Culture, patrimoine et diversité

 

Engagement et participation civique des migrants/minorités en Reggio Emilia

 

Dans le cadre de la lutte contre la ségrégation spatiale, qui confine les minorités ethniques dans certains quartiers (zones proches de la gare par exemple), le Centre interculturel Mondinsieme organise tout au long de l'année des manifestations, en impliquant directement les minorités culturelles. C'est le cas de toute manifestation organisée dans l’espace public, notamment les musées, les bibliothèques ou les universités, qui ont pour principal mérite de favoriser une médiation spatiale véritable et effective : les minorités culturelles entrent dans ces espaces publics, ce qu'elles n'ont jamais fait auparavant, non seulement en tant qu’utilisatrices mais aussi comme expressions culturelles, en leur donnant un nouveau sens partagé.

 

Lettres d'Afrique – le 17 décembre 2011 à l'université de Reggio Emilia


Alors que le continent africain traverse une période de grands changements et doit se débattre avec ses problèmes, ses espoirs, ses problèmes d'hier et d'aujourd'hui, les étudiants se retrouvent et interrogent les communautés africaines résidentes sur leurs pays d'origine et leur vie en Reggio Emilia.

 

Le titre de la conférence, "Lettre d'Afrique", a été choisi avec l'accord des communautés africaines. Elle constitue un événement majeur, dans la mesure où c'est la première fois dans la région que des minorités ethniques sont considérées comme des témoins directs et des experts sur des questions liées à leur pays d'origine (en lieu et place des universitaires, systématiquement au centre de tous les débats). Grâce à la manifestation, les citoyens locaux voient dans les minorités ethniques africaines des personnes qui ont quelque chose à dire sur un sujet donné, et non pas des "handicaps" – des assistés économiques et sociaux.

 

Intégration de la diversité des minorités culturelles dans les programmes des musées et dans la démocratisation de l'espace public – première rencontre avec les femmes africaines, le 22 mai 2011 au musée Civique de Reggio Emilia


Les manifestations culturelles dans les musées sont souvent organisés sous forme de rendez-vous, chacun mettant en avant une communauté spécifique (la première à avoir participé à cette initiative est celle des femmes burkinabés).

 

Le Centre interculturel Mondinsieme demande à chaque communauté concernée d'apporter et d'exposer au musée des objets et des costumes traditionnels, d'en expliquer l’utilisation et la signification aux visiteurs lors d'une réunion publique. De cette manière, les minorités ethniques peuvent, dans leur ville d'accueil, retrouver des éléments de leur culture.

 

Principal mérite de la manifestation : de lieu d'exposition statique, le musée devient lieu de partage et d’échanges dynamique.

.