21 - 24 novembre 2012, Bordeaux (France)


Plus d'informations sur la recontre
INTRODUCTION A LA DIVERSITE…
BORDEAUX VISAGES…
Marc FELIX (France)
Les 69 secondes de ce film sont une suite de face-à-face et une succession de rencontres. Pour une fois, ce n'est pas seulement le journaliste qui pose son regard sur des hommes, des femmes. La réciproque est vraie. Nous sommes regardés à notre tour. Ceux qui posent devant l'objectif de la caméra nous questionnent sur nos pratiques de journalistes, sur nos a priori. Il s'agit en quelque sorte d'un reportage sur la rencontre, sur la difficulté et la beauté de la découverte de l'Autre.
Vidéo
Articles de presse écrite
LES FEMMES PEUVENT-ELLES COUVRIR LE DOMAINE SPORTIF ?
Ilze VAINOVSKA (Lettonie) / Regina GOUVEIA (Portugal)
Moins de 5% de l’information sportive est produite par des journalistes femmes, et, moins de 5% des articles de presse portent sur les aspects culturels et sociaux du sport. Dans ce monde d’hommes, la plupart des journalistes vont toujours au plus facile et se contentent de faire leur reportage à partir de leur salle de rédaction. La société porterait-elle un regard différent sur le sport si ce domaine était couvert par davantage de femmes ? Cela aurait-il même un quelconque impact sur le sport ?
Article

LE RACISME CACHE DE BORDEAUX
Rossitza STOYKOVA (Bulgarie) / Celen OBEN (Chypre)
Les phénomènes du racisme et de la discrimination existent partout dans le monde, et, par conséquent, à Bordeaux également. La richesse et la beauté de la ville proviennent du commerce des esclaves pratiqué dans le passé, dans le cadre duquel plus d’un million d’esclaves ont été envoyés par bateau vers les colonies antillaises de la France. Actuellement, Bordeaux compte parmi ses habitants un grand nombre d’étrangers qui sont confrontés à la discrimination. Les jeunes Bordelais qui ignorent l’histoire de la ville et sa situation actuelle n’ont pas conscience de ce problème.
Article
Version en ligne

OBJECTIFS COMMUNS PAR-DELA LES FRONTIERES : SYNDICATS EUROPEENS OEUVRANT POUR UN JOURNALISME INCLUSIF, DIVERSIFIE ET ETHIQUE
Mike SMITH (Pays de Galles) / Svetla STOYKOVA (Bulgarie)
L’expérience montre que selon les pays et les types de journalisme concernés, les syndicats internationaux et leurs membres ont des priorités et une « hiérarchie égalitaire » différentes, qui dépendent de la situation politique, économique et sociale de chaque pays, de la taille des syndicats, de l’existence ou non d’autres syndicats, de la législation, et, plus précisément, de l’existence de lois sur les questions de genre dans le domaine de l’emploi ou sur le travail des personnes handicapées, par exemple, ou encore de la culture de l’affiliation à un syndicat – autant de facteurs qui influent sur l’efficacité de ces travaux. Toutefois, l’expérience montre également que malgré ces différences, les syndicats paneuropéens de journalistes ont un objectif commun et échangent des méthodes, outils et stratégies, qu’ils peuvent ensuite mettre en oeuvre au niveau national. Dans le cadre de notre enquête, nous nous sommes penchés sur l’évolution des comportements et les progrès effectués dans le traitement et la couverture médiatiques de la communauté LGBT ; nous en avons conclu que même ici, les syndicats ont encore beaucoup à faire dans les différents pays d’Europe.
Article

ELLE AIME ET LE MONTRE SUR LE NET
Paul-Michaël BORGNE (France) / Bruno HORTA (Portugal)
Le traitement des questions liées à la diversité dans les media grand public dépend essentiellement des choix des rédacteurs en chef ; en effet, ce sont eux qui dictent les grandes lignes dans les rédactions. A Libourne, nous avons rencontré une journaliste amatrice qui s’efforce de faire évoluer le paysage médiatique dans la région. Elle est rédactrice en chef d’un site Internet sportif consacré exclusivement au football amateur, qui est parfois abordé sous l’angle de la diversité.
Article

