Groupe Pompidou - Lutte contre l'abus et le trafic de drogues

Evénements 2013
Débat sur le traitement des usagers de drogues par la Police moldave
Comment les policiers peuvent-ils remplir leur devoir dans l'application de loi sur les stupéfiants tout en soutenant l’accès ininterrompu au traitement pour les usagers de drogue ? De telles questions ont été discutées de manière critique lors d’un séminaire sur la "Prévention de la Toxicomanie - Traitement et Réduction des Risques lors d’arrestations policières" qui a eu lieu à Chisinau les 15-16 mai. L'événement a été organisé par le Groupe Pompidou ainsi que l'ONG "Projets Innovants dans les Prisons" en collaboration avec le Département Antidrogue de la Police moldave. Le Chef du Département Antidrogue, le Chef du Département National des Inspections criminelles ainsi que 25 policiers spécialisés ont assisté au séminaire.

Plus de photos:
suite Facebook
Les professionnels médicaux et sociaux unissent leurs forces pour lutter contre la propagation du VIH/sida en Moldavie et pour traiter la dépendance à la drogue
La formation a été très appréciée par les participants moldaves. 50 médecins (narcologistes), psychologues, professeurs d'université et travailleurs sociaux représentant les prisons et la communauté ont participé à l'événement qui a eu lieu dans un hôtel à Vadul lui Voda (près de Chisinau), les 15-17 avril 2013. L'objectif de la formation était d'élaborer une approche pratique pour répondre aux besoins des patients prenant la méthadone. Les participants ont pratiqué la méthode de gestion des cas et le travail en équipe afin de mieux motiver les usagers d'opiacés à entrer dans le traitement par la méthadone. Par ailleurs, dans un but de lutte contre les stéréotypes sur la substance de la méthadone, des spécialistes ont été introduits aux constatations médicales fondées sur l'innocuité et l'efficacité de la méthadone dans la prévention de l'abus des drogues et la transmission du VIH / hépatite C.
La formation a été organisée conjointement par le Groupe Pompidou du Conseil de l'Europe et l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC). Les partenaires gouvernementaux étaient le Dispensaire de Narcologie et le Département des Etablissements Pénitentiaires. L'organisation non gouvernementale « Initiative Positive » ainsi que les coordonnateurs des l'ONGs « Nouvelle vie » et « Jeunesse pour le droit à la vie » ont participé activement à l'organisation de l'événement.
suite Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC)
suite « Initiative Positive » (anglais)
suite « Nouvelle vie » (anglais)
suite « Jeunesse pour le droit à la vie » (anglais)
Soutien pour les jeunes délinquantes à Melitopol (Ukraine)
Depuis novembre 2012, l’expert du Groupe Pompidou Alla Shut surveille le projet de formation des formateurs (FdF) dans les établissements correctionnels de Melitopol pour des délinquantes mineures, formation organisée par l'ambassade du Royaume des Pays-Bas en Ukraine et le Ministère néerlandais de la Justice des Pays-Bas. La plupart des détenus a grandi dans des orphelinats ou viennent de familles ayant de graves problèmes sociaux et de santé. Souvent ils ont commencé à fumer, boire et à utiliser des substances psychoactives quand ils étaient très jeunes. La violence domestique a eu des effets préjudiciables sur leur vie comme d’adolescents. C'est pourquoi il est urgent de fournir des outils pour le personnel pénitentiaire qui aident efficacement les adolescents incarcérés pour obtenir des soins appropriés et ainsi que les compétences nécessaires à la vie quotidienne pour leur réinsertion et resocialisation dans la société. Ainsi, le projet vise à prévenir la consommation de drogues, et offre des formations professionnelles, et soutient la resocialisation et la réinsertion dans la société. Trois experts néerlandais sous la direction du chef de projet Robert Suvaal ont examiné les besoins et, en coopération avec 20 spécialistes locaux, ont développé un stage pratique d’enseignement. La quatrième et dernière rencontre du projet FdF aura lieu le 30-31 mai 2013.
L’Europe de l’Est appelle à un traitement de la toxicomanie efficace dans les prisons
