Newsletter N° 10 - mai 2010

Abonnement | Désabonnement

 

Les villes peuvent-elles considérer la diversité culturelle comme une chance plutôt que comme une menace ? Comment tirent-elles parti de la diversité ? Une ville peut-elle devenir le symbole d’une identité collective dépassant les identités ethniques et religieuses ? Dans le cadre du programme des "Cités interculturelles" plusieurs villes pilotes examineront leurs politiques dans la perspective interculturelle et élaboreront des stratégies interculturelles pour relever les défis d’un monde en évolution.


Magazine pour les jeunes 5+: la diversité linguistique au service de l’interculturalisme

5+ est le premier magazine multilingue destiné aux élèves du secondaire dans la province de Voïvodine, en Serbie. Ce mensuel unique en son genre, dont le titre évoque le dépassement de soi (5 est la meilleure note décernée à l’école), est publié en trois langues – serbe, hongrois et croate. Ses articles sont rédigés par les élèves de la ville de Subotica qui souhaitent s’initier au journalisme, faire connaître leurs opinions et commentaires sur les événements et manifestations culturelles organisés dans la ville et aborder des thèmes qui intéressent les jeunes.

Le projet a été lancé en 2008 pour promouvoir la diversité culturelle et les différentes identités linguistiques de la population locale. A travers ses sujets qui ont trait à la vie quotidienne des élèves et à la culture urbaine, la petite équipe d’élèves et d’enseignants brillants et motivés contribue à améliorer la compréhension interculturelle et à encourager l’apprentissage des langues de la société locale. La maîtrise des langues ayant un statut officiel dans une localité multiculturelle comme Subotica est aujourd’hui un atout, un véritable plus pour le parcours professionnel. (suite...)

Villes pilotes

Berlin Neukölln (Allemagne)

Izhevsk (Fédération de Russie)

Lublin (Pologne)

Lyon (France)

Melitopol (Ukraine)

Neuchâtel (Suisse)

Oslo (Norvège)

Patras (Grèce)

Reggio Emilia (Italie)

Subotica (Serbie)

Tilburg (Pays-Bas)


Interview de Luca Cianfriglia, directeur du Gate Project Porta Palazzo

Le "Gate Project" est une agence de développement fondée sur le partenariat public-privé, née pour créer, déployer et gérer des projets de régénération spécifiques dans la zone de Porta Palazzo à Turin. Dans ce quartier historique et interculturel se trouve le "Balon", un des plus grands marchés aux puces d'Europe, point de rencontre traditionnel entre les migrants et la communauté locale.

La première partie de l'activité de Gate Project sur la zone Balon a commencé en 1998 ; elle avait pour but de redéfinir la position à donner aux commerçants ambulants abusifs dans le contexte local, dans une zone urbaine caractérisée par le bruit, la vente de produits contrefaits et le manque de sécurité (vols à la tire envers les résidents et abus de pouvoir parmi les vendeurs). En 2001, le Gate Project a participé à la mise en place d’ un processus de renforcement en engageant des leaders informels parmi les vendeurs afin de créer l'Association Vivibalon. Cette dernière gère toujours les activités des vendeurs et joue le rôle de médiateur dans les conflits sur le marché. Ce dernier est contrôlé chaque samedi par plusieurs vendeurs assumant la fonction "d’opérateurs de services". (lire l'entrevue...)


Les musées sont ennuyeux !

C’est le reproche essentiel que font tous ceux, jeunes et vieux, qui n’ont pas eu la chance de vivre la riche expérience de la découverte des musées avec leurs parents, des amis ou même à l’école. Le fait que par leurs thèmes et leurs concepts, les expositions s’adressent encore le plus souvent à une minorité de privilégiés est une autre réalité des musées modernes. La publication intitulée "Museums as places for intercultural dialogue: selected practices from Europe" (Les musées comme lieux de dialogue interculturel : une sélection de bonnes pratiques européennes) donne quelques pistes pour lutter contre cet élitisme très répandu.

Douze experts y présentent un éventail d'idées passionnantes et novatrices émanant de musées de toute l’Europe. Elles illustraient le projet "Places for intercultural dialogue, MAP for ID" (Des lieux pour le dialogue interculturel), financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Grundtvig d'éducation tout au long de la vie et  mis en œuvre de décembre 2007 à novembre 2009. (suite...)

Photo: Benedict Johnson © The Trustees of the British Museum


Barcelone, une cité qui ne participe pas encore au programme mais qui est déjà des nôtres

Le 27 janvier 2010, le Conseil municipal de Barcelone a présenté le "Décalogue interculturel de Barcelone : une Stratégie pour vivre dans une cité multiculturelle".

Quels sont les trois principaux objectifs de cette stratégie ? Premièrement, elle vise à définir et à comprendre l'extraordinaire développement de la diversité socioculturelle à Barcelone. Deuxièmement, elle tend à profiter des atouts que représente une population de plus en plus diverse. Troisièmement, elle s'efforce de relever les défis à long terme posés par la diversité et la cohésion sociale. (suite...)

Parution de la publication Cités Interculturelles!

Après deux ans de recherches et d’enquêtes de terrain, les Cités interculturelles ont publié leurs conclusions dans un ouvrage, "Cités Interculturelles – Vers un nouveau modèle d’intégration interculturelle". La publication permet au lecteur de suivre pas à pas le processus de développement d’une véritable cité interculturelle, en lui proposant les principales idées et questions posées. (suite...)


La Ville de Lausanne crée un Fonds interculturel

Le 26 août 2009, le Conseil communal de Lausanne a annoncé la création d’un fonds interculturel doté d’une enveloppe de 60.000 Francs suisses (42.000 euros). Cette somme n’a rien d’extraordinaire pour une ville. Elle constitue cependant un signal idéologique et politique fort.

 

Les ressources financières limitées mises à la disposition de ce Fonds nécessitent une bonne compréhension des critères de sélection retenus pour le financement des projets. L’élément central est que chaque projet doit avoir un impact sur au moins un groupe culturel, ainsi que sur la population suisse locale. Il doit aussi susciter le débat et l’échange sur les similitudes et différences culturelles entre les habitants de la ville. Pour être sélectionnées, les initiatives devront aussi être novatrices et avoir un impact maximal sur la population locale. (suite...)


Politiques interculturelles de la cité moderne

Les 27 et 28 avril, le Centre de Développement de la "Démocratie par la Culture" a organisé à Kiev la table ronde sur les "politiques interculturelles de la cité moderne", qui avait pour but de partager les expériences de deux villes du programme des Cités Interculturelles, Lublin et Melitopol. Le district Shevchenko à Kiev, les autres villes et les membres potentiels du réseau ont discuté des perspectives du programme et de ses développements futurs. L’Institut polonais de Kiev et l’administration du district de Shevchenko ont adhéré à cette initiative. (suite...)

©Conseil de l'Europe 2010 | Contactez-nous