DES CHAMPIONS COMME LES AUTRES
Delyan KYUCHUKOV (Bulgarie) / Ludovic CLERIMA (France)
C'est l'histoire d'une équipe. De joueurs valides et handicapés qui partagent la même passion : le basketball . C'est aussi l'histoire d'une ville, Bordeaux, qui a su faire de la mixité entre athlètes valides et handicapés une force. A travers l'exemple des Léopards de Guyenne, cet article illustre la situation du handisport à Bordeaux. Car comme le rappelle David, meneur des Léopards et membre de l'équipe nationale d'handibasket : " Le sport est avant tout un moyen, pour moi, de me dépasser."
Article

LE SPORT AU-DELA DU HANDICAP
Nora SARGA (Hongrie) / Jean-Paul VITRY (Belgique)
Les Jeux paralympiques mettent en lumière les athlètes atteints de handicap physique ; pendant cette période, les media leur accordent davantage d’attention. Dans la presse écrite, les articles ne sont pas le seul moyen de présenter ces athlètes à la société : les images jouent également un rôle important à cet égard. Généralement, les athlètes sont décrits de façon très sensationnaliste, l’accent étant mis essentiellement sur leur handicap. Mélanie Challe, jeune photographe, adopte une approche totalement différente. Notre article repose sur les photos qu’elle a prises lors des Jeux paralympiques. Nous voulions présenter son approche afin de voir si ses clichés avaient effectivement les résultats escomptés auprès du public. Pour cela, nous avons interviewé des gens dans la rue et essayé de voir s’ils comprenaient la démarche de Mélanie et si la photographie en général pouvait constituer un outil de lutte contre la discrimination.
Article
Publié dans "Agenda interculturel"

ATTIRER L’ATTENTION SUR LES PRIORITES DES COMMUNAUTES – L’EXEMPLE DU JOURNAL L’ECHO DES COLLINES
Pauline COMPAN (France) / Valentin TODOROV (Bulgarie)
La partie Est de la ville de Bordeaux, située sur la rive droite de la Garonne, est une zone désavantagée, tant que le plan économique que social. Comme d’autres quartiers de ce type en Europe, tels que l’immense ghetto rom de Sofia (Bulgarie), elle souffre de la mauvaise image que les media donnent d’elle, et qui se reflète également dans le comportement du public. A Bordeaux, le mensuel l’Echo des Collines s’efforce de dépasser les clichés et d’attirer l’attention sur les différentes facettes offertes par la diversité. Ainsi, chaque nouveau numéro met en avant des initiatives et idées économiques, culturelles et sociales mises au point dans le quartier pour établir des liens solides entre les différentes communautés ethniques qui y vivent. Mais que pense la population de cette publication ? Le magazine est-il réellement intégré dans la vie quotidienne du quartier ? Et comment l’Echo des Collines contribue-t-il à la construction d’une communauté unie dans cette zone et à l’amélioration de l’image du quartier et de sa couverture médiatique ?
Article

ET SI CRISTIANO ETAIT HOMO, ÇA CHANGERAIT QUOI ?
Georgi FILIPOV (Bulgarie) / Laura TOMA (Roumanie)
Grâce au mouvement de défense des droits des personnes homosexuelles, les choses ont beaucoup évolué ces dernières décennies. Mais, dans certains domaines, l’homosexualité reste taboue ; c’est notamment le cas du football. Certains professionnels et supporters bordelais expliquent les raisons de ce blocage.
Article
Publié dans "Romania libera"
Publié dans "Capital"

JOUONS ENSEMBLE !
Eleonora TARANDOVA (Bulgarie) / Marjorie NORNOO (Italie)
Nous nous rendrons dans des écoles, clubs de sport et autres lieux de rassemblement dans les villes pour essayer de comprendre comment une passion partagée pour le sport peut faire naître une cohésion entre des personnes qui n’ont rien d’autre en commun (ni la même culture, ni la même langue, ni le même parcours). Pour ce faire, nous interrogerons plusieurs adolescents originaires de pays différents, des travailleurs, et des gens de tous horizons.
Article

