Reggio d’Emilie adopte une stratégie interculturelle et confirme sa réputation de "ville ouverte, sûre et collaborative"

 

Déjà qualifiée de "ville ouverte, sûre et collaborative" dans le célèbre rapport du Groupe d’éminentes personnalités du Conseil de l'Europe intitulé "Vivre ensemble – conjuguer diversité et liberté dans l’Europe du XXIe siècle", la Municipalité de Reggio d’Emilie a confirmé son engagement en adoptant un Programme stratégique (2012 2014) sur la gouvernance et le dialogue interculturels, fondé sur les recommandations et les leçons tirées du Programme des cités interculturelles et sa participation au Programme SPARDA ces deux dernières années, ainsi que sur la décision stratégique des autorités de privilégier trois grands objectifs :

la connaissance de la langue italienne ;

la médiation socio culturelle ;

les pratiques anti discrimination.

Pour atteindre ces objectifs et mettre en œuvre les nombreux projets connexes, la Municipalité de Reggio d’Emilie et son administration peuvent compter sur un vaste réseau d’agences (Centre de coordination de la lutte contre la discrimination, Point d’information sur l’immigration, Comité national de la Campagne "l’Italia sono anch’io", etc.) et des associations qui se définissent comme les partenaires de différentes initiatives. L’accent est mis tout particulièrement sur le rôle du Centro Interculturale Mondinsieme créé en 2001, organisme chargé de promouvoir les rencontres interculturelles et l’éducation à la diversité et transformé en 2011 en une fondation dotée d’un champ d’action et de services étendus. En 2010, la Municipalité a, en outre, lancé le Réseau italien des cités du dialogue qui comprend actuellement 20 villes qui se sont engagées à coopérer étroitement sur les thèmes de l’intégration et de l’immigration. Le réseau non seulement permet de définir les bonnes pratiques de gouvernance locale en matière de gestion de la diversité et de promotion du dialogue interculturel mais aussi encourage les contributions entrepreneuriales et novatrices des immigrés et des minorités.

 

Selon la Stratégie, Reggio d’Emilie continuera de faire office de chef de file dans les domaines de l’intégration et de l’immigration et de promoteur de la Campagne "l’Italia sono anch’io" qui vise à contribuer à la réforme de la législation sur la citoyenneté pour les enfants d’origine étrangère nés ou grandissant en Italie et éventuellement sur la participation des immigrés réguliers aux élections locales.

 

Parallèlement à la poursuite des travaux actuels sur l’éducation, les services publics, les politiques relatives aux entreprises et au marché du travail, la lutte contre la discrimination, les espaces publics, les initiatives sportives, les stratégies de communication et d’information, les politiques d’accueil, le logement et le voisinage, la durabilité environnementale, le pluralisme religieux etc., la Municipalité explore les possibilités de mettre en œuvre de nouvelles politiques, notamment en créant un organe spécialisé responsable de la stratégie interculturelle et d’intégration et en adoptant une procédure d’évaluation de ladite stratégie. 

 

Jöelle Bouteiller