Former les Roms à lutter contre la traite des êtres humains

Strasbourg, 30.10.2006 – Grâce à la contribution des Gouvernements norvégien et finlandais, le Conseil de l’Europe organise des stages de formation dans la perspective d’empêcher la traite des Roms d’Albanie, de Moldova et de Slovaquie.

Parce qu’ils ne bénéficient pas des mesures préventives et des diverses initiatives de lutte contre la traite des êtres humains, et qu’ils sont la cible de préjugés tenaces et de stéréotypes négatifs, les femmes et les enfants roms sont particulièrement vulnérables à cette forme d’esclavage.

La première session de formation de la Division des Roms et des Gens du voyage du Conseil de l’Europe se déroulera à Strasbourg les 2-3 novembre.

Organisée dans le cadre de la Campagne du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains, l’objectif associé à cette formation est la création d’une équipe de médiateurs roms qui travailleront au plus près de la communauté rom, en particulier avec les parents, afin de favoriser une prise de conscience du problème de la traite des enfants et des jeunes femmes.

Des médiateurs formés à cette mission fourniront aux familles des informations sur les moyens et les réseaux existant pour l’aide aux victimes de la traite et à leurs familles, mais aussi pour la réinsertion et l’identification des victimes de la traite.
 

Dernière mise à jour: 30 octobre 2006