Plus de 100 participants de 15 pays différents ont participé à la conférence qui s'est déroulée à Bucarest, 27-28 février 2013. Experts, décideurs et intervenants de terrain ont exprimé la nécessité d’actions immédiates et profondes concernant le traitement de la toxicomanie efficace dans les prisons. Un fait marquant a été la déclaration par le ministre sur les Corrections et l’Assistance Juridique de la Géorgie, Archil Talakvadze, qui a appelé à un changement de la politique drogues dans son pays. Selon lui, l’approche de tolérance zéro de la Géorgie concernant la possession de petites quantités de drogues pour usage personnel devrait être reconsidérée, la prise en charge thérapeutique pour consommation de drogues devrait être améliorée et le nombre de personnes emprisonnés devrait être réduit. Au cours de la conférence, psychologues et médecins de renom ont insisté sur la nécessité de lutter contre l'abus de substances et d'infection à VIH dans les prisons européennes. Le modèle Moldave a montré que les programmes d'échanges seringues et aussi le traitement de substitution aux opiacés sont des principaux moyens d'aide clé pour faire face aux addictions et infections à VIH dans les pays à revenu plus faibles de l'Europe Orientale. Le clou de la conférence a été une pièce de théâtre de pantomime interprétée par des détenus illustrant leur combat contre la toxicomanie. A l’issue de la pièce, les détenus ont présenté des affiches de prévention en matière de drogues réalisées dans le cadre du projet Groupe Pompidou ''Drogues en Prison''. Accompagnés par des représentants des médias, les participants ont visité le deuxième jour de la conférence la Communauté Thérapeutique de la prison de Jilava à Bucarest.
suite Programme de la conférence (en anglais)
suite Podcast de Patrick Penninckx (en anglais)
suite Plus d'information sur les prisons
Conférence internationale sur « Santé mentale et addiction en prison »
Cette conférence internationale est organisée par le Groupe Pompidou en collaboration avec l'Agence nationale de lutte contre les drogues en Roumanie. Elle se déroulera à la Bibliothèque nationale de Bucarest le 27 février 2013. Les méthodes actuelles, régionales et européennes, pour améliorer les services cliniques et psychologiques de traitement de la toxicomanie en prison seront au centre des débats. Les participants sont invités à partager leur connaissances et à échanger leurs expériences. En marge de la conférence aura lieu une exposition d'affiches sur la prévention des drogues réalisées par des détenus vivant dans des communautés thérapeutiques.
suite Programme de la conférence (en anglais)
Serbie - Atelier sur le traitement et l'évaluation des risques
Environ 50 médecins et éducateurs travaillant dans les prisons serbes ont participé à l'atelier « Amélioration des services de prise en charge des usagers de drogues et d'évaluation des risques dans les prisons », qui a eu lieu à Belgrade, les 17 et 18 décembre 2012. L'atelier fut organisé, en coopération avec l'Administration pénitentiaire serbe, par le Groupe Pompidou et l’Unité de coopération en matière de droit pénal de la Direction Générale des Droits de l'Homme et de l'Etat de droit du Conseil de l'Europe.
Parmi les thèmes abordés figuraient la mise en œuvre de mesures de réduction des risques, l'indépendance professionnelle du personnel médical et les besoins en formation des psychologues et des médecins. Les participants ont conclu qu'il conviendrait de renforcer les relations de travail interdisciplinaires entre les médecins et les psychologues, d'un côté, et les directeurs et le personnel de sécurité des prisons, de l'autre, et aussi d'améliorer la collaboration avec les organismes communautaires afin de créer un réseau de services permettant d’assurer des soins efficaces.
Page d'accueil
Agenda
Septembre

8-12: Athènes
Séminaire de qualification. Formation pour managers 2014

11-12: Kiev
Conférence internationale: réduire la demande de drogues - l'amélioration de la vie humaine à Kiev

15: Budapest
Traitement de la toxicomanie dans les prisons

22: Rome
Conférence sur ‘l’abus par les femmes de médicaments délivrés sous ordonnances‘

