Culture, patrimoine et diversité

 

Donostia/Saint-Sébastien engagée profondément dans la diversité

 

Naiara Sampedro En guise d’introduction, je souhaiterais évoquer une expression basque : azala eta mamia (littéralement, "peau et chair"). Dans notre langue, cela signifie "de la surface jusqu’en profondeur", regarder à la surface et en même temps ce qui est en-dessous. Le Conseil municipal de Donostia/Saint-Sébastien a récemment créé un service de la diversité, et dès le départ, nous savions que nous devions créer ce service en puisant dans nos racines, dans notre "basquitude". En fait, nous contribuons grandement à la diversité, parce que nous apportons au monde notre langue et notre culture uniques et distinctes.

 

Ce n’est qu’en reconnaissant notre propre identité, notre langue et notre pays que nous pouvons reconnaître l’identité d’autrui. C’est un point de départ essentiel à toute promotion de la diversité et c’est sur cette base que nous avons créé en juin le Service de la diversité de Donostia/Saint-Sébastien. Des personnes de différentes origines et cultures vivent dans notre ville, et ce service cherche à garantir et à promouvoir les droits politiques, sociaux, économiques, linguistiques et culturels de chacun, dans le but ultime d’assurer la coexistence de tous, de la peau à la chair, à la surface et en profondeur.

 

La première étape a été d’établir un diagnostic, une analyse quantitative et qualitative, afin d’obtenir une photographie de la ville : "Diversité des origines et coexistence à Donostia". C’est ainsi que nous avons découvert que quatre habitants de notre ville sur dix étaient nés ailleurs. C’est ainsi que nous avons découvert que les relations entre les habitants d’origines différentes de Donostia étaient des relations de respect, même si les échanges étaient très limités, et, en conséquence, la connaissance mutuelle était minime. C’est ainsi que nous avons découvert que nous partagions le même espace, mais pas ensemble : nous pouvons manger des pintxoak (canapés) dans la même rue, mais moi avec mes amis, et toi avec les tiens.

 

Donostia compte environ 185 000 habitants, et 17 962 d’entre eux sont nés dans 141 différents pays du monde. Ce diagnostic nous a éclairés sur la peau, avec ses chiffres et conclusions, et nous avons complété ce diagnostic avec les citoyens, afin de savoir ce qu’il en était de la chair : grâce à ce processus participatif, nous avons dû discuter, réfléchir et échanger en allant à la rencontre de nos voisins et en nous écoutant les uns les autres. C’est ainsi que nous avons partagé ce diagnostic avec les gens, et le processus a été vraiment enrichissant, mais aussi marquant par sa modestie, parce que c’était la première fois que quelque chose de tel était accompli dans notre ville. Il a déjà porté ses premiers fruits.

 

Nous avons commencé à développer un réseau d’associations visant à promouvoir la diversité culturelle à Donostia. C’est en fait l’une des contributions apportées par les citoyens pendant la série de réunions que nous avons organisées. Si nous nous sommes déjà attelés à cette tâche, c’est parce que notre but est de soutenir cette accumulation de force et d’œuvrer en faveur de la diversité de manière collective, de la peau jusqu’à la chair. Nous avons fait des progrès considérables en l’espace d’un an, mais il nous reste beaucoup à accomplir sur le chemin de la diversité, et nous avancerons sur ce chemin ensemble et en collaboration, à la surface et en profondeur.

 

Pour finir, je souhaite évoquer l’image de notre service. Son logo représente quatre bulles bleues, chacune contenant des lettres de différents alphabets, et formant ensemble un cercle. Cette image montre clairement ce que signifie la diversité, de la peau à la chair.

 

Naiara Sampedro /strong>

Ville de Donostia/Saint-Sébastien, Conseillère en matière de diversité culturelle