PAS DE « ZIDANETTES » EN HERBE CHEZ LES GIRONDINS DE BORDEAUX
Eduardo DEL CAMPO (Espagne) / Shirihuru EVANS (Irlande)
Alors que l’on compte environ 80 000 joueurs de football licenciés en Aquitaine, les joueuses licenciées, elles, ne sont que 2 372, même si ce nombre est en augmentation. Dans la région, 73 clubs de football ont à la fois une équipe masculine et une équipe féminine. Mais ce n’est pas le cas du plus grand et du plus riche d’entre eux, à savoir le FC Girondins of Bordeaux, qui a vu Zinedine Zidane, actuellement directeur sportif du Real Madrid, devenir une star. Une situation d’autant plus paradoxale quand on sait que Sylvie Rousseau, responsable du développement du football féminin dans la région, travaille à deux pas du prestigieux Centre international de formation des Girondins de Bordeaux, réservé aux garçons. Il y a vingt ans, Zinedine Zidane et Sylvie Rousseau faisaient tous les deux partie de l’Equipe de France. La différence, c’est que pour pouvoir participer aux matches, Sylvie était obligée de poser congé et devait acheter son maillot. Aujourd’hui, elle se montre optimiste quant à l’avenir du football féminin et pense que le club devrait changer d’avis sur l’admission des femmes dans les deux années à venir.
Article

POUR LA DIVERSITE ET LE DIALOGUE CULTUREL EN GRANDEUR NATURE
Marina TUNEVA (FYROM) / Sandy MONTANOLA (France)
Mercredi 21 novembre, 18 h. Repartis par médias, les 120 journalistes présents aux rencontres du Conseil de l’Europe, qui se déroulent à L’IJBA, se présentent, en anglais, mélange de nationalités oblige. L’objectif de cette session : constituer des binômes de travail.
Article

Communiqué de presse de tous les articles de presse écrit
Présentation
MULTIMEDIA
CES FEMMES QUI EXERCENT DES « METIERS D’HOMME »
Ana BLAZQUEZ DIAZ (Belgique) / Typhaine URTIZVEREA (France)
“Les métiers ont été traditionnellement séparés par le duel homme-femme, devenant des remparts infranchissables qui stimulent la discrimination. Cette division a eu comme conséquence l’éloignement des femmes de certains milieux de travail, typiquement réservés aux hommes. Alors, comment est-ce qu’une femme décide de briser ces remparts et de faire face à une nouvelle réalité ? Anne-Marie, femme chauffeur de taxi à Bordeaux, en France, porte un regard réaliste sur la profession. Après de plus de 30 ans d’expérience, le fait d’être une femme ne lui a jamais posé de problèmes. Son interaction avec ses collègues et sa relation avec ses clients témoignent qu’une femme peut exercer ce métier sereinement et être accepté par tous”.
Reportage vidéo

ACCUEILLIR LES AMIS COMME LES ETRANGERS – LA SOCIETE OUVERTE DU FOOTBALL
Jan KAMPMANN (Allemagne) / Maria Sheila RIIKONEN (Philippines, Royaume-Uni, Finlande) / Francesco CONTE (Italie)
Reportage sur une communauté franco-kurde qui a créé une équipe de football dans laquelle jouent également des joueurs non kurdes. Au départ, nous nous sommes rendus dans cette association simplement pour la visiter. Lors de cette visite, nous avons demandé à ses responsables si elle proposait un quelconque sport, et, lorsque nous avons su que cette équipe existait, nous avons interviewé l’entraîneur et lui avons demandé comment fonctionnait l’équipe, et si elle contribuait d’une quelconque façon à l’intégration et à l’inclusion sociale de la communauté kurde. Nous avons filmé l’entretien, mis la vidéo en ligne, et créé une page Internet contenant des photos et d’autres informations. Nous avons également réalisé une autre vidéo, toujours sur le football, mais celle-ci porte plus spécifiquement sur un groupe de jeunes aux origines diverses. Nous en avons interviewé deux, l’un originaire de Turquie, et l’autre, du Brésil. Nous leur avons demandé de parler de football et des activités de loisirs qu’ils pratiquent avec d’autres enfants à Bordeaux, et de dire si les origines de chacun avaient de l’importance. Ils ont répondu que non, mais ils sont tout de même fiers de leurs racines.
Reportage vidéo

