Actualités

Education

Actualités

Appel aux écoles pour organiser des activités pédagogiques autour des enfants en situation précaire

Les établissements scolaires devraient inscrire dans leurs programmes des activités pédagogiques autour des enfants faisant face à toutes sortes de situations précaires, notamment ceux issus de groupes minoritaires, de familles réfugiées, immigrées ou déplacées à l’intérieur de leur propre pays, ainsi que ceux dont les parents sont absents, qui sont handicapés ou dont la famille n’a pas les moyens de leur fournir des repas convenables. Cette mesure fait partie d’un ensemble de propositions avancées par des experts en éducation spécialisés dans les droits de l’homme et la citoyenneté lors de leur dernière réunion organisée par le Conseil de l’Europe à Bakou, dans le cadre de la Présidence azerbaïdjanaise du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe (14 mai – 13 novembre 2014).

Les participants à la 21e réunion du réseau de coordinateurs pour l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme (tenue les 20 et 21 mai 2014) ont recommandé que le programme du Conseil de l’Europe sur l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme encourage l’inscription dans les programmes scolaires de thèmes en rapport avec les enfants en situation précaire, favorise les activités pédagogiques de sensibilisation aux difficultés rencontrées par ces enfants (avec la participation de ceux-ci), accorde une attention particulière dans le cadre de son action sur la formation des enseignants et la participation des enfants à ceux qui sont en situation précaire, et facilite l’échange de bonnes pratiques dans et entre les différents pays.

M. Jeyhun Bayramov, vice-ministre de l’Education de la République d’Azerbaïdjan, a rappelé que l’éducation est l’une des premières priorités de la Présidence de l’Azerbaïdjan, qui a commencé et se terminera dans cette optique. M. Bayramov a souligné que l’éducation était primordiale pour construire des ponts – et non des barrières – entre les différents pays. M. Sjur Bergan, chef du service de l’éducation du Conseil de l’Europe, a souligné quant à lui que le Secrétaire Général de l’Organisation, M. Thorbjørn Jagland, avait déclaré dans son récent rapport que l’insuffisance de l’investissement dans l’éducation citoyenne et la culture de la démocratie était l’un des principaux obstacles à la démocratie dans l’Europe d’aujourd’hui. Il a ajouté que des efforts supplémentaires s’imposaient et que le Conseil de l’Europe était déterminé à apporter un soutien permanent à ses Etats membres. M. David Lallemand, qui a prononcé une allocution au nom de M. Bernard De Vos, médiateur des enfants, Belgique, et président du Réseau européen des médiateurs des enfants (ENOC), a rappelé que les droits de l’enfant étaient souvent bafoués, même si 2014 marquait le 25e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant. Il a fait remarquer que les conséquences de la crise économique étaient particulièrement désastreuses pour les enfants, ce qui fera l’objet des travaux de l’ENOC en 2015.

Mme Gaye Doganoglu, vice-présidente du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, a communiqué des informations sur la Semaine européenne de la démocratie locale et a mis en avant l’intérêt du Congrès pour l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme. D’autres possibilités de coopération entre les collectivités territoriales et les coordinateurs pour l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme seront examinées lors de la 22e réunion du réseau qui se tiendra du 21 au 23 octobre 2014 à Strasbourg. Cette réunion portera sur le rôle de ces collectivités dans le soutien à l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme.

Informations complémentaires

Liens utiles :