ACCUEIL
PROGRAMME
En bref
Coordination
Evénements
DROITS DE L'ENFANT
Textes juridiques
Mécanismes de suivi
Activités
Coordinateurs nationaux
Enfants accueillis en protection de
l'enfance
Participation des enfants

 
La justice adaptée
aux enfants


 
Jurisprudence: Cour européenne des droits de l'homme
ENFANTS ET VIOLENCE
Thèmes clés

 
Lignes directrices du CoE contre la
violence
  Châtiment corporel
Violence à l'école
  Violence sexuelle
Politiques nationales
DOCUMENTS ET DISCOURS
Publications
Discours
MULTIMEDIA
Vidéos et reseaux sociaux
L'EQUIPE


La riposte de l'APCE contre la violence à l'égard des enfants!
Mardi 23 janvier, lors de sa séance du matin, L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a examiné son rapport intitulé "Enfants victimes : éradiquons toutes les formes de violence, d’exploitation et d’abus".  Elle y invite  les Etats membres à  renforcer leurs politiques nationales et à en élaborer de nouvelles pour mieux protéger les enfants contre la violence. Malgré les nombreux instruments juridiques  en vigueur en Europe, la réalité que vivent de  nombreux enfants est bien loin d’être parfaite.

Après avoir examiné le rapport, L'Assemblée a adopté Résolution 1530 et Recommandation 1778: Enfants victimes: éradiquons toutes les formes de violence, d'exploitation et d'abus.

Les chiffres  concernant les abus sexuels au sein de la famille, la traite des enfants, le travail forcé, les châtiments corporels et psychologiques dans les établissements d’accueil et dans la famille sont alarmants. L’Europe et les pays industrialisés n'en sont pas épargnés.  Deux enfants meurent chaque semaine de mauvais traitements en Allemagne et au Royaume-Uni ; trois en France.

Le rapport qui soutient sans réserves l’approche adoptée par le programme "Construire une Europe pour et avec les enfants" a été élaboré par la Commission des questions juridiques et des droits de l’homme (rapporteur: Jean-Charles Gardetto).

L’examen du rapport a précédé les allocutions de la Directrice générale de l’Unicef, Ann Veneman, de SAR la Princesse de Hanovre  et du Commissaire aux droits de l’homme, Thomas Hammarberg. La Princesse, dont l’engagement de longue date en faveur de la cause des enfants est  connu de tous, s'est exprimée en qualité de présidente de l’Association mondiale des Amis de l’Enfance (AMADE). 

Ann Veneman: discours (version anglaise); résumé en français;   video

SAR la Princesse de Hanovre: discours et vidéo

Thomas Hammarberg:
discours 
 (version anglaise);  résumé en français

Autres événements:

Deux autres événements importants concernant les droits des enfants ont eu lieu également en ce jour. Terry Davis, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, et Mme Veneman ont signé une déclaration commune renforçant la coopération entre le Conseil de l’Europe et l’Unicef. Parmi les travaux qui seront menés conjointement par les deux organisations, citons la mise au point de stratégies de prévention de la violence, des études et la collecte de données dans ce domaine.
Voir la déclaration (en anglais)

Après le débat de l’Assemblée, une cérémonie a marqué le lancement européen de "L’étude de l’ONU sur la violence à l’égard des enfants". Elle s'est déroulée dans le foyer de l’hémicycle avec les interventions du président de l’Assemblée, René van der Linden, de la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe, Maud de Boer-Buquicchio, et Professeur Paulo Sérgio Pinheiro, l’expert indépendant de l’ONU chargé de rédiger l’étude.

René van der Linden: discours (version anglaise)

Maud de Boer-Buquicchio: discours (version anglaise)

Paulo Sérgio Pinheiro: discours (version anglaise)


Le programme  "Construire une Europe pour et avec les enfants" a invité environ 60 écoliers  à assister au débat de l’Assemblée. Les délégations d’enfants représentaient l’Ecole Jean Fischart, l’Ecole internationale Robert Schuman et le Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. Ces derniers ont rencontré SAR la Princesse de Hanovre, Paulo Sérgio Pinheiro et Mme de Boer-Buquicchio pour un échange de vues sur la protection des droits des enfants.

Photo de groupe:

Presse:
Dernières Nouvelles d'Alsace
  / Euronews