LES JEUX PARALYMPIQUES DE LONDRES, OU QUAND LES JOURNALISTES ONT ENFIN OUVERT LES YEUX SUR LES JOUEURS DE FOOTBALL AVEUGLES
Mélanie CHALLE (France) / Mehmet KOKSAL (Belgique) / Brindusa Ioana NASTASA (Roumanie / Royaume-Uni)
Toussaint Akpweh est le sélectionneur national de l’équipe française de cécifoot. Ses joueurs et lui ont décroché la médaille d’argent lors des derniers Jeux paralympiques à Londres, en 2012. Le cécifoot, c’est comme le football classique, sauf que les joueurs sont aveugles (ils sont 4 dans chaque équipe, plus le gardien, qui lui, est voyant) et se repèrent essentiellement aux sons pour localiser le ballon, les autres joueurs et les cages de but. L’Union nationale des aveugles et déficients visuels (UNADEV), située à Bordeaux, est très active dans l’accès aux sports pour les personnes souffrant d’une déficience visuelle. L’équipe de cécifoot de Bordeaux est une équipe de haut niveau qui intègre également des femmes parmi ses membres. En France, comme dans bien d’autres pays d’Europe, l’on compte un certain nombre de joueurs aveugles (quelque 350). Mais, contrairement aux footballeurs valides (ceux de l’ « autre fédération »), les joueurs aveugles ne peuvent pas accéder au statut de professionnel, en raison d’un manque de financement. Le sélectionneur français a été impressionné par l’importance de la couverture médiatique professionnelle accordée au cécifoot à Londres en 2012 et invite les journalistes français à adopter la même approche lors de la prochaine compétition internationale, qui aura lieu au Brésil. Son prochain défi : trouver des partenariats organisationnels et financiers en vue de permettre la participation de la première équipe africaine de cécifoot au Jeux olympiques de Rio.
Reportage vidéo

« NOUS PREFERONS LA DISCRIMINATION FRANÇAISE »
Kristina HRISTOVA (Bulgaria) / Emmanuel VIRE (France)
« Nous devons considérer ces vandales comme nos ennemis personnels. Il n’y a pas de doute pour moi que ces animaux veulent que les bulgares se sentent un peuple sans histoire. Je me sens humilié par ces idiots, ces demi hommes ». Cet extrait d’un article d’un des journalistes bulgares les plus connus, Kevork Kevorkeyan, est un exemple de la stigmatisation des Roms dans la plupart des médias bulgares. Une stigmatisation qui va de pair avec un traitement médiatique qui ignore les causes des conditions de vies déplorables de cette population. Une association de journalistes (AEJ-Bulgarie) a déposé plainte contre l’article et est en attente de son traitement par les autorités judiciaires. Un cas similaire a été rejeté par le procureur et n’a pu être jugé. « Un tel article ne peut paraître en France, l’auteur y serait jugé pour incitation à la haine » pour Bertrand Lerossignol, journaliste à France 3 Aquitaine et qui prépare un doctorat sur la communauté manouche. Actuellement il ne croit pas à une stigmatisation des Roms dans les médias français. Pour lui l’actualité sur les Roms est produite dans l’urgence, au coup par coup. On n’y montre donc souvent que les effets négatifs en fonction de l’actualité policière.
Reportage audio
Version en ligne

