L’avantage de la diversité dans les ONG

 

Dans son étude La diversité dans l’encadrement des organisations à but non lucratif : premiers pas, grandes avancées et initiatives audacieuses (Leadership Diversity in the Nonprofit Sector: Baby Steps, Big Strides, and Bold Stances), basée sur trois enquêtes réalisées auprès de plus de 420 associations du Grand Toronto, Chris Fredette (université Carleton) conclut que la diversité des instances de direction d’une association contribue à son efficacité globale, par exemple pour la stabilité et la réalisation de la mission qu’elle s’est donnée et pour un meilleur contrôle financier. Cette diversité améliore aussi les relations entre les partenaires, renforce la capacité de l’association à répondre aux attentes de la collectivité et de ses usagers et insuffle de nouvelles perspectives lors de la prise de décisions. L’étude souligne également qu’au-delà d’un seuil critique de 30 % de diversité des instances de direction, on constate un accroissement des bénéfices pour l’organisation.

 

En dépit des avantages considérables d’une telle diversité, l’étude montre que les minorités visibles restent sous-représentées au sein des instances de direction des associations du Grand Toronto. Les minorités visibles représentent 40 % de la population de ce territoire, mais leurs membres n’occupent que 15,6 % des 4 254 postes de direction examinés.

 

Le rapport compte un certain nombre de recommandations à l’intention des associations qui souhaitent renforcer leurs instances de direction. Il les engage notamment à prendre conscience des avantages que présente la diversité au sein des fonctions de direction, à faire connaître ces avantages et à aligner les efforts en faveur de la diversité sur leur mission et leur mandat.

 

Voir (en anglais) : le rapport complet, un résumé de l’étude ou les 10 conseils pour diversifier les instances de direction d’organisations non lucratives.