24-26: Strasbourg
Conférence annuelle sur les précurseurs. Palais de l'Europe

29-30: Istanbul
Atelier régional pour l'Europe du Sud-Est


suite Agenda 2014
Publications & Documents


suite Nos publications (ISBN)
suite Nos documents (P-PG/)
Thématiques
suite Nos dossiers
suite Jeunesse
Pompidou Group | Events 2013
Toutes les nouvelles
Soutien pour les jeunes délinquantes à Melitopol (Ukraine)
Depuis novembre 2012, l’expert du Groupe Pompidou Alla Shut surveille le projet de formation des formateurs (FdF) dans les établissements correctionnels de Melitopol pour des délinquantes mineures, formation organisée par l'ambassade du Royaume des Pays-Bas en Ukraine et le Ministère néerlandais de la Justice des Pays-Bas. La plupart des détenus a grandi dans des orphelinats ou viennent de familles ayant de graves problèmes sociaux et de santé. Souvent ils ont commencé à fumer, boire et à utiliser des substances psychoactives quand ils étaient très jeunes. La violence domestique a eu des effets préjudiciables sur leur vie comme d’adolescents. C'est pourquoi il est urgent de fournir des outils pour le personnel pénitentiaire qui aident efficacement les adolescents incarcérés pour obtenir des soins appropriés et ainsi que les compétences nécessaires à la vie quotidienne pour leur réinsertion et resocialisation dans la société. Ainsi, le projet vise à prévenir la consommation de drogues, et offre des formations professionnelles, et soutient la resocialisation et la réinsertion dans la société. Trois experts néerlandais sous la direction du chef de projet Robert Suvaal ont examiné les besoins et, en coopération avec 20 spécialistes locaux, ont développé un stage pratique d’enseignement. La quatrième et dernière rencontre du projet FdF aura lieu le 30-31 mai 2013.
L’Europe de l’Est appelle à un traitement de la toxicomanie efficace dans les prisons
Plus de 100 participants de 15 pays différents ont participé à la conférence qui s'est déroulée à Bucarest, 27-28 février 2013. Experts, décideurs et intervenants de terrain ont exprimé la nécessité d’actions immédiates et profondes concernant le traitement de la toxicomanie efficace dans les prisons. Un fait marquant a été la déclaration par le ministre sur les Corrections et l’Assistance Juridique de la Géorgie, Archil Talakvadze, qui a appelé à un changement de la politique drogues dans son pays. Selon lui, l’approche de tolérance zéro de la Géorgie concernant la possession de petites quantités de drogues pour usage personnel devrait être reconsidérée, la prise en charge thérapeutique pour consommation de drogues devrait être améliorée et le nombre de personnes emprisonnés devrait être réduit. Au cours de la conférence, psychologues et médecins de renom ont insisté sur la nécessité de lutter contre l'abus de substances et d'infection à VIH dans les prisons européennes. Le modèle Moldave a montré que les programmes d'échanges seringues et aussi le traitement de substitution aux opiacés sont des principaux moyens d'aide clé pour faire face aux addictions et infections à VIH dans les pays à revenu plus faibles de l'Europe Orientale. Le clou de la conférence a été une pièce de théâtre de pantomime interprétée par des détenus illustrant leur combat contre la toxicomanie. A l’issue de la pièce, les détenus ont présenté des affiches de prévention en matière de drogues réalisées dans le cadre du projet Groupe Pompidou ''Drogues en Prison''. Accompagnés par des représentants des médias, les participants ont visité le deuxième jour de la conférence la Communauté Thérapeutique de la prison de Jilava à Bucarest.
suite Programme de la conference (en anglais)

suite Présentations de la conférence (en anglais)
suite Podcast de Patrick Penninckx (en anglais)
Conférence internationale sur “Santé mentale et addiction en prison”
Cette conférence internationale est organisée par le Groupe Pompidou en collaboration avec l'Agence nationale de lutte contre les drogues en Roumanie. Elle se déroulera à la Bibliothèque nationale de Bucarest le 27 février 2013. Les méthodes actuelles, régionales et européennes, pour améliorer les services cliniques et psychologiques de traitement de la toxicomanie en prison seront au centre des débats. Les participants sont invités à partager leur connaissances et à échanger leurs expériences. En marge de la conférence aura lieu une exposition d'affiches sur la prévention des drogues réalisées par des détenus vivant dans des communautés thérapeutiques.