LUTTER CONTRE LE RACISME DANS LE SPORT
Gwenaëlle LE GALL (France) / Roman BURSTEIN (Lithuania)
Le sport est-il un vecteur de tolérance ou d’exclusion ? Un indicateur de classes sociales ou un espace de réelle liberté ? Certaines pratiques sont socialement très connotées : le tennis, l’équitation, le golf, pour les classes sociales les plus favorisées, pendant qu’au contraire le football, la boxe, le basket sont majoritairement pratiqués par les classes populaires. Le même constat peut être fait sur la pratique du sport au niveau du genre. Aux femmes, la danse et l’aquagym, aux hommes le football et le handball.
Reportage vidéo

L’INTEGRATION « EN DOUCEUR » DES LATINOS A BORDEAUX
Francisco AUDIJE-VEGA (Espagne) / Phil MAC GIOLLA BHAIN (Irlande)
Les « Latinos » ne sont pas si nombreux que cela à Bordeaux (environ 10 000, en comptant la banlieue), mais leur intégration pourrait servir de modèle pour les autres migrants. Ils sont originaires de tous les pays hispanophones. « Nous ne pouvons pas oublier nos origines, c’est impossible, mais c’est ici que nous avons pris conscience des véritables valeurs de nos pays respectifs », dit Juan Vílchez Flores, un Péruvien. Il a fait partie des premiers à arriver en France, il y a plus de trente ans. Aujourd’hui, il est le Consul honoraire du Pérou. Nous l’avons rencontré à La Maison du Pérou, qui est devenue un lieu de rencontre pour tous les Latino-américains.
Reportage vidéo

TALENCE, UN EXEMPLE DE DIVERSITE APPLIQUE AU SPORT
Arnaud DAVIRE (France) / Pedro NOLASCO NDONG OBAMA (Spain)
La politique de développement décidée par la Fédération Française Handisport en 2010 a eu pour conséquence la mise en place de deux centres d’entraînement nationaux dédiés aux jeunes talents. Le premier implanté à Vichy est consacré à la natation, le second accueille une dizaine de jeunes joueurs de basket fauteuil à Talence, près de Bordeaux. Ces deux centres intégrés au sein de Centre de ressources, d’expertise et de performances sportives (CREPS) sont des exemples d’intégration appliquée au sport. Visite à Talence avec les jeunes du Centre Fédéral de basket fauteuil.
Article

LA DIVERSITE, OBJET DE DISCRIMINATION
Zoltán FAIGL (Hongrie) / Teresa FERNANDEZ (Espagne)
Reportage sur les personnes LGBT, avec des interviews de Laurence Mayerfeld, Directrice adjointe de France3 Sud-Ouest, et Armelle Maze, vice-présidente de la Fédération sportive européenne gaie et lesbienne.
Reportage vidéo

A TOULOUSE, LES “TOU’WIN” VEULENT GAGNER CONTRE L’HOMOPHOBIE DANS LE RUGBY
Fabrice VALERY
La question ne se pose même pas : hétérosexuels ou homosexuels ? Ils sont d’abord là pour s’amuser en jouant au rugby. Créée en 2006, l’association Tou’Win regroupe des amoureux du ballon ovale quelle que soit leur orientation sexuelle. “Gay & friendly“, c’est leur refrain. Homos et hétéros jouent ensemble et oeuvrent à faire progresser l’idée que l’on peut être rugbyman et gay. Pas forcément une évidence.
Reportage vidéo

Site web de tous les reportages multimédia
Site web
RADIO
CHAQUE SUCCES PEUT ETRE LE DEBUT D’UNE NOUVELLE AVENTURE
Abdellah AHABCHANE (France) / Ádám PÉCZELY (Hongrie)
Pour pouvoir découvrir le monde, il faut traverser la rivière. – Ce vieil adage signifie que pour pouvoir bien évaluer une situation, il faut s’efforcer d’écouter et de comprendre les opinions de chacune des parties impliquées. Sinon, on n’a qu’une vision partielle des choses. Mais les professionnels du journalisme qui ont également de très bonnes connaissances en sport sont rares. Et, de toute façon, peut-on parler objectivement d’un sport sachant qu’on a pratiqué ce sport pendant plusieurs années ? Existe-t-il des barrières dans le sport ? Les athlètes acceptent-ils sans rien dire les obstacles liés à des questions de nationalité, de religion ou d’appartenance ethnique, ou parviennent-ils à les surmonter ? Mais l’essentiel, le point commun entre le sport et les media, c’est la conviction, la motivation. Nous avons eu l’occasion de poser quelques questions à Guy Lieven, ancien pongiste handicapé, qui, après avoir pratiqué le tennis de table pendant 15 ans, travaille comme photographe et journaliste sportif depuis 4 ans.
Reportage radio

