Newsletter N° 20 - mars 2012

Abonnement | Désabonnement | Tous les numéros

 

Les villes peuvent-elles considérer la diversité culturelle comme une chance plutôt que comme une menace ? Comment tirent-elles parti de la diversité ? Une ville peut-elle devenir le symbole d’une identité collective dépassant les identités ethniques et religieuses ? Dans le cadre du programme des "Cités interculturelles" plusieurs villes pilotes examineront leurs politiques dans la perspective interculturelle et élaboreront des stratégies interculturelles pour relever les défis d’un monde en évolution.


Vous êtes REELLEMENT les bienvenus : l’expérience du Centre d’accueil de Hambourg

 

Le Centre d’accueil de Hambourg a été créé en 2007 afin de faciliter l’installation des personnes qui, venant de l’étranger, souhaitaient s’établir dans la ville. La philosophie du Centre traduit l’ouverture culturelle d’une ville qui a, derrière elle, dix siècles d’échanges mondiaux d’abord comme port hanséatique, puis à présent comme centre industriel et commercial moderne.

 

Hambourg est à la fois une ville et un Etat fédéral et peut donc mettre en place ses propres politiques d’accueil et d’intégration des migrants. Le Centre d’accueil, dont la création est une initiative couronnée de succès, s’attache, en effet, à traiter les migrants comme des personnes dotées d’un potentiel et susceptibles d’enrichir et de dynamiser la ville et non pas comme des intrus qu’il faut plier aux formalités administratives et aider à se fondre dans la culture locale. (suite...)

 

Photo: Birte Steller, Directrice of the Welcome centre

 
 
Outils ICC

Brassage d’innovations et pratiques interculturelles à Delft

Delft (Pays-Bas) est une charmante ville moyenâgeuse de taille moyenne située dans le sud-ouest des Pays-Bas, entre Rotterdam et la Haye.

 

Migrations : histoire et politique

Quelque 27 % des 100 000 habitants qui forment la population de Delft sont nés à l'étranger, soit deux fois plus que la moyenne nationale, qui est de 11%* ; 17% des résidents locaux ont des origines "non occidentales". Trois grandes communautés de migrants – les Turcs, les Surinamais et les Marocains – se sont installées à Delft dans les années 60 et 70. Dans les années 80 et 90, elles ont été rejointes par des réfugiés et des demandeurs d’asile venus du Moyen-Orient et d’Afrique (Iraq, Iran, Afghanistan et Somalie). Qui plus est, la ville a récemment accueilli un nombre important d’étudiants et de travailleurs hautement qualifiés, et compte un millier de résidents d’origine chinoise. (suite...)


La diversité – la solution pour une sortie de crise ?

La crise financière internationale a été une rude épreuve pour tous ceux dont la survie dépend de la génération de bénéfices – et beaucoup de sociétés privées à Copenhague ont des difficultés. Que pouvons-nous faire pour activer les ventes et assurer la croissance à l’avenir ?

 

La diversité pourrait être la réponse. "Impliquez-vous dans la vie de Copenhague" (Engage in CPH, en anglais), propose la ville de Copenhague qui coopère avec l’Association for Integration of New Danes on the Labor Market (Association des nouveaux Danois sur le marché du travail) et Innoversity Copenhagen pour engager des entreprises privées dans un nouveau programme sur le thème de la diversité : INNOGROWTH via Diversity. (suite...


Engagement et participation civique des migrants/minorités en Reggio Emilia

Dans le cadre de la lutte contre la ségrégation spatiale, qui confine les minorités ethniques dans certains quartiers (zones proches de la gare par exemple), le Centre interculturel Mondinsieme organise tout au long de l'année des manifestations, en impliquant directement les minorités culturelles.

 

C'est le cas de toute manifestation organisée dans l’espace public, notamment les musées, les bibliothèques ou les universités, qui ont pour principal mérite de favoriser une médiation spatiale véritable et effective : les minorités culturelles entrent dans ces espaces publics, ce qu'elles n'ont jamais fait auparavant, non seulement en tant qu’utilisatrices mais aussi comme expressions culturelles, en leur donnant un nouveau sens partagé. (suite...

Agir positivement sur les conflits interculturels : le Centre de Ballynafeigh à Belfast

 

Pour que le dialogue interculturel ait un sens, il doit associer les citoyens sur le terrain. Bien que les municipalités soient plus proches du citoyen que les Etats, même la mairie peut paraître lointaine vue de la rue. Les ONG locales sont souvent là un point de repère et d’identification essentiel et si elles-mêmes sont résolument en faveur de l’interculturalisme, elles peuvent parfois faciliter le dialogue de manières novatrices. L’Association de développement local de Ballynafeigh (BCDA) à Belfast en est un excellent exemple. (suite...)


A propos d'Influer sur la perception et les attitudes pour faire de la diversité un avantage (SPARDA)

SPARDA est une initiative mise en œuvre par le Conseil de l’Europe et financée en grande partie par le Fonds européen d’intégration. Conformément à l’Agenda européen pour l'intégration (2011), SPARDA répond à l’objectif prioritaire d’une intensification de l’action au niveau local et à sa finalité globale d’une intégration réussie des migrants grâce à des stratégies de communication locales. (suite...


ICC: Facebook et Twitter

Le programme des Cités interculturelles (ICC) est fier de comptabiliser 165 amis sur Facebook et 263 "suiveurs" sur Twitter. N'oubliez pas de consulter régulièrement Facebook et Twitter.

©Conseil de l'Europe 2012| Contactez-nous