Culture, patrimoine et diversité

 

Table ronde sur les "politiques interculturelles de la cité moderne"

 

Les 27 et 28 avril, le Centre de Développement de la "Démocratie par la Culture" a organisé à Kiev la table ronde sur les "politiques interculturelles de la cité moderne", qui avait pour but de partager les expériences de deux villes du programme des Cités Interculturelles, Lublin et Melitopol. Le district Shevchenko à Kiev, les autres villes et les membres potentiels du réseau ont discuté des perspectives du programme et de ses développements futurs. L’Institut polonais de Kiev et l’administration du district de Shevchenko ont adhéré à cette initiative. La table ronde de ces deux jours s’est concentrée sur les principaux facteurs d’influence des politiques interculturelles de la ville, les intervenants et leurs rôles dans le processus de préparation de l’information, de distribution et visions futures.

 

Les cités représentantes ont présenté leurs résultats des deux dernières années et ont décrit les mécanismes de développement et de mise en place de la politique locale. Une série d’évènements culturels à Lublin, dans le cadre du programme interculturel, ont été particulièrement appréciés, notamment le développement conceptuel du projet phare de Melitopol (conception d’un parc interculturel créé par la master class Stadslab en avril 2010).

 

Les participants de la table ronde ont souligné la principale différence entre les villes ukrainienne et polonaise : l’importance des pouvoirs locaux et leur dépendance des gouvernements centraux et régionaux. De plus, ils ont insisté sur les relations avec les organisations de la société civile et leurs implications dans les stratégies locales. Le maire adjoint de Lublin, M. Wysocki a signalé l’importance d’une plateforme permanente d’échange d’idées et de rencontre, malgré les évidentes différences dans les approches des villes, par exemple l’organisation et les possibilités de la vie locale. Les participants de la discussion ont été particulièrement attentifs au rôle de l’éducation et des médias dans le développement local, dirigé vers le dialogue et la collaboration interculturelle. Ils mirent l’accent sur la reconnaissance, l’apprentissage des droits à la culture et aux langues, en terme de possibilités d’étudier à l’école une culture non-dominée et des langues.

 

Concernant les perspectives futures du réseau, les participants de la table ronde ont proposé de créer un portail internet multilingue (plateforme virtuelle) pour les villes européennes et autres. Il est question de continuer à développer un critère universel à partir des stratégies culturelles fructueuses et également de créer des alternatives de réalisation de projets entre villes grâce à des subventions.

 

Olexandr Butsenko