LE FOOTBALL ET LA DIVERSITE DU POINT DE VUE D’UN PIONNIER NOIR
Thierry BELMONT (France) / Sukhraj SOHAL (Royaume-Uni)
Marius Trésor est l’une des icônes du football mondial. Il a été le premier capitaine noir de l’Equipe de France, ouvrant ainsi la voie à toute une génération de joueurs issus de la diversité. Cet ancien joueur de Marseille et de Bordeaux s’occupe désormais des jeunes Girondins au centre de formation de Bordeaux ; il est particulièrement bien placé pour évaluer le rôle que le football a à jouer dans la promotion de la cohésion sociale et de la diversité. Karfa Dailo, activiste communautaire à Bordeaux, apporte un autre éclairage sur la question.
Reportage radio

CE QUE LE TRAM PEUT APPORTER A LA VILLE…
Jean-Christophe BLANCAND (France) / Marius DAEA (Roumanie) / Denisa UDROIU (Finlande)
Voici le tramway... moderne et silencieux, c’est, à lui tout seul, un facteur de lien social à Bordeaux, qui renforce la diversité dans la ville et permet aux gens de se mélanger plus facilement. Depuis l’extension de ses lignes à la rive droite de la Garonne, Bordeaux est de fait marquée par une diversité accrue. Les quartiers de banlieue qui pâtissent d’une mauvaise image se sont rapprochés du centre, et le centre s’est davantage ouvert à eux. En montant dans le tram, nous avons remarqué qu’il était emprunté par toutes sortes de gens : des étudiants, des personnes âgées, des migrants ou encore des employés de bureau. Quelle que soit l’heure de la journée, des personnes de toutes les couleurs et de toutes les classes sociales voyagent côte à côte et apprennent à se connaître, et, ainsi, surmontent la peur que l’autre pouvait leur inspirer, comme le disent certains des voyageurs interviewés dans le reportage.
Reportage radio

LA SMALA – LA COULEUR DE LA DANSE
Jean-Baptiste PATTIER (France) / Henry LOESER (République Tchèque)
La Smala (« la grande famille ») est une troupe de danse constituée de Bordelais âgés de 16 à 35 ans réunis par leur passion commune pour les rythmes contagieux de la musique et de la danse hip hop. La troupe a remporté les championnats de France et ont obtenu un très bon classement lors des derniers championnats internationaux. Cette production sonore amène le public à déconstruire les préjugés qu’il pouvait avoir sur le groupe. En effet, dans la mesure où il ne voit pas les danseurs, il ne peut pas connaître leur appartenance ethnique, ni la couleur de leur peau ou leur religion; il peut seulement se faire une idée de leur art, en se laissant guider par la musique, le bruit des pas sur le sol et la voix des danseurs interviewés.
Reportage radio

APPROCHES DE LA DIVERSITE
Jörg DEPTA (Allemagne)
Monika TOTH (Hongrie)

Nous avons réalisé 3 reportages (racisme, homophobie, préjugés) sur la diversité et ses problématiques, ainsi que sur la manière dont la diversité est présentée dans les media de masse et les media communautaires. Dans nos reportages, nous nous sommes exclusivement concentrés sur les deux thèmes mentionnés ci-dessus. Ainsi, nous avons notamment demandé à Jean-Christophe Blancand, qui travaille à Radio O2, d’expliquer ce que sont les radios communautaires, et à Stéphane Bijoux, de France Télévisions, de définir les « media professionnels ». Nous avons posé à tous les intervenants les mêmes questions sur la diversité et ses problématiques. Ensuite, nous avons monté les réponses. Le format final de cette interview croisée est très intéressant : il montre différentes manières de présenter la diversité.
Reportage radio

