Culture, patrimoine et diversité

 

Les politiques internationales de la cité interculturelle – Reggio Emilia signe un accord de coopération avec le Maroc

 

Une cité interculturelle ambitieuse devrait avoir une politique internationale qui cherche, du moins en partie, à promouvoir une relation dynamique avec les lieux d’origine des principaux groupes de la Diaspora. De telles relations peuvent aider la ville à comprendre le contexte géopolitique, culturel et économique dans lequel les nouveaux arrivants ont été socialisés, et à adapter ses politiques d’accueil et d’intégration en conséquence. Elles peuvent également aider les migrants à développer un sentiment d’appartenance à leur nouvelle communauté, en donnant une reconnaissance formelle à leur pays d’origine et leur identité culturelle.

 

Les villes de l’Europe tout entière sont à présent conscientes du besoin de développer de telles "affaires extérieures" et à cette fin, ont généralement recours aux jumelages, échanges artistiques et coopération en matière de développement. Certaines d’entre elles tentent de renforcer les relations d’affaires avec les pays d’origine, recherchant des investissements ou des co-entreprises, mais peu ont un programme de politique (inter)culturelle internationale, où les deux parties contribuent de manière égale au soutien de l’intégration, de la cohésion sociale et du respect de la diversité.

 

Reggio Emilia, qui est membre du réseau des cités interculturelles, a franchi un pas important dans ce domaine. La ville vient de signer, par le biais du centre international Mondinsieme, un accord avec le Ministère marocain chargé des relations avec la diaspora. L’accord soutient la politique holistique interculturelle et cherche à "promouvoir le mélange socioculturel et l’ouverture à l’autre".

 

Les deux parties apportent un soutien financier conséquent aux activités concernées par l’accord, telles que :

un mini-théâtre ouvert au Pauline Park

espace novateur à l’intérieur du parc destiné à encourager les contacts interculturels au moyen de tracés et jeux éducatifs pour les adultes et les enfants, ainsi que des rencontres interculturelles ;

tous les ans, voyages au Maroc de jeunes Italiens d’origines diverses ;

participation d’étudiants de Reggio Emilia à l’Université d’été de la jeunesse mondiale organisée tous les ans au Maroc ;

promotion de la culture marocaine et enseignement de l’arabe aux jeunes d’origines diverses vivant à Reggio ;

participation facilitée de jeunes d’origine marocaine vivant à Reggio Emilia à des activités culturelles et sportives organisées par la ville.

Mondinsieme a déjà ouvert un cours de langue arabe pour ceux qui ne le parlent pas – la demande a largement dépassé les estimations.