Charte européenne des langues régionales ou minoritaires


"La Charte européenne des langues régionales ou minoritaires a récemment célébré son quinzième anniversaire. Entrée en vigueur en 1998, elle a été adoptée par 25 États membres du Conseil de l’Europe. La Charte a depuis été reconnue comme contribuant à la promotion et à la protection des langues régionales ou minoritaires grâce à son mécanisme de suivi.

La Charte requiert que les législations nationales et les politiques et pratiques linguistiques soient adoptées conformément aux dispositions concrètes choisies par l’État, mais aussi à l’esprit de la Charte, pour le bénéfice des langues régionales ou minoritaires. Le Comité surveille ce processus. Comme en dispose la Charte, le système repose sur des rapports périodiques soumis au Secrétaire Général du Conseil de l’Europe et au Comité d’Experts, composé d’experts indépendants. Le Comité surveille la mise en œuvre de la Charte dans chacun des États parties, et examine la manière dont l’État se conforme aux obligations qu’il a choisies dans la Charte. De cette façon, le Comité instaure un dialogue tripartite constructif avec l’État et les personnes parlant les langues concernées, afin d’assurer l’atteinte de résultats effectifs en matière de promotion et de protection des langues.

L’objectif de la Charte est de banaliser l’usage des langues régionales ou minoritaires dans la vie quotidienne, non seulement à la maison, mais aussi en public et devant les institutions étatiques, leur usage régulier contribuant à leur préservation et à leur développement. Cet aspect est tout aussi important pour les langues communes, parlées par plusieurs millions de personnes, que pour les plus rares, pratiquées par quelques centaines de personnes. Cependant, l’une des contributions les plus importantes de la Charte est la sensibilisation des États parties à la richesse du patrimoine culturel que leur confèrent leurs langues régionales ou minoritaires et les cultures qu’elles reflètent. En définitive, la promotion et la protection de ces langues est de la responsabilité de la majorité.

Aujourd’hui, notre comité peut retracer la précieuse expérience acquise par quinze années de suivi. Il a mis en place des standards européens de politiques linguistiques reposant sur la Charte, en synergie avec d’autres organes pertinents du Conseil de l’Europe. Nous aspirons à continuer en ce sens dans le futur."

Vesna Crnic-Grotic
Présidente du Comité d’Experts de la Charte Européenne des Langues Régionales ou Minoritaires
ECRML - Menu European Charter for Regional or Minority Languages
Charter
A propos de la Charte
Texte de la Charte
Etats parties
  Signatures et ratifications
  Instruments de Ratification
  Promotion de la ratification
Langues couvertes
Monitoring
A propos
Le Comité d’Experts
  Le mot du Président
  Membres
  Règlement intérieur
  Accès restreint
Rapports/recommandations
Rapport Secrétaire Général
ONG/associations des minorités
Information materials
Guides linguistiques
Brochure
Publications
Euronews
Useful links
FCNM
ECRI
ECMI
FUEN
Contact