PORTEES PAR LE COURANT
Victoria ENRIGHT (Irlande) / Nikolett GIMESI-MERKLER (Hongrie) / Irina NEDEVA (Bulgarie) / Szántó TÜNDE (Hongrie)
C’est l’histoire de plusieurs filles qui faisaient du water-polo et d’un garçon qui pensait qu’elles n’en étaient pas capables... Deux équipes, constituées de Niki, Victoria, Tunde et Irina, ont collaboré pour réaliser un reportage radio qui relate les expériences différentes de plusieurs femmes dans leur pratique du sport en France aujourd’hui. Nous assistons à la Coupe d’Europe de water-polo féminin, organisée dans la fameuse piscine judaïque Jean Boiteux de Bordeaux et au gymnase municipal situé à proximité. Qu’est-ce que ça fait d’être une femme noire dans un sport dominé par les blancs, tel que le water-polo, à Bordeaux ? Quelle est l’opinion d’un homme, dans un gymnase, sur le water-polo féminin ? Et existe-t-il toujours des stéréotypes et des problèmes concernant la visibilité des femmes dans le sport ?
Reportage radio : Version courte  /  Version longue

MENS SANA IN CORPORE SANO
Agne KAIRIUNAITE (Lituanie) / Michalis SIMOPOULOS (Chypre)
Dans le monde occidental, qui est toujours aux prises avec les questions de la diversité, la réussite de certains athlètes telle que celle du Britannique Mo Farah au Jeux olympiques de Londres pose la question de la compatibilité des croyances religieuses avec le sport dans le monde actuel. Cette production, dans laquelle sont interviewées deux personnalités religieuses de la ville de Bordeaux, décrit la façon dont le sport et la religion interagissent au quotidien.
Reportage radio : Version courte  /  Version longue

ZOOM SUR L’INTEGRATION PAR LE SPORT AU SEIN DE LA COMMUNAUTE EUROPEENNE
Karim METREF (Italie) / Joseph PULULU (France)
Reportage audio. Patrick : 12 ; Rachid : 13,5 ; Juan : 11… Au centre sportif de Cenon, une petite ville située dans la banlieue Est de Bordeaux, l’entraîneur de foot annonce les résultats des évaluations à ses jeunes joueurs. Intervenant : « Lorsqu’il est correctement enseigné, le sport peut être un outil très efficace pour l’éducation à la citoyenneté et pour l’intégration ». Narrateur : Après l’annonce des notes, les quatre entraîneurs de Cenon donnent des conseils aux joueurs. Leurs commentaires ne portent pas seulement sur le football : ils expliquent surtout aux enfants comment s’améliorer en tant que personne et devenir des adultes courageux, travailleurs et forts, comment ne pas adopter une attitude de victime, et un tas d’autres choses tout aussi utiles. Intervenant : « Mais ce chemin vers l’intégration, pour les enfants de migrants qui ne sont pas citoyens d’un pays de l’UE, s’arrête aux portes du football professionnel », commente Mohammed, éducateur sportif en Italie. Appel téléphonique : Mohammed, en ligne depuis l’Italie, explique que dans les pays régis par le « droit du sang », comme l’Italie, la citoyenneté s’acquiert facilement si l’on a du « sang national », mais pas si on est simplement né dans ce pays. Dans ces Etats, les enfants de migrants se voient privés de l’accès à bon nombre de services et de droits parce qu’ils sont considérés comme étrangers. Ceci implique notamment le droit de pratiquer le football en tant que joueur professionnel, en particulier dans les équipes locales et régionales, qui jouent dans des divisions inférieures. Les enfants de migrants sont donc condamnés soit à devenir de grands champions, soit à se tourner vers un autre métier.
Reportage radio
TV
REVELATION
Bernard TATIVIAN (France) / Deszö DOBOR (Hongrie) / Hermann ZSOLT (Hongrie)
Comment le sport peut-il faire découvrir de nouveaux aspects de la vie à des garçons et des filles atteints de handicap mental ? Comment les aider à sortir d’un monde où ils sont dans l’incapacité de prendre des initiatives ? Nous nous sommes rendus dans un club de tennis à proximité de Bordeaux, où nous avons observé un très bel exemple d’intégration de ces jeunes à la société, du moins dans le domaine sportif.
Reportage TV

