Culture, patrimoine et diversité

 

Visite d’expert et visite d’étude à Ijevsk 2011 : Informations générales

 

En 2008, comme onze autres villes européennes, Ijevsk est devenue membre du programme conjoint du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne "Cités interculturelles". Depuis, la ville a organisé de nombreuses manifestations, qui ont mis en évidence son identité multiethnique et interculturelle : expositions et forums, festivals interethniques, salons professionnels, actions créatives, célébrations pour les jours fériés traditionnels (Maslenitsa, Sabantui), compétitions sportives...

 

Dans le but de partager son expérience et de porter une appréciation critique sur ses résultats, Ijevsk a accueilli deux visites internationales en août et en septembre : une visite de l’expert des cités interculturelles Anja Gunjak et une visite d’étude de représentants de villes membres des CIC.

 

Mme Anja Gunjak, responsable du projet "PARALLELI - Instituto Euromediterraneo del Nord Ovest", a effectué une visite à Ijevsk du 22 au 24 août 2011. A cette occasion, elle a pu largement apprécier les diverses formes que revêt l’interculturalité dans différentes sphères de la vie à Ijevsk.

 

Le programme s’est principalement articulé autour de la table ronde sur le thème de "L’interculturalité au service du développement de la ville d’Ijevsk", avec la participation du maire, Alexander A. Ushakov, du ministre de la Culture, Dmitry Ivanov, de représentants de la presse de la République d’Oudmourtie, de la vice-ministre de la Politique sociale de la République d’Oudmourtie, Olga Tsaregorodtseva, de spécialistes de la sphère éducative et de représentants de la communauté créative d’Ijevsk. Pendant cette table ronde, les participants russes ont présenté les résultats de trois années de travail sur le projet des cités interculturelles, et des projets d’activités interculturelles à Ijevsk ont été dévoilés. L’un de ces projets, "Ijevsk 2.0. Reloaded", a alors été présenté au public pour la première fois. Il repose sur l’idée d’une participation active des citoyens à la création d’un nouveau paradigme interculturel pour le développement de la ville et marque une transition entre le projet Ijevsk 1.0 (ville industrielle avec une population passive et inerte) et un projet moderne et harmonieusement développé Ijevsk 2.0.

 

L’experte des CIC a en outre rencontré des représentants de l’éparchie d’Ijevsk et d’Oudmourtie de l’Eglise orthodoxe russe du patriarcat de Moscou à la cathédrale Saint Michael et s’est entretenue avec des représentants de la communauté régionale des musulmans d’Oudmourtie à la mosquée d’Ijevsk. Le programme incluait également la visite de l’église apostolique arménienne en construction. Au cours de ces rencontres, les représentants de la communauté religieuse d’Ijevsk ont expliqué qu'à Ijevsk, les différentes confessions coopèrent harmonieusement et sereinement. Ils en veulent pour preuve que lorsque de nouveaux lieux de culte sont construits, tous les habitants, quelle que soit leur religion, apportent leur contribution. Par exemple, des orthodoxes peuvent coopérer à la construction d’une mosquée, etc.

 

Lors de la table ronde organisée à la Maison de l’amitié entre les peuples, l’un des principaux acteurs du projet des cités interculturelles à Ijevsk, Madame Gunjak a rencontré les représentants d’associations nationales et culturelles actives à Ijevsk et des migrants. Elle a aussi visité la bibliothèque "Ivan Pastukhov", qui remplit la fonction de centre d’information et d’assistance juridique pour les migrants, les enfants et adultes handicapés et d'autres groupes vulnérables.

 

Lors de la table ronde organisée à la Maison de l’amitié entre les peuples, l’un des principaux acteurs du projet des cités interculturelles à Ijevsk, Madame Gunjak a rencontré les représentants d’associations nationales et culturelles actives à Ijevsk et des migrants. Elle a aussi visité la bibliothèque "Ivan Pastukhov", qui remplit la fonction de centre d’information et d’assistance juridique pour les migrants, les enfants et adultes handicapés et d'autres groupes vulnérables.

 

Ces différentes rencontres ont permis à Anja Gunjak de recueillir de nombreuses informations sur Ijevsk en tant que cité interculturelle et, selon ses propres mots, de se forger une impression très positive.

 

La visite d’étude à Ijevsk dans le cadre du Programme des cités interculturelles s’est déroulée les 8 et 9 septembre 2011. Elle a permis aux responsables politiques, aux praticiens et aux personnalités qui y ont pris part de partager leurs expériences et d’en tirer des apprentissages.

 

Au programme de cette visite bien remplie figuraient diverses manifestations et rencontres avec des représentants de différents groupes ethniques et religieux, des migrants et des jeunes. A cette occasion, les participants ont pu échanger avec le Président de la République d’Oudmourtie, A. Volkov, et avec le maire d’Ijevsk sur la question du dialogue interculturel dans le contexte multiculturel d’Ijevsk. Ils ont également assisté à une table ronde sur "le mélange interculturel, la médiation et l’interaction comme formes de dialogue interculturel"

 

L’accent a tout particulièrement été mis sur la présentation des perspectives et des résultats de différentes activités menées à Ijevsk. Plusieurs projets thématiques ont été dévoilés, comme le "Festival international du pouvoir et de l’esprit", la "Ronde de l’amitié", "Chak-chak bairam", "Tous les pays sont des mines d’or pour la Russie", etc.

 

Les participants à la visite d’étude se sont par ailleurs rendus dans le quartier de Starki où une campagne d’art avait été organisée par des artistes de rue d'Ijevsk et d’autres villes d’Oudmourtie, de Kazan et de Moscou pour attirer l’attention sur les problèmes de ce quartier, mais aussi le rendre plus vivant et plus attractif. L’art de la rue s’affichait sur les clôtures, les arrêts de bus et le château d'eau pour le grand plaisir des habitants du quartier.

 

Une rencontre avec les élèves de plusieurs établissements d’Ijevsk a permis d’aborder la question du rôle des projets culturels dans le développement interculturel.

 

Les représentants des partenaires européens qui, pour la plupart, ne s’étaient encore jamais rendus en Russie, se sont déclarés très satisfaits de l’organisation et du contenu de leur visite. Ils ont beaucoup apprécié cette expérience.

 

Ekaterina Tkacheva