’attente.

Calendrier du programme 

  • Calendrier pour la sélection des participant(e)s

17 mars

Publication de l'appel à candidatures

6 avril

Clôture des candidatures (inscription en ligne des participants et lettres de recommandation des organisations nominantes)

28 avril - 1 mai

Envoi des résultats de la sélection aux participants et aux organisations les ayant proposé(e)s.

15 mai

Confirmation des participants sélectionnés

Dernier délai pour soumettre les demandes d’aide partielle aux frais de voyage.

Avant le stage

Les participants doivent contacter leur organisation/siège qui pourra les aider dans l’organisation de leur voyage et les démarches pour l’obtention du visa.

 

Stages interculturels de langue

Après le stage

Dans les deux mois après le stage, les participants doivent envoyer un rapport de stage à l’organisation qui les a proposés.

Dates et lieux des stages 2008 

Stage interculturel de langue française
France, Centre européen de la jeunesse de Strasbourg
Dates: 6 août - 3 septembre 2008
(30 participants)

Stage interculturel de langue allemande
Allemagne, Europa-Kolleg Kassel
Dates: 28 juillet - 22 août 2008
(26 participants)

Stage interculturel de langue espagnole
Espagne, Mollina (CEULAJ)
Dates: 7-25 juillet 2008
(15 participants – de préférence résidents de pays non membres de l’Union européenne)

Stage interculturel de langue russe
Fédération de Russie, Moscou
Dates:23 juin – 19 juillet 2008
(20 participants)

Stage interculturel de langue italienne
Italie, Provincia Autonoma di Trento
Dates: 30 juin – 19 juillet 2008
(20 participants)

Stage interculturel de langue arabe
Maroc
Dates : 30 juin – 25 juillet 2008 ou 7 juillet – 1 août 2008 - Dates à confirmer