LA PAUME D’AGUSTI
Marina LALOVIC (Italie) / Clément LANNUQUE (France)
Depuis son arrivée en France en 2006, Waltari Agusti domine les frontons du Pays Basque. Seul joueur professionnel de pelote basque, le Cubain a révolutionné son sport par sa technique unique. Décrié par les puristes, ses nombreuses victoires ont néanmoins fini par convaincre une partie du public.
Reportage TV

LA FRONTIERE INVISIBLE
Béatrice FAIZANG (France) / Nelson BOVA (Italie)
Le quartier Saint Michel est en pleine mutation. Populaire, c’est le quartier de Bordeaux qui a accueilli plusieurs vagues de migrations. Ces flux d’étrangers ont construit une identité de mixité forte, ici, en plein coeur de la ville. Alors comment les habitants de Bordeaux perçoivent ce quartier? Beatrice Fainzang et Nelson Bova se sont interrogés sur l’existence d’une frontière invisible entre ce quartier et le reste de la ville.
Reportage TV

PESSAC & DIVERSITE
Vanessa HIRSON (France) / Laetitia LAFAILLE (France)
La 23eme édition du Festival International du Film d'Histoire se déroule à Pessac. Beaucoup de projections et de tables rondes mais parmi les experts de ces débats la diversité ethnique semble absente.
Reportage TV

RUES DE BORDEAUX ET ESCLAVAGE
Marc BOUCHAGE (France) / Fransisco José FERNANDEZ CARRASCO (Espagne)
Les noms de plusieurs rues de Bordeaux portent celui d'anciens esclavagistes : bataille pour une mémoire partagée.
Reportage TV

FOOTBALL DE RUE
Silja RAUNIO (Finlande) / Andras FARKAS (Hongrie)
Autour du football de rue, comment se partage l'espace entre les différents groupes sociaux.
Reportage TV

POINGS DE DEPART
Rui MONTEIRO (Danemark) / Nathalie ROSSIGNOL (France)
Saige Formanoir, un quartier de la banlieue de Bordeaux, dans le Sud Ouest de la France. Ici cohabitent plus de 40 nationalités et 5000 habitants. S'il y brûle quelques voitures, malgré tout, cette cité reste parmi les plus tranquilles de France, et ce grâce à un grand nombre d'associations investies sur le terrain. A l'image de ce club de boxe qui en une dizaine d'années d'existence a réussi à devenir à la fois lieu de rencontre, d'échanges et même d'avenir pour de nombreux jeunes désorientés. Un petit club qui a réussi à se faire un nom.
Reportage TV

ABUS SEXUELS DANS LE TENNIS
Pilar LOPEZ DIEZ (Espagne) / Irina Gabriela URSU CODRIN (Roumanie)
Autour du thème d'actualité sur des abus sexuels au sein de l'équipe de France de Tennis quel est le regard aujourd'hui dans un club amateur.
Reportage TV

BANQUE ALIMENTAIRE ET PAUVRETE
Pascal FOUCAUD (France) / Meraj MAHMOOD (Irlande)
La banque alimentaire tente par ses distributions de soulager momentanément la pauvreté. Parmi les bénévoles un handicapé physique s'investit dans cette solidarité.
Reportage TV

LE PONT DES REVES
Ingrid SVANFELDT (Finlande) / Marc FELIX (France)
« Le pont des rêves » est une courte production qui décrit le projet d’une ville, Bordeaux, de construire un nouveau pont, et les projets personnels des ouvriers chargés de construire ce pont. Les ouvriers sont en train de réaliser le projet de Bordeaux, mais la ville fait-elle de même pour les ouvriers ?
Reportage TV